A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce vendredi 19 février

Bernard Blaquart
Bernard Blaquart sera-t-il le futur entraîneur de Montpellier ? (photo Anthony Maurin)

Nîmes Olympique

Blaquart à Montpellier ? Le nom de l’ancien entraîneur du Nîmes Olympique (2015-20) a circulé dernièrement quand Jérôme Arpinon a été mis à pied. C’est finalement Pascal Plancque qui a pris la place du coach nîmois. Plus récemment, Bernard Blaquart (63 ans) a été aperçu à Dijon pour participer à un audit sur le centre de formation du club Bourguignon. Le profil de celui qui a fait briller les Crocos attise les convoitises. La dernière en date risque de faire réagir des deux côtés du Vidourle puisque, selon plusieurs sources héraultaises, Montpellier serait très intéressé par le profil de Bernard Blaquart qui songerait sérieusement à le recruter pour remplacer Michel Der Zakarian. L'entraîneur actuel, dont le contrat au MHSC arrive à échéance en juin prochain, ne devrait pas être prolongé. Un contact aurait déjà été établi entre les deux parties. Une information que l'ancien technicien du NO a démenti : "Je sais que l'on m'annonce un peu partout mais c'est faux, il n'y a rien. Tout le monde peut changer d'avis mais je suis à la retraite et j'y suis bien !"  Très coté sur le marché des entraîneurs libres, Bernard Blaquart pourrait bien être courtisé au cours des prochaines semaines. À suivre...

Le changement de diffuseur n'est pas favorable pour le Nîmes Olympique (Photo Anthony Maurin)

1,2 M de pertes. À la suite du rachat des droits télés par Canal + après le départ de Mediapro, la Ligue a entériné une nouvelle répartition de ses droits. Comme annoncé par L'Équipe, la baisse des recettes télévisées liée à la défaillance du diffuseur espagnol a entraîné l'abandon d'un partage plus égalitaire entre les clubs comme initialement prévu. Le ratio entre le dernier et le premier devait être seulement de 1 à 2,62 au départ mais il sera finalement de 1 à 3,26 comme c'était le cas la saison dernière. Ainsi, les clubs situés dans la seconde partie du championnat sont pénalisés et ceux du haut de tableau favorisés. À cause de son manque d'ancienneté et de son classement lors de la saison 2019/2020 (18e), Nîmes Olympique se retrouve le plus mal loti pour la répartition. Une baisse des recettes de Ligue 1 qui engendre une perte de 1,2 M€ pour les Crocos à l'issue de cet exercice.

Trois absents à Bordeaux. Pour la rencontre entre Nîmes Olympique et Bordeaux ce dimanche à 15h, 26e journée de Ligue 1, trois joueurs manqueront à l’appel côté Girondins. Il s’agit des milieux de terrain Basic et Otavio ainsi que le latéral droit Sabaly. L’entraîneur bordelais Jean-Louis Gasset était absent de l’entraînement ce vendredi. C’est son adjoint Ghislain Printant qui s’est présenté en conférence de presse. "On connaît la difficulté de se déplacer à Nîmes, a-t-il notamment déclaré. Ils vont nous livrer un combat, même si sans leur public c'est difficile. Il y aura beaucoup de duels. À nous de nous imposer techniquement et de répondre sur la combativité." Pas de nouveaux absents côté nîmois où Martinez et Landre devraient être de retour dans le groupe.

OAC

Une histoire de maillots. Ce dimanche, pour affronter Fabrègues (N3) dans le cadre du 32e de finale de Coupe de France à Pibarot, les hommes de Stéphane Saurat vont troquer l'habituelle tunique bleue pour jouer...en rouge ! "En rouge ? Pourquoi en rouge ?" ou encore "On n'est pas le Nîmes Olympique", a-t-on pu lire dans les commentaires suite à une publication sur la page officielle de l'OAC assortie du maillot que porteront les Alésiens après-demain. La réponse est toute simple : "C'est l'attribution automatique de la Fédération", prévient Jean-Marie Pasqualetti, directeur sportif du club. C'est à partir du 4e tour que, Nike, équipementier officiel de la Fédération française de football et donc partenaire majeur de la Coupe de France, distribue alors les fameux jeux de maillots tant attendus par les clubs amateurs. Pour jouer à l'extérieur, les clubs reçoivent un lot de maillots bleus, jaunes ou verts. C'est ce qui a permis à l'OAC d'évoluer dans ses couleurs traditionnelles (en bleu) lors des tours précédents, à Panazol et à Saint-Liguaire notamment. À domicile, les clubs sont invités à évoluer en rouge ou en blanc et c'est bien de maillots rouges dont a hérité l'OAC. L'AS Fabrègues, qui évolue d'ordinaire en rouge, viendra à Pibarot avec une tunique jaune. Peu importe la couleur, on espère surtout une qualification des Cévenols pour les 16e avec la perspective d'affronter une formation de Ligue 1.

Judo

Shirine Boukli a battu sur ippon la double championne du monde (Photo Sabau Gabriela)

Boukli en or. La judokate Shirine Boukli a remporté, hier, le Grand Slam de Tel Aviv (Israël) dans la catégorie des moins de 48 kg. Une première médaille d'or pour la native d'Aramon qui a battu en finale la double championne du monde Daria Bilodid (Ukraine) sur ippon pendant le golden score (prolongations). Une bonne nouvelle pour la Française, trois mois après avoir été sacrée championne d'Europe. À 22 ans, la Gardoise rêve désormais de Jeux Olympiques à Tokyo (23 juillet au 8 août) où une seule place est attribuée par pays et catégories. Sa présence au Japon va se jouer avec Mélanie Clément que Shirine a battu en demi-finale, lors de ce tournoi en Israël. À découvrir, le portrait que, sous la plume de notre journaliste Marie Meunier, nous avons consacré à la jeune judokate gardoise dans les colonnes d'Objectif Gard, le magazine, disponible en kiosque depuis ce vendredi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité