A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

FAIT DU SOIR Nîmes Olympique : Le combat de David contre Ferhat

Zinedine Ferhat et les Nîmois s'attaquent au leader de la Ligue 1 (Photo Anthony Maurin)
Ce choc des extrêmes entre Lille (1er, 63 pts) et Nîmes Olympique (19e, 26 pts) rappelle le fameux épisode historique du combat entre David et Goliath. Dans ce remake de 2021, le géant se nomme Jonathan David, meilleur buteur lillois cette saison avec neuf buts et le jeune berger à la fronde Ferhat, Nîmois le mieux armé pour tenter de couper la tête du leader dans ce duel de la 30e journée de Ligue 1, ce dimanche à 17h05. 
Avant d'aborder un calendrier plus clément au mois d'avril, à l'entame du sprint final, avec des confrontations face à trois équipes situées dans la deuxième partie de tableau (Saint-Étienne, Brest et Strasbourg), Nîmes doit se coltiner le leader du championnat, le Losc. Une formation invaincue depuis 11 rencontres en Ligue 1. Une série qui a commencé le 9 janvier dernier au stade des Costières avec un succès étriqué (1-0) face aux Gardois qui marquait le premier match à domicile de Pascal Plancque, encore adjoint à cette époque.
Au stade Pierre-Mauroy ce sera une autre paire de manches puisque Lille n'y a perdu qu'une seule fois cette saison (2-1 contre Angers) et se classe comme la meilleure équipe de l'élite à domicile. Outre Lyon, Paris, Rennes, Brest et plus récemment Strasbourg sont venus chiper un point dans le Nord. D'autant plus que les Dogues marquent le pas dans la course au titre en restant sur deux matches nuls lors des trois dernières journées.

La meilleure défense face à la plus mauvaise

Dans celle pour le maintien, après avoir récolté neuf points en trois matchs, les Nîmois stagnent avec deux points pris sur les trois dernières sorties. Le nul décroché lors du derby face à Montpellier (1-1), avec un contenu correct, a été gâché par la victoire de Nantes au PSG (2-1). "C'est un résultat inattendu. Paris a fait du Paris en étant arrogant et suffisant. Nantes en a profité. Cela signifie que l'on doit compter que sur nous-mêmes", constate Pascal Plancque.
Côté nîmois, on se prend évidemment à rêver d'un scénario similaire. Mais cet exploit des Canaris va certainement servir d'avertissement aux Lillois qui n'auront pas envie de perdre des munitions en route face à un relégable avant le choc au sommet contre le champion de France en titre lors de la prochaine journée. Un duel de demain qui semble très largement déséquilibré avec la meilleure défense (17 buts encaissés) qui reçoit la plus mauvaise (55 pour les Nîmois). Ce qui ne rassure pas quand on sait que Lille pourra compter sur son meilleur buteur, Jonathan David, auteur de neuf réalisations cette saison.

Lamine Fomba, intéressant en ce moment, devrait enchaîner une nouvelle titularisation en milieu de terrain (Photo Anthony Maurin)
"C'est une équipe très régulière capable de prendre des points même quand ils sont pas très bons", note l'entraîneur nîmois. Alors que faudra-t-il faire pour espérer l'emporter ? "Une prière", a répondu ironiquement Pascal Plancque en conférence de presse, preuve que seuls les dieux peuvent venir en aide aux Nîmois sur ce coup. En tout cas le coach s'inspire des légendes du club. "Le contexte de ce match me fait penser à la phrase de Pierre Barlaguet qui était écrite sur le courrier que nous ont fait passer les supporters : "on n'a aucune chance, on va la jouer à fond." 
L'ancien joueur (1950-1964) et coach à quatre reprises du NO, décédé en 2018, serait fier de voir cette formule reprise par un de ses successeurs. Pour jouer sa chance à fond, il faudra éviter de commettre des erreurs comme à Nice (défaite 2-1) qui se payent cash face aux grosses écuries. Des Crocos qui jetteront forcément un oeil sur le résultat de Nantes-Lorient (15h) avant d'entrer sur la pelouse, rencontre dont le vainqueur prendrait un bol d'air par rapport à la zone de relégation.

Cubas opérationnel

Pour ce déplacement, Nîmes est privé de sept joueurs : Martinez, Ben Amar (genou), Miguel (protocole commotion), Depres (convalescence), Briançon, Aribi et Sarr sont encore en phase de réathlétisation. Avec tous ces absents en défense, le duo Landre-Ueda devrait donc être reconduit en charnière centrale. "Ça fait du bien de retrouver la compétition. Pour retrouver 100% de mes capacités, c'est bien d'enchaîner", commente l'ancien lensois qui semble avoir trouvé ses marques avec son nouveau partenaire japonais. Sur le couloir gauche, Meling effectue son retour et Alakouch sera certainement maintenu à droite.
Malgré le fait que son coach n'était "pas très optimiste" avant le dernier entraînement, Cubas, qui ressentait une douleur à la cuisse, est finalement bien du voyage dans le Nord. Il devrait donc débuter aux côtés de Ripart et Fomba au milieu. Le trio offensif composé de Benrahou, Koné et Ferhat devrait être reconduit. L'attaquant sénégalais, qui a enfin marqué dans le jeu dimanche dernier, a la confiance de son entraîneur. Espérons qu'il réédite la même performance car dans ce combat il faudra grandement épauler Ferhat pour tenter de faire chavirer David et les siens.

Corentin Corger

Le groupe retenu : Reynet, Dias; Alakouch, Burner, Guessoum, Ueda, landre, Paquiez, Meling - Deaux, Fomba, Ahlinvi, Cubas - Ripart, Ferhat, Koné, Eliasson, Benrahou, Duljevic, Roux. 
Le onze probable : Reynet - Alakouch, Landre, Ueda, Meling - Fomba, Cubas, Ripart - Benrahou, Koné, Ferhat. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité