A la uneActualités

GRAU-DU-ROI La saison des arènes est dévoilée

Photo d'illustration (Archives : Grau du Roi).

C'est sur le plateau de l'émission Au fil des barrières, sur Toril.tv et dans les arènes du village, que la bouvine était était réunie pour dévoiler le programme de la saison 2021. Verbatim. 

Pour Robert Crauste, maire du Grau-du-Roi, " C'est un vrai plaisir d'être ici mais il y a ce regret de ne pas être sur la plage car on sait que ce démarrage de la saison, au Grau, on y tient beaucoup. Il y a la ferveur des passionnés, de cette tradition, de ce territoire. Nous y sommes très attachés !  "

Vincent Ribera , " Ça me tenait à coeur ! J'adorais la Villa Parry mais, en plein air et dans les arènes, ça donne du baume au coeur à tout le monde. En 2020, nous avons démarré le 14 juillet et sur la première course il y avait plus de monde que l'année précédente. On a ressenti un manque le 15 août, car on a refusé du monde. En septembre, d'eux-mêmes, les gens sont moins venus aux arènes à cause de la pandémie. "

Une saison alléchante et participative

Au programme cette année, comme si de rien n'était (on verra au fur et à mesure de l'évolution de la crise sanitaire), 26 courses. Neuf au Trophée des As et dix à l'Avenir, trois courses de taureaux jeunes, trois autres d'écoles de raseteurs et une course de ligue.

Pour les As, début hypothétique le 4 avril et fin le 19 septembre. La fête du Grau aura lieu entre les 11 et 19 septembre avec trois courses aux As à l'affiche. La manade Blatière faisant presque parésie des murs du Grau-du-Roi, Vincent Ribera ne pouvait pas l'oublier. " On commencera par fêter les 100 ans de la manade par une royale aux As ! " Les raseteurs seront tous là, de Cadenas à Katif en passant par Zekraoui ou Martin F et Enzo B sans oublier Charrade, Aliaga, Montesinos, Naim, Felix, Bouharguane, El Mahboub, Assenat, Ameraoui... Pour les courses à l'Avenir, début le 11 avril, puis sept courses pendant la fête.

Les autres grands moments aux As : le 1er mai, concours de manades. Le 14 juillet, complète de Fanfonne Guillierme qui devait fêter ses 100 ans l'année dernière. Le 15 août, capelado de Patrice Blanc pour le trophée Étienne Mourrut et à nouveau un concours de manades. Le 12 septembre, première course (des trois prévues) de la fête, le Trophée de la Mer. Final le 16 avec un nouveau concours de manades et quelques taureaux qui feront leurs adieux à la piste du Grau.

La société Vincent Ribera organisation gère les spectacles proposés aux arènes du Grau-du-Roi. (Photo Archives Boris Boutet)

Une belle nouveauté sera réservée aux abonnés aux As qui pourront voter pour le meilleur taureau et le meilleur raseteur de la journée, tout ça par QR Code ! Idem pour le meilleur taureau de la saison. Voici une excellente idée qui pourrait être généralisée le 15 août, très facile d'accès et bigrement participative.

Pour Robert Crauste, c'est une réussite. " Cette arène tient son rang, je remercie l'organisateur et son entourage, merci aux manadiers et aux raseteurs. On rêve de voir cette arène vibrer à nouveau avec les gradins copieusement remplis !  "

Un espoir et un lourd passif

Petite lueur d'espoir par rapport à l'an passé à la même heure, l'obtention, pour les écoles et les manadiers, de commencer leur activité. Pour Nicolas Triol, président de la fédération française de course camarguaise, " Les organisateurs peuvent aussi organiser des courses emboulées pour raseteurs confirmés. Un protocole expérimental est à l'étude pour une reprise des courses rapidement sous un format différent. Mais aucune décision n'est prise. "

Bérenger Aubanel, représentant des manadiers est clair. " L'an passé, 4 000 abrivados, 850 courses plus de 1 000 d'écoles. Aujourd'hui les chiffres sont dramatiques et l'économie directe est affaiblie. Il faut qu'on redémarre cette saison ! Il faut remettre de la vie dans notre petite Camargue. "

Jacques Blatière, qui devrait fêter les 100 ans de la manade familiale, demeure confiant. " Il était prévu de nombreuses " journées Blatière " mais on se préparera à quelques belles journées si les taureaux le veulent bien ! "

Joachim Cadenas, se prépare lui aussi. " On se sent bien dans ces arènes ! 2020 était une année délicate pour le monde entier, personnellement et en piste on ne peut pas se mentir. L'année a été intéressante ! Pour 2021, la préparation est assez banale, on se met en condition. "

Et c'est parti pour les shows

Pour la partie spectacle, parmi d'autres, le 13 juillet, en ouverture, Inès Reg. Le 24 juillet, Les chevaliers du fiel, le 5 août Jean-Baptiste Guegan, le 10 août, Anne Roumanoff, le 17, Chico & the Gypsies, le 22, Les trois cafés gourmands et les traditionnels toro piscine, rodéos camarguais, spectacles équestres, concerts rétro...

L'ensemble de la programmation est à retrouver prochainement sur le site des arènes ou de Vincent Ribéra organisation.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité