A la uneActualités

FAIT DU JOUR Un livre pour en finir avec la procrastination du sommeil

L'autrice Céline Braun Debourges (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'autrice Céline Braun Debourges (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Encore un épisode. » Il est déjà tard, vous devez vous lever tôt le lendemain, mais vous restez sur votre canapé à regarder votre nouvelle série préférée ou à lire un livre alors que vous vous l’étiez promis, ce soir vous deviez vous coucher tôt.

Ce phénomène, qui nous touche tous ou presque à des degrés divers, a un nom : la procrastination du sommeil. Plus exactement il s’agit du fait « de ne pas réussir à aller se coucher à l’heure prévue alors qu’aucun facteur externe n’y fait obstruction », d’après la définition proposée par l’université d’Utrecht (Pays-Bas) en 2014. De quoi se creuser une belle dette de sommeil en somme, sachant qu’au-delà de la procrastination du sommeil, nous avons perdu entre une heure et une heure trente de sommeil en cinquante ans d’après Santé publique France.

Ce phénomène, encore largement méconnu, occupe une bonne place dans le nouveau livre de l’autrice Céline Braun Debourges, installée à Saint-Hilaire-d’Ozilhan, près de Remoulins. Après « Les secrets d’un bon sommeil », son premier livre, la Gardoise publie ce mardi toujours aux éditions Jouvence « 21 jours pour réguler son stress et son sommeil ». Céline Braun Debourges, titulaire d’un master en accompagnement professionnel et coaching et formée aux thérapies comportementales et cognitives du stress et du sommeil, a donc choisi de s’attaquer à la procrastination du sommeil dans ce livre en proposant une méthode pour en venir à bout.

Les écrans, ennemis du sommeil

La procrastination du sommeil a pris de l’ampleur au cours des dernières années, « car les gens restent absorbés par leurs activités et la plus grosse d’entre elles concerne les écrans », pose-t-elle. « Une étude allemande a montré que les personnes les plus concernées sont les "couche-tard", sachant que nous sommes tous génétiquement programmés à être "couche-tard", "lève-tôt"ou "intermédiaire’" », explique Céline Braun Debourges.

Pour ces fameux "couche-tard", le problème vient du fait « qu’ils sont contrariés dans leur rythme, donc ils ont envie de veiller, et plus ils sont fatigués, moins ils ont la volonté de faire des choses. Y compris aller se coucher », poursuit-elle. Quelques "couche-tôt" sont également concernés par la procrastination du sommeil, « juste pour prolonger la journée et en profiter après une journée de travail et aussi parfois à cause d’un peu d’angoisse du lendemain », précise Céline Braun Debourges.

Le tout alors que sur les écrans, « les GAFA font tout pour nous maintenir en ligne », avance-t-elle. Les grandes entreprises du numérique font effectivement dans « l’économie de l’attention », et certaines fonctionnalités ressemblent à de véritables pièges. Ainsi, sur les plateformes de streaming, « je recommande de désactiver la fonction enchaînement automatique des épisodes », propose l’autrice.

La méthode S.L.E.E.P.

Plus globalement, Céline Braun Debourges a mis en place une méthode en cinq étapes qui vise à « faciliter au maximum le fait d’aller se coucher et compliquer l’action plaisir », résume-t-elle. Par exemple en mettant un peu plus de lumière devant la télévision, « pour dire au cerveau que je suis en éveil », commente-t-elle, ou en évitant de se coucher sous une couverture sur le canapé « pour rester assis ou installé sur un fauteuil moins confortable. » L’idée générale est de faire comprendre à son cerveau « qu’on aurait plus à gagner à aller dans son lit », résume Céline Braun Debourges.

Sa méthode en cinq étapes développée dans le livre, l’autrice l’a nommée « S.L.E.E.P. », comme stimuler la prise de conscience, libérer son potentiel, effectuer un vrai changement, entraîner son cerveau et, last but not least, persévérer. « C’est une méthode, un plan d’action, un vrai challenge », estime-t-elle. 21 jours ne sont donc pas de trop.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

« 21 jours pour réguler son stress et son sommeil », par Céline Braun Debourges, est paru aux éditions Jouvence ce mardi. 144 pages, 14,90 euros.

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité