A la uneActualités

GARD RHODANIEN Déchets : la redevance incitative sur les rails

Les personnes chargées de l'enquête-distribution dans le cadre de la mise en place de la redevance incitative de l'Agglo du Gard rhodanien portent un gilet orange (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les personnes chargées de l'enquête-distribution dans le cadre de la mise en place de la redevance incitative de l'Agglo du Gard rhodanien portent un gilet orange (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’enquête-distribution auprès de la population du Gard rhodanien sur la redevance incitative a été lancée ce jeudi à Saint-Victor-la-Coste, commune test. Il s’agit du premier acte visible de ce big bang des ordures de l’Agglo qui interviendra en 2023. 

Payer en fonction de ce que vous jetez : voilà, en quelques mots, le principe de la redevance incitative, qui entrera en fonction le 1er janvier 2023 dans l’Agglo du Gard rhodanien. L’idée est de réduire le tonnage de déchets produits chaque année sur le territoire, l’impact écologique et les coûts qui vont avec. 

Car chaque année, les habitants et entreprises du Gard rhodanien produisent « 55 000 tonnes de déchets, entre les ordures ménagères, les emballages, le papier, le verre, les déchetteries », pose le vice-président de l’Agglo délégué au dossier Michel Coullomb. De quoi coûter « 13 millions d’euros par an à l’Agglo, de la collecte au traitement, sachant que le mauvais tri nous fait perdre de l’argent en valorisation et nous coûte davantage, il représente 800 000 euros chaque année », avance le président de l’Agglo du Gard rhodanien Jean-Christian Rey. 

Le tout avec une problématique récurrente : l’exutoire. « Dans le Gard il faut trouver de nouvelles solutions, le manque d’exutoires fait que le prix flambe, il est chez nous de 115 euros la tonne », poursuit le président d’une Agglo obligée d’enfouir une bonne partie de ses déchets à Bellegarde. Rajoutons là-dessus la hausse programmée de la Taxe générale sur les activités polluantes, « qui doit passer de 25 euros la tonne à 65 euros », précise-t-il. On comprend qu’il faut faire quelque chose sur le front des déchets, pour l’environnement mais aussi pour les finances de l’Agglo, et in fine de ses habitants, dont la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM) finira fatalement par augmenter. 

« Nous ne sommes pas dogmatiques, nous sommes pragmatiques, nous travaillons sur la problématique de l’exutoire, et sur la réduction des déchets », poursuit Jean-Christian Rey. Si sur l’exutoire l’Agglo n’a pas vraiment la main, sur la réduction des déchets elle peut agir, en mettant en place la redevance incitative, donc. L’idée est donc de faire payer à la levée : chaque fois que vous sortirez votre poubelle, un forfait vous sera appliqué. Moins vous la sortirez, en triant plus, en faisant du compost ou en changeant vos habitudes de consommation, moins vous paierez. Chaque bac d’ordures ménagères (pas ceux de tri) sera équipé d’une puce qui permettra l’individualisation. 

« La redevance incitative est aussi une question de justice »

L’idée est donc de diminuer le tonnage, et donc le coût : « là où elle marche moyennement, la redevance incitative permet de diminuer les coûts de 10 %, là où elle marche très bien, jusqu’à 30 %, pour nous ça représente d’1 à 3 millions d'euros », avance le président de l’Agglo. Sachant que certains pourraient voir leur facture diminuer donc, pendant que d’autres, ceux qui jettent plus et trient moins, en jetant par exemple le verre et le papier dans les ordures ménagères, la verront grimper. Pour Michel Coullomb, ce système sera plus équitable : « la TEOM, un peu comme la taxe d’habitation, n’est pas remarquable par son équité, la redevance incitative est aussi une question de justice. » Chaque foyer aura un bac correspondant au nombre de personnes qui le compose, et deux fois par an, il recevra une facture détaillée. Un site internet sera également mis en place pour ces questions. 

Un nouveau système qu’il faut désormais vendre à la population. C’est un des enjeux de l’enquête-distribution qui a débuté ce jeudi à Saint-Victor-la-Coste, commune pilote comme Montclus, qui expérimentera la redevance incitative, à blanc pour l’instant, dès le 1er juillet. « Nous pourrons faire remonter d’éventuelles problématiques », note la maire Véronique Herbé. Une équipe de huit personnes en gilet orange, qui passera bientôt à douze personnes, va tout au long de 2021 aller toquer « aux 35 000 portes du territoire, soit 30 000 foyers », précise Jean-Christian Rey, pour informer les usagers, leur indiquer des moyens de limiter leurs déchets et fournir le bac adapté. Précisons que ces personnes, mandatées par l’Agglo auprès de la société ACP Services, ne demandent aucune somme d’argent et sont munies d’un badge et d’une lettre d’accréditation de l’Agglo. 

La tarification incitative sera ensuite mise en service, à blanc, en 2022, ce qui permettra de comparer entre la TEOM et ce que l’usager aurait payé avec la redevance incitative, qui prendra la succession de la TEOM au 1er janvier 2023. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Et aussi : 

Pour les cas particuliers, comme l’habitat vertical, « nous allons avoir des discussions avec les bailleurs pour trouver des solutions », avance Jean-Christian Rey. Idem pour les endroits exigus. « Il y a la possibilité d’avoir des bacs fermés à clé, avec un drapeau pour indiquer s’il faut ramasser ou pas, et dans les hyper-centres il y aura aussi des colonnes enterrées avec un système de carte pour déclencher l’ouverture », poursuit-il. Quant à la problématique des dépôts dans la nature pour ne rien payer, elle a été prise en compte : chaque usager paiera au moins une levée par mois, « donc autant l’utiliser », glisse le président. 

Publicité
Publicité
Publicité

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité