A la uneActualitésEconomiePolitique

ÉDITORIAL Le bus gratis pour tous…


Le bus gratis pour tous, c'est la nouvelle marque des maires ou candidats de Gauche pour les prochaines échéances électorales. Cette idée n'est pas nouvelle, mais à Nîmes elle n'est jamais arrivée à s'imposer sauf pour quelques catégories. Aujourd'hui, c'est la candidate du Parti socialiste pour les Régionales en Ile-de-France, Audrey Pulvar, qui défend cette proposition. Dans quelques villes en France, la gratuité partielle est déjà en place. Dans l'Agglo Nîmoise, c'est aussi le cas pour les moins de 18 ans. Candidat aux Municipales à Nîmes, le communiste Vincent Bouget le souhaitait pour tout le monde en cas de victoire. Nos voisins de Montpellier vont exaucer son vœu. En 2023, le maire PS, Michaël Delafosse, l'assure : on pourra circuler librement et gratuitement dans toute l'agglomération, une première en France. Plusieurs questions se posent toutefois. Est-ce que cette mesure favorise vraiment la fréquentation ? Permet-elle de se passer de sa voiture ? Est-ce bon pour l'écologie ? Et pour le pouvoir d'achat ? À cette dernière interrogation, la réponse est mitigée d'emblée car il faut bien que quelqu'un paie l'addition. Pour rouler, un bus à encore besoin de carburant, de conducteurs rémunérés et d'une bonne équipe de maintenance... Au final, c'est donc le contribuable qui passera à la caisse. Du côté de la transition écologique, indéniablement, faire circuler des habitants sans les faire payer, y a de bonnes chances de convaincre une paire de conducteurs de lâcher leur caisse... Mais avec des bus circulant au diesel, qui s'arrête à chaque arrêt, pas sûr que l'écologie y gagne énormément. Sauf à investir comme à Nîmes dans les bus électriques pour les prochaines années. En matière de fréquentation, les études ces dernières années n'apportent pas la démonstration absolue de l'efficacité de la mesure. Encore davantage depuis un an où avec la crise sanitaire, pas grand monde n'a envie, sauf obligation, de prendre des bus collectifs bondés aux heures de pointe. Reste que l'idée est séduisante. D'abord car elle répond à l'impérieuse nécessité d'offrir les mêmes chances à tous, d'abord pour trouver un emploi. Sans moyen de transport difficile de se rendre sur son lieu de travail. Ensuite, pour permettre aux familles aux moyens très limités de pouvoir sortir de chez elle, de leur espace de vie. Cela offre aussi l'opportunité aux commerces de coeur de ville de retrouver un semblant de vie. Constatons donc que le transport collectif gratuit dont l’efficacité est certes encore à démontrer, qu'on le veuille ou pas, reste une belle idée...

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

2 réactions sur “ÉDITORIAL Le bus gratis pour tous…”

  1. Il faudrait comparer les dépenses en essence, en assurance, en parking, en entretien de la voiture, en entretien de la voirie et en gestion des accidents de la route pour les particuliers et la collectivité par rapport à l’usage de la voiture individuelle, à ces mêmes dépenses avec l’usage des transports en commun (sans oublier le salaire des conducteurs). Mon petit doigt me dit que le contribuable reste gagnant sur tous les tableaux avec les bus gratuits.

  2. Le « tout gratuit », outre les conséquences économiques que cela entrainera, aura un autre inconvénient majeur : il rendra nos bus, ou trams, complètement infréquentables car envahis par des hordes de « bandes » qui les occuperont et en feront un nouveau terrain de jeu puisque l’accès en sera gratuit. Les expériences sont suffisamment innombrables pour qu’il soit inutile d’en faire la démonstration. À moins qu’il y ait dans chaque bus, à tout moment, des forces de l’ordre pour y veiller : ne rêvons pas, cela ne sera pas. Préservons donc, en toute priorité, nos transports publics si on ne veut les voir dépérir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité