A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Pascal Plancque prêt à sortir les Crocos de l’impasse

Pascal Plancque mène désormais le bateau sans Jérôme Arpinon (Photo Anthony Maurin)

Lors de la réception de Monaco (4e, 45 pts) cet après-midi à 15h au stade des Costières, Pascal Plancque fera sa première apparition sur le banc nîmois en tant qu'entraîneur principal. Nommé ce jeudi à la tête de l'équipe après avoir été adjoint de Jérôme Arpinon, il a la lourde tâche de sortir les Crocos de l'impasse, lanterne rouge de Ligue 1. Mais cela ne s'annonce pas facile face à Monaco, quatrième du championnat.

La semaine n'a pas été de tout repos pour le Nîmes Olympique. Tout a commencé dimanche dernier avec une première défaite encaissée à Angers (3-1) puis une deuxième mercredi à Paris (3-0). En rentrant dans la nuit à Nîmes, Jérôme Arpinon a découvert son domicile cambriolé. À peine le temps de se remettre de ses émotions que l'après-midi son président Rani Assaf lui indiquait sa mise à pied. Dans la foulée, Pascal Plancque, arrivait il y a seulement un mois à Nîmes en tant qu'adjoint, était promu entraîneur principal.

"Je ne suis pas venu pour un poste de numéro un", expliquait hier l'intéressé en conférence de presse qui a finalement accepté la mission sous la demande des dirigeants et des joueurs, "soit tu acceptes sinon il faut partir", confiait-il. C'est donc lui qui a désormais la mission de donner les moyens à cette équipe de se sauver d'une relégation qui lui pend au nez avec un seul succès obtenu en onze rencontres. "Si Monaco reste dans la catégorie des matches compliqués, le calendrier sera ensuite un peu plus abordable car on va rencontrer des équipes où doit accrocher des résultats positifs", explique le nouvel entraîneur gardois.

Un avenir en Ligue 1 vite fixé

Après ce rendez-vous princier, Nice mercredi en 32e de finale de Coupe de France, le NO va disputer une période cruciale pour son avenir dans l'élite. Un déplacement à Dijon et trois réceptions consécutives aux Costières : Bordeaux, Lorient, Nantes. Le 28 février, après avoir affronté les trois clubs qui luttent pour le maintien avec les Crocos, Pascal Plancque sera s'il est sur la bonne voie. En espérant ne pas trop largué d'ici là puisque Nîmes accuse déjà un retard de quatre points sur Nantes (18e) et désormais sept sur Lorient (17e), vainqueur hier de Reims (1-0).

Absent contre le PSG, Nolan Roux est de retour face à Monaco (Photo Anthony Maurin).

Mais pourquoi pas déjà chiper au moins un point aux Monégasques en pleine bourre actuellement, revenus dans la course au titre à six points du leader Lille. Les hommes de Niko Kovac sont sur un rythme effréné en 2021 et raflent tout sur leur passage avec six victoires d'affilée. Ils sont invaincus depuis le 20 décembre dernier, ce qui correspond à huit journées. Un message différent devrait apporter un renouveau dans le vestiaire même s'il n'est pas dit que les effets soient visibles dès ce dimanche.

Première feuille pour Ueda

Surtout que Pascal Plancque n'a pas prévu de tout révolutionner, avouant que le système actuel en 4-3-3 lui convient avec les joueurs dont il dispose. Pas de gros changements sont attendus dans le onze de départ pour un groupe modifié de deux joueurs par rapport à celui qui s'est rendu au PSG. Absent au Parc des Princes, Nolan Roux est de retour à la place de Lucas Buades. Enfin qualifié, Naomichi Ueda est convoqué pour la première fois sous le maillot rouge, Mattéo Ahlinvi est absent.

Pas encore apte, Pablo Martinez n'est même pas sûr de jouer mercredi en coupe, Loïck Landre est proche d'une reprise, Valerio et Sarr restent indisponibles. Côté monégasque, seul Gelson Martins, exclu lors de sa dernière venue aux Costières pour avoir poussé l'arbitre, est absent après son opération du genou gauche. Des Crocos qui pourront compter demain au moment de leur arrivée au stade sur le soutien du public, "ils sont les bienvenues, ça fait très plaisir dans la situation où on est, on en a besoin", se réjouit le nouveau coach. Reste à savoir si les supporters seront dans le même état d'esprit après la rencontre.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Nazih - Burner, Alakouch, Briançon, Miguel, Meling, Paquiez, Ueda - Deaux, Cubas, Fomba - Koné, Ferhat, Ripart, Eliasson, Duljevic, Roux, Benrahou, Majouga. 

Le onze de départ : Reynet - Alakouch, Briançon, Miguel, Meling - Cubas, Deaux, Fomba - Ferhat, Ripart, Duljevic. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité