A la uneActualitésPolitique

ÉDITORIAL Jean Castex tiendra-t-il ses promesses ?

Les ministres ont eu droit à un bain de foule à Pissevin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les ministres ont eu droit à un bain de foule à Pissevin (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Des mots, des phrases, des commentaires. La visite interministérielle dans le Gard ce samedi avec en tête le Premier ministre a fait beaucoup parler. D'abord, parce que c'est rare qu'un Gouvernement  débarque en nombre dans une cité de province. Et en particulier dans le Gard. À Alès, ce n'était même jamais arrivé. Alors, qu'en retenir ? D'abord, que la visite au pas de course aurait mérité plus de temps, plus d'implication sur les sujets qui touchent notre département. Ensuite, quelques annonces et un peu de concret. Plus de médiateurs dans les cités, une rallonge pour la rénovation urbaine, et un "contrat de ville" pour Nîmes. En proie à des violences urbaines depuis plusieurs mois, il était temps. Mais ce qui a été surtout retenu de ce déplacement, sur les réseaux sociaux en particulier (surtout ceux d'Objectif Gard, que nous avons forcément scruté plus que les autres), ce sont les  rassemblements de plus de six personnes. Pas totalement illégitime, surtout quelques heures après les annonces d'un durcissement face au covid dans certains départements et l'annonce que le Gard passait en vigilance renforcée. Difficile pour autant pour l'exécutif national de venir dans le Gard et de rester enfermé dans des bureaux. Même si ceux de la préfecture du Gard sont confortables. Les critiques auraient été plus acides encore, stigmatisant le manque de connexion avec le réel. Finalement, concentré sur la covid, les internautes n'ont pas pris le temps d'observer. Décrypter cette rencontre de samedi matin à Pissevin où l'échange, même un peu trop regroupé, avec des familles, des enfants, s'est avéré intéressant. Tous remerciant le Premier ministre d'être venu à leur rencontre. Et de les avoir écouté. Parler des valeurs de la République, d'une soif d'apprendre la laïcité, de sentiment national. Loin, très loin du déversoir de haine sur Internet. Des extrêmes de Droite et de Gauche qui veulent faire croire au rejet en bloc de toute la politique d'Emmanuel Macron et de ses équipes. François Hollande, Nicolas Sarkozy et bien d'autres ont connu cela aussi. Des politiques concentrées à Paris, à qui ont reproche tout et n'importe quoi. Samedi matin, qu'on le veuille ou non, le Premier ministre a pourtant pris le temps d'écouter. Et noter les attentes pour plus de sécurité mais aussi plus d'activités pour les enfants, pour les mamans de ces quartiers. Aussi simple que cela. En rentrant à Matignon Jean Castex est certainement passé à autre chose. Tiendra-t-il ses promesses ? Les habitants seront attentifs, les plus petits d'entre eux les premiers...

Abdel Samari

Publicité
Publicité
Publicité

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité