ActualitésSports GardUSAM

USAM Premier match en professionnel pour la paire d’arbitre Gallego-Rebichon

Julien Rebichon et Benjamin Gallego (Photo LFH)

Arbitres chez les amateurs depuis six ans en parallèle de leur carrière de joueur à l'USAM, Julien Rebichon et Benjamin Gallego prennent du grade puisque ce soir ils vont arbitrer leur premier match en professionnel entre Bourg-de-Péage et Paris 92 en D1 féminine de handball. 

La belle histoire entre Julien Rebichon et Benjamin Gallego continue de s'écrire. Les deux amis d'enfance de Clermont-l'Hérault devenus beaux-frères et coéquipiers à l'USAM depuis 10 ans vont vivre une nouvelle expérience. En parallèle de leur carrière professionnelle, ils se sont lancés dans l'arbitrage depuis six ans en suivant une formation accélérée mise en place par la Fédération française de handball pour les joueurs qui souhaitent prendre le sifflet en main.

Cela leur a permis d'officier dans des rencontres de niveau National et dans un tournoi amical réunissant des clubs de Lidl Starligue. Mais ce samedi soir à 20h la paire nîmoise va franchir un palier en arbitrant pour la première fois un match entre deux équipes professionnelles en compétition officielle. Ils ont été désignés au sifflet du match en retard de la 1ère journée entre Bourg-de-Péage et Paris 92 en D1 féminine appelée la Ligue Butagaz Énergie.

"Elles ne jouent pas pour rigoler et nous non plus"

"Il y a un peu d’excitation car c’est quand même le haut niveau. On a le même quotidien que les filles que l'on va arbitrer ce soir et chaque match est primordial. Elles ne jouent pas pour rigoler et nous non plus. On s’est toujours dit d’avoir la même ligne de conduite que ce soit d’arbitrer un championnat d’amateur ou professionnel. Le plus important pour nous c’est que les deux équipes fassent un bon match et que l'on nous voit le moins possible, si on y arrive on sera content de nous", commente Julien Rebichon.

Une première étape pour les deux compères de 32 ans dans leur reconversion même s'ils souhaitent encore jouer quelques années. "C’était dans nos plans mais c’est vrai que ça arrive tôt. Dans le contexte actuel, nous n’y pensions pas forcément pour cette année, mais plutôt dans un ou deux ans. Mais on prend la chose avec enthousiasme. Il y a une certaine fierté il faut le dire, et c’est aussi une récompense pour notre investissement", a réagi Benjamin Gallego sur le site de la Ligue féminine de handball. Si "Benji" et "Rebich'" rêvent un jour d'arbitrer en Coupe d'Europe ou dans une compétition internationale, ils auront déjà un premier aperçu du haut niveau. Le premier match d'une longue série ? On l'espère !

Corentin Corger

 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité