A la uneActualités

FAIT DU JOUR Matthieu Rodriguez à propos de « Plus belle la vie » : « c’est une grande famille qu’on n’a pas envie de quitter »

Matthieu Rodriguez, 18 ans, a fait ses premiers pas d'acteurs dans "Plus Belle la Vie". (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

À l'automne 2020, le jeune Calvissonnais a rejoint cette grande famille pour interpréter devant les caméras le rôle de Sam Rousset, un adolescent autiste, fils de Philippe Rousset (alias Jean-Baptiste Seckler), gardien à la prison des Baumettes à Marseille.

Matthieu Rodriguez a à peine un an quand France 3 diffuse le premier épisode de son feuilleton désormais phare "Plus belle la vie". Et 17 saisons plus tard, voilà que ce jeune Calvissonnais se retrouve sur le plateau de la série pour y incarner le personnage de Sam Rousset, un adolescent atteint d'autisme. "Un vrai rôle de composition pour lequel je dois faire passer des émotions sans parler", explique le jeune homme. Pour trouver la juste interprétation, sans tomber dans la caricature, Matthieu a d'abord cherché à savoir ce qu'est l'autisme. Malgré ses recherches, dès sa première apparition dans la série, un premier commentaire d'un fan de "Plus belle la vie" tombe comme un couperet. Le mot "calamité" est lâché. Le commentateur n'a pas hésité à comparer le jeu d'acteur de Grégoire Champion, l'interprète du personnage de Timothé Brunet, lui aussi autiste, dans "Demain nous appartient" sur TF1 à celui de Matthieu. "Ça m'a affecté, jusqu'à m'empêcher de dormir. Ça m'a fait mal", se souvient le Gardois. Mais il en rit aujourd'hui, car finalement, cette critique a vite été noyée par le flot de félicitations d'autres fidèles de la série. "J'ai reçu beaucoup de messages d'encouragements, ça fait chaud au coeur", réagit-il.

Matthieu Rodriguez, alias Sam Rousset dans le feuilleton "Plus belle la vie" diffusé sur France 3. (Photo : DR/)

La reconnaissance n'est pas chose vaine pour le jeune homme qui débute devant les caméras de "Plus belle la vie", sa carrière de comédien. Jusqu'à présent, seule une apparition dans le programme "Groland" sur Canal+ figurait sur son CV. Un souvenir incroyable que Matthieu garde en tête, même s'il devait apparaître dans deux émissions, "finalement j'ai été coupé au montage dans l'une d'elle. Depuis, je n'invite plus mes amis à voir les émissions dans lesquelles je joue. Ce jour-là, ils m'avaient traité de mytho", lâche-t-il dans un éclat de rire. L'humour, c'est son truc, il en joue beaucoup, surtout lorsqu'il s'agit de parler de lui. Il a même pensé en faire une carrière. Ce fan de Jonathan Cohen rêvait de faire du One man show. Encouragé par ses proches et ses amis, tous admiratifs de ce clown en puissance, le Gardois prend ses premiers cours de théâtre, il y a dix ans dans un club à Saint-Dionisy. Une passion est née. Puis il se dirige vers le théâtre de l'éventail à Nîmes, se tourne enfin vers l'improvisation et intègre un centre à Bouillargues.

"Je pensais ne savoir faire que de l'humour"

Son goût pour le théâtre grandit, en même temps que lui. Son bac pro Systèmes numériques en poche - il l'a passé au lycée Jules Raimu à Nîmes-, Matthieu Rodriguez fait le choix de la professionnalisation et décide de suivre des cours d'acteur au Cours Florent à Montpellier dès le mois septembre 2020. C'est là, qu'il a eu une révélation : "Je pensais ne savoir faire que de l'humour. Mais il y a tellement d'autres émotions à aller chercher. Le théâtre, ce n'est pas que faire rire. Et je suis capable d'aller ailleurs. Je suis tellement heureux d'avoir rejoint le Cours Florent, c'est une école prestigieuse, je suis conscient de la chance que j'ai." Une chance oui, mais le Cours Florent donne les clés, charge à Matthieu d'enfoncer les portes pour concrétiser ses rêves.

Matthieu Rodriguez entouré de Jean-Baptiste Seckler et Annie Grégorio sur le plateau de "Plus belle la vie". (Photo DR/)

Une première a été ouverte grâce à sa prestation lors du casting pour "Plus belle la vie" passé au mois d'août 2020. Il était face à quatre autres jeunes comédiens. "J'étais très impressionné, j'ai senti qu'il y avait du niveau. Et lorsque mon agent m'a appelé pour me dire que j'avais le rôle, je me souviens j'étais chez un ami, j'ai sauté de partout." Au mois d'octobre, le Gardois a participé à dix journées de tournage à Marseille. "Ça va très vite, il faut se mettre dedans dès la première prise, témoigne-t-il. En tant que petit nouveau, j'étais très stressé, j'avais peur de ne pas être intégré. Mais ça s'est très bien passé, les équipes techniques et les comédiens m'ont très bien accueilli. Jean-Baptiste Seckler, qui joue mon père dans la série, a eu un vrai côté paternel avec moi. Quant à Annie Grégorio, qui joue ma nourrice, elle est vraiment très drôle. De manière générale, tout le monde a été très sympa avec moi. "Plus belle la vie", c'est une grande famille qu'on n'a pas envie de quitter."

Matthieu peut compter sur le soutien de sa soeur, Julie et de sa maman, Béatrice. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectfiGard)

Pour l'heure, il n'est pas question que Matthieu Rodriguez quitte le feuilleton. En parallèle, il a intégré le casting du long-métrage de la réalisatrice Émilie Frèche, "Dans un monde idéal". Le tournage qui avait débuté à Briançon a été suspendu en raison de la situation sanitaire. En attendant et après les fêtes de fin d'année, le Gardois a retrouvé le chemin du Cours Florent à Montpellier.

Stéphanie Marin

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité