A la uneFaits Divers

GALLARGUES Un bébé retrouvé mort dans un canal, son père pendu 

Photo DR

Depuis jeudi après-midi le parquet de Nîmes était en charge d'une enquête pour disparition inquiétante. Ce vendredi, après la découverte d'un enfant mort dans un canal et de son père suicidé, le procureur a ouvert une enquête pour "meurtre sur mineur de moins de quinze ans".

Un père de famille est parti avec son enfant, puis a disparu jeudi matin dans le secteur de Vauvert. Il a pris de vêtements de rechange pour l'enfant, mais aucun biberon. Un père de famille et un mari décrit comme Monsieur Tout-le-monde "aimant avec son enfant, et qui s'en occupait. Ce monsieur n'était pas un délinquant. Il n'était pas connu de la justice. Il n'était pas violent et le couple s'entendait bien. On est dans l'incompréhension totale, souligne le procureur de la république de Nîmes, Éric Maurel. Ses proches, ses amis, son patron disent de lui qu'il était sympathique et qu'il n'avait pas de problème."

Pourtant rapidement cette balade inhabituelle va inquiéter les autorités. La nounou qui devait jeudi accueillir le bébé et la maman du petit garçon ne parvenaient plus à joindre le papa. Ce dernier, âgé de 41 ans, a quitté l'appartement familial sans son portable mais grâce à sa carte bancaire, les gendarmes suivent son périple notamment sur l'autoroute lorsqu'il passe au péage.

Les enquêteurs de la compagnie de Vauvert, qui sont à ses trousses, ne savent pas à ce moment-là qu'avant de prendre l'A9 et remonter vers le Nord de la France, il est passé près d'un canal à Gallargues. C'est à cet endroit que son nourrisson, âgé de 5 mois, a été retrouvé par des témoins ce vendredi en début d'après-midi. Le corps du bébé flottait dans l'eau.

Les gendarmes ont déployé des moyens considérables pour retrouver le père et son fils. Des hélicoptères ont survolé l'autoroute, jeudi, pour essayer de le repérer. Son dernier signal bancaire a été relevé hier soir dans un hôtel d'Auxerre, dans l'Yonne... C'est dans une chambre de cet établissement que cet homme a été retrouvé mort, pendu. Il a laissé un écrit pour son épouse en "s'excusant", et en formulant un sibyllin "j'irai en enfer". À Auxerre, une enquête pour recherche des causes de la mort est en cours. Dans le Gard, une autopsie de l'enfant sera réalisée lundi à l'institut médico-légal du CHU de Nîmes.

Boris De la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité