A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Pascal Plancque : « J’espère qu’on retrouvera nos amis de Montpellier la saison prochaine »

Koné savoure (Photo Anthony Maurin).

À l’issue du Derby entre Nîmes Olympique et Montpellier qui s’est soldé par un match nul 1-1, les coaches Pascal Plancque et Michel Der Zakarian et le butteur Moussa Koné se sont exprimés en conférence de presse. Nîmois et Montpellierains sont déçus de ne pas avoir gagné mais aussi soulagés de ne pas avoir perdu.
« Je vois Zinou qui part avec la balle. Direct je fonce vers le but, il fait un centre et je marque ». C’est le plus simplement du monde que Moussa Koné a commenté le but qui aurait pu faire de lui le héros du jour. Finalement, sa réalisation n’est pas celle de la victoire, mais l’attaquant ne boude pas sa joie. « Ça fait vraiment plaisir de marquer dans ce genre de match ». Du plaisir, il en a certainement donné aux supporters nîmois devant leur écran.

Le but de Moussa Koné, les Crocos passent devant, 1-0 (Photo Anthony Maurin).

C’est d’ailleurs à eux que le joueur sénégalais pensait en entrant sur la pelouse : « Quand on est entré dans les vestiaires, Renaud (NDLR Ripart) a dit :« C’est un match pour eux » et les supporters m’ont donné envie de mouiller le maillot ». Il faut dire qu’à leur arrivée au stade des Costières, les Crocodiles avaient un sacré comité d’accueil, avec environs 500 supporters venus les encourager. « C’était vraiment exceptionnel, quelque chose qu’on n’avait pas imaginé. C’était un match important pour nous, les supporters et la région », confessait celui qui jouait son premier derby mais qui ne cachait pas sa déception de ne pas avoir gagné.

« Cela doit être impressionnant avec du public dans les tribunes »

Pour Pascal Plancque, c’était aussi une première, et il n’est pas près de l’oublier. Le technicien, qui a pourtant déjà une longue carrière derrière lui, est resté emballé par la ferveur autour de ce match : «J’ai vécu des derbys entre Lille et Lens, mais je n’avais pas connu ça. Cela doit être impressionnant avec du public dans les tribunes». Le Normand fait référence à l’accueil du bus nîmois, bloqué plusieurs minutes par les supporters, qui attendaient les joueurs devant le stade des Costières.

Double changement de Pascal Plancque qui fait entrer Eliasson et Deaux (Photo Anthony Maurin).

Malgré tout, c’est un sentiment de déception qui prédominait après le match. « Après notre but, on s’est un peu déstructuré et on a permis à Montpellier de nous poser des problèmes. Il aurait fallu que l’on soit capables de garder le ballon un peu plus haut », se désolait le coach nîmois. Pascal Plancque n’arrive pas à digérer le but héraultais : « Le gros gros gros regret c’est d’avoir encaissé l’égalisation sur un coup de pied arrêté. Il faut reconnaitre qu’ils étaient très bien tirés, ils ont des supers tireurs en face. Bravo à eux et j’espère juste qu’on retrouvera nos amis de Montpellier la saison prochaine. »

« Je pense qu’on méritait de gagner»

C’est plus timidement que Michel Der Zakarian s’est fendu d’un : « J’espère qu’ils se maintiendront et qu’on aura des derbys l’année dernière ». Les Nîmois apprécieront et le coach montpellierain a aussi souligné qu’il aurait aimé jouer ce match dans un stade plein et on ne peut pas lui donner tort car l’ambiance aurait certainement était grandiose. L’entraîneur du MHSC avait, comme son homologue nîmois, des regrets: « Je pense qu’on méritait de gagner. Ils ont aussi des occasions et un poteau. Au fur et à mesure du match, on est monté en régime. En deuxième mi-temps, on les a étouffés et physiquement on a été meilleurs. »

Michel Der Zakarian (Photo Anthony Maurin).

Puis, comme il l’a fait la semaine dernière à Alès, Michel Der Zakarian s’est plaint de la pelouse nîmoise : « Le terrain était très difficile, bosselé, très dur, ce n’est pas facile. À Alès, c’était un terrain de rugby. » Terrain ou pas, Montpellier n’a pas gagné ce match et par la même occasion, les héraultais n’ont pas pris la revanche qu’ils avaient imprudemment annoncée.
Nîmes reste donc maître du derby 2020-21, mais il faut désormais passer à autre chose et surtout à la course pour le maintien où les Crocodiles ont laissé échapper deux points précieux à domicile. Ils ne perdent pas de terrain. Le 17e Lorient qui a été tenu en échec à domicile par Nice et pour peu que Nantes s’incline à Paris ce soir, les Crocodiles porteraient leur avance à deux points sur les Canaris qui resteraient 19es. Mais ça, c’est une autre histoire. Celle des derbys Nîmes-Montpellier se referme et on espère rouvrir ce livre dès la saison prochaine.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité