A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Nîmes corrige Limoges et se relance dans la course à l’Europe

Romain Tesio et les Nîmois ont rapidement pris leur envol au tableau d'affichage face à Limoges (Photo Lisa Castres/USAM)

Après quatre matchs sans victoire toutes compétitions confondues, Nîmes a réalisé une prestation très aboutie et s'est imposé largement 34-21 à Limoges. Un succès qui permet aux Usamistes de se relancer et de rester au contact du Top 5 synonyme de qualification européenne en fin de saison. 

On attendait une réaction des Usamistes, on a été servi. Face à Limoges, Nîmes a livré une très belle copie dès le début de la partie. Une défense très mobile, solide, avec aucun déchet dans le jeu et surtout de l'inspiration ainsi que de l'efficacité en attaque. Des gestes spectaculaires comme cette passe exceptionnelle de Desbonnet, où Idrissi rate le ballon mais pas Sanad qui conclut (2-2, 4e). Nîmes prend très vite les devants et profite des erreurs adverses avec notamment les pertes de balle des anciens nîmois Brasseleur et Suty.

Pendant plus de huit minutes, le compteur de Limoges va rester bloqué à trois, complètement surpassé par la supériorité gardoise. Efficace à sept mètres, l'expérimenté Guigou fait aussi état de toute sa malice en chipant le ballon sur un engagement limougeaud. Idrissi, ancien portier usamiste, réussit bien un arrêt devant Sanad mais il retarde simplement l'échéance. Comme tous ses coéquipiers, il sombre et Nîmes mène 10-3 au terme du premier quart d'heure. Preuve également d'une défense infranchissable, qualité principale des Gardois, obligeant l'adversaire à prendre le tir dans des positions délicates et donc a raté le cadre.

Une prestation parfaite

On aurait aimé voir l'USAM aussi intéressant offensivement mardi face à Tchekov. Outre les contres, la Green team marque aussi en attaques placées avec un Nyateu retrouvé. Gajic met fin à la longue disette de Limoges mais la tendance ne s'inverse pas. L'écart continue de se creuser, Desbonnet y va aussi de son petit but. L'arrière garde du promu continue de se désagréger et Franck Maurice profite de cette large avance pour faire tourner avec les entrées de Rebichon et Nieto. Sur une série de trois défaites consécutives, Limoges vit une très mauvaise passe.

Michaël Guigou a réussi un sans faute ce soir en Haute-Vienne (Photo Lisa Castres/USAM)

Juste avant la pause l'écart passe même à plus de dix en faveur des visiteurs ! Finalement c'est avec neuf unités d'avance que l'USAM rentre aux vestiaires avec seulement dix buts encaissés (10-19). Déjà plié à la pause, le match a forcément moins de saveur en seconde période. Mais Nîmes ne diminue pas en intensité et maintient un écart supérieur à dix buts (14-25, 40e). Aucune baisse de régime côté nîmois à l'image d'un Gallego performant à tous les postes. Repositionné arrière droit en l'absence de Tobie, le droitier a tenu ce rôle de même lorsqu'il est revenu sur le terrain en tant que pivot. Le pendant de Ripart au Nîmes Olympique.

13 buts d'écart !

À huit minutes du terme, la Green team atteint la barre des 30 buts en poursuivant sa totale maîtrise sur cette rencontre (18-30, 52e). L'occasion dans ce deuxième acte de voir Minel à l'oeuvre ou encore Hesham. Chacun a pu participer à ce festival, à l'instar de Paul qui a bénéficié de quelques minutes de jeu en fin de partie. Le seul point noir qui gâche un petit peu cette soirée parfaite c'est la blessure de Nieto qui a dû sortir prématurément après avoir reçu un coup à la tête.

Avec ce large succès 21-34, l'USAM se relance après quatre matchs sans victoire toutes compétitions confondues et l'élimination en milieu de semaine en coupe d'Europe. Ce soir, les hommes de Franck Maurice ont montré qu'ils ont envie de retrouver la scène continentale la saison prochaine en restant au contact du Top 5. Cette victoire permet à Nîmes de revenir à trois points de sa victime du soir, cinquième du classement, en ayant disputé quatre matchs de moins par rapport aux Limougeauds. Un nouvel élan a confirmé mardi à Dunkerque !

Corentin Corger

Lidl Starligue. 21e journée. Salle : Henri Normand. Limoges - USAM Nîmes Gard 21-34. (mi-temps : 10-19). Deux minutes à Limoges : Mandic (19e), Emonet (20e), Leger (52e)  Deux minutes à Nîmes : Gallego (8e), Dupuy (33e), Kavticnik (53e). 

Limoges : Idrissi (3 arrêts sur 17 tirs), Serdarevic (10 arrêts sur 29 tirs); Mandic, Suty (0/3), Leger (3/6), Emonet, Ternel (2/4), Gajic (1/3), Lindell (1/3), Zabic (2/4), Dude (1/1), Tike (2/2), Kolle (0/2), Lumbroso (5/7), Paquiom (1/1), Brasseleur (3/6). Entraîneur : Tarik Hayatoune. 

USAM : Desbonnet (9 arrêts sur 26 tirs), Paul (2 arrêts sur 6 tirs); Gallego (2/3), Rebichon (0/1), Salou (1/2), Nyateu (4/6), Dupuy, Tesio (4/6), Guigou (7/7 dont 3/3 sur penalty), Kavticnik (2/4 dont 1/1 au penalty), Acquevillo (4/7), Nieto (1/1), Minel (4/6), Hesham (2/2), Sanad (2/4). Entraîneur : Franck Maurice.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité