A la uneActualités

FAIT DU SOIR Avec les Gardois de Match de légende, le foot s’invite sur les tee-shirts

Olivier Gueroult et Xavier Barnouin, de Match de légende (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La main de Maradona, le but en or de Trezeguet, le coup de boule de Zidane ou encore le coup de casque de Boli : si vous aimez le foot, les quelques mots doivent vous faire remonter des souvenirs évocateurs. 

Des souvenirs de matchs de légende du roi des sports, dont une équipe non pas de onze mais de trois gardois a décidé de faire des tee-shirts. Et même qu’ils vont les appeler Match de légende, parce que tant qu’à faire, autant que le concept soit dans le nom. L’idée, c’est Olivier Gueroult qui l’a eue. Parisien d’origine, cet informaticien freelance s’est installé à Saint-Julien-de-Peyrolas, pas loin de Pont-Saint-Esprit, il y a un an. Cet ardent supporter de l’AS Saint-Étienne, mordu de foot depuis que les Verts lui ont donné ses « premières émotions de foot dans les années 1970 », s’est alors mis en quête d’un graphiste pour réaliser les motifs des tee-shirts. 

« Olivier recherchait des graphistes l’été dernier, on s’est croisé via des copains, et il a trouvé un deuxième graphiste », rejoue Xavier Barnouin, supporter de l’Olympique de Marseille lui aussi installé à Saint-Julien-de-Peyrolas. Le troisième larron se nomme Jules Lesieur, un enfant du pays expatrié en Bretagne mais lui aussi supporter de l’OM. Les trois hommes décident de travailler sur l’idée d’Olivier, « célébrer sur des tee-shirts les grands événements qui ont fait l’histoire du foot, on a tous vibré devant ces grands événements. » 

Au début, « nous partions uniquement d’une action emblématique du match qui peut symboliser un souvenir, et au fur et à mesure du processus créatif nous avons étoffé le spectre avec des portraits de l’homme du match, et un approche décalée du match », poursuit Olivier Gueroult. Le trio propose un sondage sur ses réseaux pour départager les idées et aboutir à une première collection de onze modèles, son onze de départ. 

Du made in France

Un onze où on retrouve les grands moments des Bleus, dont les années seules suffisent : 1982, 1998, 2000, 2006 et 2018, les heures de gloire du « gros quatre », l’OM, le PSG, l’OL et l’ASSE, le « miracle d’Istanbul », grand moment de joie des supporters de Liverpool et grand moment de détresse de ceux du Milan AC, et enfin Dieu himself, Maradona, avec sa paluche et son but du siècle. « On a essayé d’être le plus large possible, et le crowdfunding va nous permettre de nous aiguiller sur le choix des clients », commente Xavier Barnouin. 

Car le Match de légende n’a pas encore vraiment commencé : nous en sommes au financement participatif donc, « qui va nous permettre de démarrer », rajoute le graphiste. « Le financement va nous permettre de développer notre e-boutique qui doit ouvrir en mai, et nous avons d’autres postes à financer », complète Olivier Gueroult. Les trois associés veulent s’y mettre à plein temps et sortir « au moins deux collections par an. » La campagne est ouverte jusqu’au 26 avril. le but est de réaliser 200 pré-ventes, soit environ 7 000 euros, chaque tee-shirt étant vendu 34 euros l’unité. 

34 euros, ça peut paraître pas donné, mais c’est le prix de la qualité made in France. Les tee-shirts, qui font « 175 grammes, à 95 % en coton bio et 5 % élasthane », précise Olivier Gueroult, sont fabriqués « à la main à Perpignan, et nous nous fournissons en coton à Barcelone, donc ce sont des petits trajets », souligne Xavier Barnouin. Match de légende travaille avec l’atelier de confection Pere Pigne, à Perpignan donc, qui en plus du local multilabellisé fait dans l’insertion. Quant aux transferts qui servent à imprimer les images sur les tee-shirts, ils viennent d’Isère. Bref, « nous voulons développer une boîte éco-responsable et socialement responsable », résume le graphiste, qui revendique le terme « slow fashion », en opposition à la « fast fashion » des enseignes de mode jetable que tout le monde connaît. 

Voilà pour le projet, ne manque plus que le coup d’envoi une fois la campagne de financement participatif terminée (et réussie, espérons-le). Car les projets, Match de légende n’en manque pas : « nous sommes déjà en train de travailler sur une collection pour l’Euro qui commence le 11 juin », glisse Olivier Gueroult. En attendant les prochains matchs de légende. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

La campagne de financement participatif est ici, le site internet de Match de légende est . 

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité