A la uneActualitésNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu d’Angers : le SCO à la relance

Les Nîmois n'avaient pas existé au match aller (Photo Anthony Maurin).
Les Nîmois n'avaient pas existé au match aller (Photo Anthony Maurin).

Ce dimanche à 15 heures au stade Raymond-Kopa, le Nîmes Olympique affronte l'Angers SCO dans le cadre de la 22e journée de Ligue 1. À la veille de cette rencontre importante pour les Crocos, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club de l'Anjou. 

Ils ont débuté 2021 comme ils ont terminé 2020 : par un exploit. Tombeurs de l'Olympique de Marseille (2-1) à Raymond-Kopa fin décembre, les Angevins ont renouvelé leur performance sur la pelouse de Lille (1-2) début janvier. De quoi prendre définitivement leurs distances avec la zone rouge et regarder résolument vers le premier tiers du classement.

Trois rencontres pour autant de défaites plus tard, le SCO est rentré dans le rang (10e). "Il y avait un calendrier difficile trois équipes en forme à affronter, justifie Antoine Raguin, journaliste à Ouest France. Contre Monaco, Angers est passé à côté de son match. Face à Paris, il y avait la place de faire mieux, et contre Bordeaux, l'équipe a payé son mauvais premier quart d'heure." 

Objectif top 8

Pour autant, tout n'est pas à jeter pour les Scoïstes. "Sur le plan du jeu, la saison angevine est très intéressante, souligne Antoine Raguin. Un cap a vraiment été franchi, notamment grâce à Fulgini. L'équipe va beaucoup plus vers l'avant que les saisons précédentes. Il faut maintenant progresser dans l'efficacité offensive, d'autant que ce style de jeu fragilise un peu la défense, même si celle-ci réalise globalement de bonnes performances." 

Contre Nîmes, Angers aura à cœur de faire à nouveau tourner le compteur. "Le défi c'est de battre le meilleur résultat du club depuis la remontée en Ligue 1, projette le journaliste. C'était en 2016, le SCO avait terminé 9e avec 50 points." Après 21 matches en 2020/2021, les hommes de Stéphane Moulin en comptent déjà 30. Sans la pression de la lutte pour la survie qui pèse sur les épaules des Crocos, les Noirs et Blancs veulent bien finir une saison qui pourrait bien marquer l'histoire de leur club.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Loïs Diony

En concurrence avec Stéphane Bahoken, qui devrait être absent ce dimanche, Loïs Diony a de plus en plus de temps de jeu. "Il monte en puissance, note Antoine Raguin. C'est un joueur très mobile sur le front de l'attaque qui fait beaucoup d'efforts et multiplie les courses. Il doit encore progresser devant le but."  En 19 apparitions, Diony n'a trouvé le chemin des filets qu'à deux reprises. Dont une fois contre Nîmes.

Sada Thioub vu d'Angers

À Angers, Sada Thioub a du mal à s'imposer. (Photo Anthony Mauri3

Percutant aux Costières où il fut à l'origine du premier but angevin, Sada Thioub est dans le dur depuis. "Il a eu une petite blessure qui l'a un peu pénalisé, explique Antoine Raguin. Mais il est globalement décevant depuis son arrivée au SCO. Il peine à faire des différences. Il a perdu sa place face à une concurrence très dense : Perreira Lage, Capelle, Cabot et Boufal." Au point qu'Angers songerait à le prêter au Panathinaïkós (Grèce).

Le onze probable :  Bernardoni - Manceau, Traoré, Pavlovic, Doumbia - Coulibally, Mangani - Capelle, Fulgini, Pereira Lage - Diony

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité