A la uneActualitésSociété

GARD La vaccination accélère et le Préfet fait ses adieux

Le centre de vaccination avec la directrice de cabinet du Préfet, Iulia Suc et le Préfet Didier Lauga pour sa dernière sortie (Photo Anthony Maurin).

Lors de son allocution du jeudi 4 mars dernier, Jean Castex, Premier Ministre, a réaffirmé le rôle majeur de la vaccination dans la lutte contre la propagation de l’épidémie de la COVID-19 et la mobilisation de tous les acteurs dès ce week-end.

Le Gard renforce son dispositif vaccinal ce week-end en proposant près de 3 500 créneaux de rendez-vous pour les personnes de plus de 75 ans et celles âgées de 50 à 74 ans souffrant de comorbidités. Sur quatre sites distincts, les Gardois concernés pourront choisir entre le CHU de Nîmes, le centre de la salle des Costières à Nîmes, la salle polyvalente d'Uzès et le SIDSCAVAR des Angles pour se faire vacciner.

L'intérieur du centre, les agents de la Ville, le pompiers mobilisés et le préfet Lauga (Photo Anthony Maurin).

À Nîmes, devant la salle des Costières, l'engouement des Gardois pour le vaccin est une belle surprise. Les cinq files sont ouvertes et les choses tournent presque à plein régime. Ce samedi, une quarantaine d'agents de la Ville, huit personnels du docteur Frédéric Jacquet et une douzaine d'infirmiers devaient permettre de vacciner plus de 500 personnes. Ce chiffres va bientôt doubler.

Il faut dire que les données sanitaires ne sont pas excellentes et deviennent préoccupantes. Le taux d'incidence atteint les 220 (à partir de 250 on passe en zone de surveillance accrue) en prenant au cours des deux derniers jours plus de 10 points supplémentaires. Le taux de positivité grimpe quant à lui à 7,8 % et, forcément, le taux de dépistage augmente aussi.

Les boxs (Photo Anthony Maurin).

Une fois la file d'attente extérieure franchie, chaque futur vacciné entre dans le centre, passe par le questionnaire administratif puis se voit injecter l'un ou l'autre des vaccins puisque les trois sont présents actuellement. Pour Claude Rols, patron de l'Agence Régionale de Santé dans le Gard, " Il faudrait que nous tenions le rythme 7jours/7 mais il ne faut pas épuiser les professionnels ! La vitesse de croisière de ce centre sera très bientôt de 1 000 vaccins par jour. Il faudra d'autres aides comme celles des médecins et des pharmaciens, cela est très important. Nous allons multiplier par six nos capacités par rapport au mois de février d'ici le mois d'avril car à partir de la mi-mars nous aurons bien plus de doses vaccinales. Nous devons allier l'agilité et la finesse du maillage territorial mais nous aurons aussi des équipes mobiles de vaccination. "

L'entretien préalable à la vaccination (Photo Anthony Maurin).

À ce dispositif, se rajoutent quatre maisons de santé (Remoulins, Calvisson, Clarensac et Le Vigan) pluri-professionnelles avec des modalités de prise de rendez-vous. L'ouverture de sites de vaccination ce week-end dans plusieurs communes témoigne de leur mobilisation dans le cadre de cette campagne de vaccination.

De nombreux personnels de santé sont ainsi engagés au quotidien comme sont les infirmiers et les médecins du service départemental d’incendie et de secours (SDIS) du Gard qui renforcent les équipes de Nîmes Costières. Les sapeurs pompiers participent quant à eux à la distribution des doses dans les centres de vaccination sur l’ensemble du territoire gardois.

Le geste est précis (Photo Anthony Maurin).

Pour le Préfet Didier Lauga, qui faisait ce samedi ses adieux en tant que Préfet dans un département où il aura été en poste plus de cinq ans, " Nous avons prévenu les mairies tardivement pour l'ouverture de ces centres. Nîmes est la seule grande ville du Gard a avoir joué le jeu. Je veux remercier les pompiers et les responsables du centre car c'est le plus important du département. Ici, tout le monde a répondu présent, cela n'est pas le cas ailleurs ! Je ne suis bientôt plus Préfet du Gard, nous sommes le département le plus à l'est de l'Occitanie et, à côté, les autres départements ont de mauvais chiffres alors on peut se faire un peu de souci... Nous vaccinons car le danger est là ! "

La salle d'observation post vaccination (Photo Anthony Maurin).

Comme Didier Lauga part vers d'autres fonctions et qu'il aura marqué le territoire par une présence longue et efficace, Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes a tenu à le voir en tête à tête avant qu'il ne parte. " Nous nous sommes vus, nous avons entretenu une étroite collaboration et je suis ravi de l'avoir eu comme Préfet du Gard. Il va rester gardois ! " Et le Préfet d'ajouter que Jean-Paul Fournier lui a offert " un magnifique crocodile ! " Pour Claude Rols, " Didier Lauga a été, pour notre administration, un homme avec lequel nous avons pu collaborer d'une manière absolument merveilleuse ! Je pense que cela s'est senti, nous avons bien travaillé ensemble. "

Le Préfet Didier Lauga, le maire de Nîmes Jean-Paul Fournier, et Claude Rols, de l'ARS (Photo Anthony Maurin).

Pour le principal intéressé, un poil gêné par tant de remerciements, on joue les modestes mais les sentiments se font jour. " Les hommes passent, demain il y aura une autre Préfète, je ne suis pas inquiet. Je regrette de ne pas avoir pu saluer et remercier tout le monde comme cela se fait traditionnellement mais la crise sanitaire empêche tout pot de départ. J'ai adoré ce poste, j'ai donné tout ce que je pouvais et je vais rester Gardois. Après cinq années durant lesquelles on a mis forcément beaucoup d'affect, on verse quelques larmes, on ne peut pas déshumaniser ce poste qui est une passion. Je pars avec un pincement au coeur mais je vais à la Chambre des Comptes, on m'offre une sortie idéale donc tout est bien et tout le sera encore ! C'était ma Der des Ders... "

Pour prendre rendez-vous dans les quatre centres de vaccination ouverts, contactez la plateforme téléphonique 0 800 541 919 ou rendez-vous sur www.doctolib.fr

Les frigos qui contiennent les doses vaccinales (Photo Anthony Maurin).

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité