A la uneActualités

ÉDITORIAL Qui sont ces patients admis en réanimation pour des formes graves de covid-19 ?

Au service réanimation au CHU de Nîmes. (Photo Romain Cura/ObjectifGard)

Depuis un an, on se lève, on se couche, on travaille, on vit avec le coronavirus. Impossible de passer une journée sans une alerte sur notre téléphone, sans plusieurs sujets dans les journaux consacrés à cette pandémie. Les cas positifs, les morts annoncé... tous les jours finissent comme une longue liste de chiffres où tout est déshumanisé. Cette arithmétique infernale finit par lasser. Alors qu'il est encore difficile de savoir qui est réellement concerné par ce virus. C'est la précision qui permet de mieux appréhender le danger. D'y voir plus clair. Comme l'étude réalisée par Santé publique France à laquelle nous avons eu accès. Et qui montre les caractéristiques précises des cas admis en réanimation en Occitanie via les services sentinelles de réanimation participant dont le centre hospitalier universitaire de Nîmes. Cette surveillance a pour objectif de documenter les aspects des cas graves de covid-19 admis en réanimation entre octobre dernier et février 2021. On apprend ainsi que l’âge moyen des patients était de 67 ans et que 71% d’entre eux étaient des hommes. Le délai médian entre le début des symptômes et l’admission en réanimation était de 8 jours. Les 65 ans et plus représentaient 62% des patients. Parmi les patients pour lesquels l’existence ou l’absence de comorbidité était documentée, 88% présentaient au moins une comorbidité. L’existence d’une hypertension artérielle et d’une obésité chez respectivement 44% et 41%. Un diabète, une pathologie cardiaque et une pathologie pulmonaire étaient observés respectivement chez 30%, 26% et 24% d’entre eux. Parmi ces caractéristiques, probablement un membre de votre famille, un ami, un collègue de travail peut cocher toutes les cases. Tous concernés donc de près ou de loin. Même ceux qui ont moins de 67 ans, qui n'ont pas de comorbidité et qui ont le sentiment d'être invincible. Comme les plus de 80 000 super-héros allongés pour l'éternité dans nos cimetières en moins d'un an...

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité