A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Jérôme Arpinon confirme son départ

Jérôme Arpinon (à gauche), ici avec le président Assaf, n'est plus l'entraîneur du Nîmes Olympique (Photo Anthony Maurin)

Comme annoncé cette nuit par Objectif Gard, Jérôme Arpinon a été démis de ses fonctions par Rani Assaf, le président du Nîmes Olympique.

Contacté par téléphone dans l'après-midi ce jeudi, il a été reçu dans la foulée par le président qui lui a signifié son retrait du groupe professionnel, au profit de Pascal Plancque, son adjoint, arrivé il y a peu. Ce dernier va assurer l'intérim en tant qu'entraîneur de l'équipe première. En attendant le recrutement possible d'un nouvel entraîneur. C'est en tout cas la solution qui tenait la corde dans la journée de jeudi.

"Pascal n'est pas venu pour gérer une situation d'urgence mais c'est un salarié du club et il est prêt à rendre service. Dans le foot ça va très vite. Il peut faire trois bons résultats et l'intérim peut durer jusqu'à la fin de la saison", explique un membre de la direction du club. Selon nos informations, Rani Assaf et Reda Hammache, ne veulent pas se précipiter et prendre le temps pour recruter un nouvel entraîneur. Ces derniers temps, les candidatures ont commencé à s'entasser sur le bureau du directeur sportif gardois.

Joint par notre rédaction, Jérôme Arpinon confirme nos informations. "Je ne veux pas m'exprimer pour le moment mais j'aurai l'occasion de revenir plus tard sur le sujet."  Avec son conseil, e coach Nîmois veut d'abord organiser son départ en bonne et due forme avec la direction du club. Un limogeage forcément lié aux résultats sportifs du NO et dans une autre mesure à une relation qui s'est dégradée récemment avec Reda Hammache avec différents désaccords sur le mercato, le coach n'étant pas favorable à l'arrivée du Japonais Naomichi Ueda.

Cloué au pilori depuis plusieurs semaines, Jérôme Arpinon semblait pourtant serein lors de notre échange ce vendredi matin. Probablement car le désormais ex-entraîneur nîmois n'est pas le seul responsable de cette place de lanterne rouge de la Ligue 1. Le recrutement qui n'a pas apporté les résultats escomptés et le manque de présence au quotidien de Rani Assaf ont probablement accentué les tensions.

Ironie du sort, Jérôme Arpinon a déjeuné il y a quelques jours avec Laurent Boissier, l'ancien directeur sportif nîmois. Les échanges ont dû être vifs entre les deux victimes de Rani Assaf dont les agissements et la gestion ne font qu'attiser l'incendie qui brûle au sein de la maison rouge.

Abdel Samari et Corentin Corger

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité