A la uneActualités

ÉDITORIAL Des étés absolument torrides

(Photo : archives Philippe Gavillet de Peney/objectif Gard)

Météo France vient de publier ces dernières heures de nouvelles projections qui indiquent que la hausse de température moyenne pourrait atteindre 4 degrés d'ici la fin du siècle, jusqu'à 6 degrés dans certaines zones. Tout le Sud-Est, et donc le Gard, pourrait être concerné par la multiplication des canicules et sécheresses si rien n'est fait rapidement contre le réchauffement climatique. L'été 2019 avec des températures avoisinants les 46 °C ne devrait plus être exceptionnel. Conséquence directe : les feux de forêts pourraient aussi se multiplier avec les drames que l'on a connu dans notre département cet été là. Malgré la crise sanitaire qui a bouleversé tous les équilibres mondiaux depuis un an, la lutte contre le changement climatique est devenue une priorité absolue. Ces nouveaux virus sont peut-être d'ailleurs intimement liés. La France prend sa part avec l'accord international de Paris sur le changement climatique et l'objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050. Mais c'est loin d'être suffisant. Sans actions fortes et immédiates, l’arc méditerranéen et les vallées du Rhône vivront des étés absolument torrides puisque les vagues de chaleur pourront s’étaler sur des périodes supérieures à un ou deux mois continus en été annonce Météo France. Le changement climatique, ce n'est pas que dans des pays lointains. C'est ici et maintenant. Plusieurs solutions sont sur la table pour dévier l'inéluctable : la préservation des espaces et des terres, le développement des énergies renouvelables ou encore les investissements et subventions fléchés vers les entreprises vertes. Mais nos dirigeants politiques auront-ils le courage d'imposer une nouvelle trajectoire ? Joe Biden aux États-Unis souhaite revenir à la table des pays responsables. Emmanuel Macron en fera probablement le thème central de sa campagne. Sans démagogie, sans pessimiste exacerbé, il est indispensable aujourd'hui que les enjeux autour du climat soient au centre des prochaines élections, régionales cette année et nationales en 2022. Car l'horloge du temps a déjà pris une avance considérable, les effets du réchauffement seront déjà dévastateurs. Il ne peut pas nous rester que les yeux pour pleurer avant d'essayer de sécher nos larmes en nous mettant à l'ombre...

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité