A la uneActualités

TERRE D’ARGENCE L’office de tourisme contraint de se réinventer

L'Office de Tourisme Beaucaire Terre d'Argence. (Photo : CCBTA)
L'office de tourisme Beaucaire Terre d'Argence. (Photo : CCBTA)

Au cours de l'année 2020, 5 326 personnes ont été renseignées à l'office de tourisme Beaucaire Terre d’Argence, soit une baisse de 42% par rapport à 2019. La crise sanitaire n’est bien sûr pas étrangère à ce constat, en entraînant une fermeture administrative pendant près de quatre mois.

Contraint de baisser le rideau le 17 mars 2020, puis rouvert le 8 juin et de nouveau fermé fin octobre pour finalement être autorisé à rouvrir ses portes, l'office de tourisme communautaire a dû, comme les commerces, s'adapter aux restrictions ainsi qu'au protocole sanitaire. Ce qui, en toute logique, n'a pas été sans conséquence. Le taux de fréquentation en 2020 est en baisse de 42% par rapport à 2019, aussi parce que de nombreux événements ont dû être annulés.

Parmi les visiteurs à avoir franchi la porte de la Maison du tourisme et du patrimoine, les Français sont majoritaires à hauteur de 89% contre 77% en 2019. En affinant encore ces données, on constate que 40% d'entre eux proviennent d'un périmètre proche : Gard, Bouches-du-Rhône et Hérault.  La part de la clientèle étrangère a quant à elle été divisée de moitié par rapport à 2019, passant de 23% à seulement 11% avec une prédominance des Belges (3,5%), des Allemands (3%) et des Anglais (1,7%).

Le bilan 2020 de l'office de tourisme de Beaucaire Terre d'Argence montre cependant que certains touristes ont reporté leurs recherches sur le site Internet, lequel a été rafraîchi et a enregistré une augmentation de près de 30% du nombre d’utilisateurs depuis son lancement le 17 mai dernier. Le numérique a d'ailleurs été un des filons largement exploités, lors de cette crise sanitaire avec la mise en place d'une carte interactive dénommée "Manger local en Terre d'Argence" pour assurer la promotion des circuits courts et soutenir les producteurs locaux, la vente en ligne de bons d’achat dans les restaurants du territoire, des actions de promotion via les réseaux sociaux, etc.

Une offre de visites du patrimoine en format dématérialisé

Cela devrait se poursuivre en 2021 avec, et c'est un projet à développer, la proposition d'une offre de visites du patrimoine en format dématérialisé, afin de répondre aux attentes de nouvelles clientèles, à l'heure où les restrictions vont et viennent, contrairement aux touristes. En matière d'accueil, une réflexion devra être portée sur l'aménagement de l'espace d'accueil de l'office de tourisme au rez-de-chaussée de la Maison du tourisme et du patrimoine.

La crise sanitaire liée à la covid-19 a démontré plus que jamais le nécessaire ciblage des activités touristiques pour la clientèle domestique. Une stratégie d'animation de l'espace d'accueil est à imaginer pour mieux en faire connaître les services à la population locale. D'autres actions en matière d'accueil, de promotion, de coordination des acteurs touristiques, d'animation du territoire, devraient être menées dans le courant de l'année 2021.

Reste à savoir, combien tout cela coûtera. Le budget 2021 de l'office de tourisme de Beaucaire Terre d'Argence sera présenté et soumis au vote des élus communautaires au mois de mars prochain. Le résultat d’exploitation 2020 est de près de 115 000 euros. "Il s’explique par le versement de la subvention d’exploitation à hauteur de 375 154,00 euros et par des dépenses prévues mais non réalisées, à caractère général, de personnel et enfin, sur une augmentation des recettes de la taxe de séjour qui s’élèvent à 81 185,41, grâce à une meilleure perception via les plateformes de réservation", peut-on lire sur le rapport d'orientation budgétaire de la CCBTA présenté, lundi, en conseil communautaire.

À noter que lors de ce conseil, les élus ont procédé à l'installation d'une nouvelle conseillère communautaire, Judith Florent, à la place de Catherine Navatel. Cette dernière a présenté sa démission lors du bureau communautaire du 8 février. Contactée par la rédaction, elle explique : "J'ai pris cette décision pour des raisons personnelles, sans ambiguïté. Lors de la campagne électorale (pour les municipales 2020, Ndlr), j'avais fait savoir que la communauté de communes ne m'intéressait pas". Sa remplaçante rejoint également le conseil d'exploitation de l'office de tourisme.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité