A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports GardUSAM

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce mercredi 31 mars

(Photo Anthony Maurin).

 

Lucas Deaux est resté aux soins ce mercredi matin (Photo Anthony Maurin).

Découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos !

Nîmes Olympique

Deaux aux soins. C'est une séance intense à laquelle ont participé 24 joueurs du Nîmes Olympique ce mercredi matin sous un beau soleil à la Bastide. Avant d'affronter Saint-Étienne, dimanche à 17h05 au stade des Costières (31e journée de Ligue 1), les Crocos ont travaillé physiquement puis devant le but : à la finition pour les attaquants et à la construction pour les défenseurs et milieux. "C'était une bonne séance", s'est félicité Pascal Plancque. Après s'être tordu la cheville hier, Lucas Deaux n'a pas chaussé ses crampons. Son entraîneur était quand même plutôt confiant quant à sa présence dans l'effectif dimanche d'autant plus que Lamine Fomba est suspendu. Pas de changement à l'infirmerie où se trouvent toujours Clément Depres et Pablo Martinez. Sidy Sarr est pour sa part sur le point de terminer sa phase de réathlétisation.

Les 24 joueurs présents à l'entraînement : Reynet, Dias, Nazih - Burner, Alakouch, Briançon, Ueda, Guessoum, Landre, Paquiez, Miguel - Valerio, Cubas, Fomba - Benrahou, Chadli, Eliasson, Buades, Ferhat, Ben Amar, Roux, Koné, Ripart, Aribi. 

Quelle défense ? Trois internationaux manquaient encore à l'appel ce mercredi matin. Après la victoire 1-0 de la Norvège face au Montenegro, hier soir, Birger Meling est attendu aujourd'hui à Nîmes. Mais dans quel état physique ? Le latéral gauche a disputé l'intégralité des trois rencontres de sa sélection lors de ses premières journées des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022, en l'espace de six jours. Sera-t-il capable d'enchaîner après avoir disputé au total quatre matches en dix jours (en comptant le succès à Lille) ou aura-t-il besoin de souffler même si le Scandinave a cette faculté à reproduire les efforts ? En défense, le staff devra aussi trancher avec le retour du capitaine Anthony Briançon qui ne ressent plus de douleurs à la cuisse. Ou alors faire le choix de la continuité avec le duo Ueda-Guessoum. Avant de rentrer demain, Haris Duljevic et la Bosnie-Herzégovine affrontent ce soir la France. L'attaquant nîmois est annoncé en tant que potentiel titulaire. Concernant Mattéo Ahlinvi, le match du Bénin au Sierra Leone (qualifications CAN 2022), prévu initialement hier soir, a été reporté en juin. Les Écureuils ont refusé de jouer le match après que les autorités locales ont demandé l'isolement de cinq joueurs apparemment positifs à la covid-19. Le Bénin a refusé de se soumettre à cette décision la jugeant malhonnête car cela concernait des joueurs majeurs de la sélection et mettant en avant le fait que le dernier test s'était révélé négatif pour toute la délégation. La Confédération africaine de football a ouvert une enquête.

USAM

Le capitaine Julien Rebichon avait forcément la tête basse hier en conférence d'après-match aux côtés de son entraîneur Franck Maurice (Photo Corentin Corger)

"Fabuleux". Après avoir échoué à remonter cinq buts face à Tchekov puisque ce match retour s'est soldé sur un nul 24-24, le capitaine, Julien Rebichon, et le coach, Franck Maurice, étaient forcément déçus au moment de se présenter en conférence de presse. "21 tirs manqués, 15 pertes de balle ! On les laisse à 24 buts mais on rate trop d'occasions pour faire bonifier toute l'activité défensive que l'on a pu mettre dans ce match. On a récupéré des ballons mais on a manqué de lucidité dans le shoot et la dernière passe", résume Franck Maurice. Offensivement, l'USAM a gâché ses opportunités et n'a jamais su mettre en danger les Russes pour prendre les devants. Même si l'aventure européenne s'arrête en 8e de finale avec un petit regret de ne pas avoir passé un tour de plus et de l'avoir vécu sans public, elle reste belle. "C'est fabuleux les moments que l'on peut vivre avec cette Coupe d'Europe. La fin de saison va être hargneuse car tous les mecs qui sont dans le vestiaire ont envie d'y retourner", assure le capitaine Julien Rebichon. Cela passe par une victoire impérative dès vendredi face à Limoges (20h), concurrent direct au Top 5.

Hockey sur glace

Un Kroko au Mondial ? Ancien hockeyeur professionnel, le Québécois Nicolas Constantineau s'est reconverti en tant qu'arbitre international. Mais il continue quand même à jouer avec les Krokos de Nîmes en D3. Ce Gardois d'adoption a appris il y a quelques jours qu'il était retenu dans une liste élargie pour potentiellement arbitrer lors des championnats du monde de hockey sur glace qui vont se tenir du 21 mai au 6 juin à Riga (Lettonie). En tant que professionnel, il a donc obtenu une dérogation pour s'entraîner le lundi et le jeudi à la patinoire de Nîmes afin de se préparer physiquement pour les tests à venir et avoir une chance d'être parmi les heureux élus. "Au début il jouait en loisirs mais je trouvais dommage que son niveau ne soit pas exploité pour l'équipe première. Il était déjà d'accord pour continuer la saison prochaine", se réjouit Raphaël Facchini, le directeur sportif du club nîmois.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité