A la uneActualitésPolitique

ÉDITORIAL Régionales 2021 : quand l’élève Rivenq dépasse le maître Roustan

Christophe Rivenq et son mentor Max Roustan (Photo archive DR/E.B.)

Beaucoup en rêvait, l'Alésien a réussi son pari : selon nos informations, Christophe Rivenq sera bien la tête de liste régionale des Républicains en juin prochain. Le député du Lot Aurélien Pradié, qui avait hésité un temps, a finalement décidé de passer son tour. La commission nationale d'investiture des Républicains désignera donc officiellement le premier adjoint de Max Roustan dans 15 jours. Franck Proust, le président de Nîmes métropole, un temps pressenti, sera présent à ses côtés à Paris au moment de la désignation pour cette bataille régionale qui s'annonce redoutable. En effet, le plus dur est à venir maintenant pour l'ancien directeur général des services de la ville et de l'Agglo d'Alès. Car face au rouleau compresseur socialiste Carole Delga et au Rassemblement national qui devrait faire un score significatif, la tâche s'annonce compliquée pour le président du groupe de la Droite et du Centre à la Région, principal opposant pendant six ans à la socialiste. Il a donc trois mois pour renverser la vapeur. Trois mois pour convaincre les habitants d'Occitanie qu'une autre voie est possible entre la Gauche, plus ou moins rassemblée, et l'extrême-Droite. Un couloir étroit tant la présidente de la Région Occitanie a fait le job ces dernières années et unanimement depuis un an avec la crise sanitaire qui a tout bouleversé. Mais Christophe Rivenq va relever le challenge car cette élection c'est l'occasion pour lui de bénéficier d'une exposition médiatique exceptionnelle. De quitter le lit douillet alésien pour aller au charbon. Et affronter le suffrage universel pour la première fois avec son nom en haut de la liste. S'il perd, qui lui en voudra ? Carole Delga était imbattable. Il pourra rentrer dans la capitale des Cévennes convaincu d'avoir été un bon soldat dans une guerre perdue d'avance. S'il remporte la victoire par contre, il s'offre indéniablement une deuxième partie de carrière à la hauteur de ses ambitions. Lui qui aura été pendant près de 30 ans l'homme de l'ombre de Max Roustan, il pourrait dépasser son maître. Définitivement.

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “ÉDITORIAL Régionales 2021 : quand l’élève Rivenq dépasse le maître Roustan”

  1. C’est sens même malheureux d’avoir encore ces mecs socialo ou de droite et extrême droite qui caquettent du haut de la tribune que leur installe les journalistes alors qu’il y a la France Insoumise et son programme l’Avenir en Commun et son volet planification écologique !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité