A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

LA MINUTE SPORT Les indiscrétions sportives de ce lundi 12 avril

©PHOTOPQR/LE TELEGRAMME/Nicolas Creach ; ; 11/04/2021 ; PHOTO Nicolas Creach / LE TELEGRAMME Brest ( 29 ) Stade Francis le Blé le 11042021 Ligue 1 Uber Etats 32 ène Journée Stade Brestois / Nîmes La tete de Jérémy Le Douaron ( Brest ) en fin de match. (MaxPPP TagID: maxsportsworldtwo922543.jpg) [Photo via MaxPPP]
Beau duel entre le Brestois Steve Mounié (ancien Crocodiles) et le Nîmois Birger Meling (Photo via MaxPPP]

L'essentiel de l'actualité sportive gardoise !

Nîmes Olympique

Koné, le Croco en forme. C’est manifestement l’un des Nîmois les plus en forme du moment. Moussa Koné a, hier à Brest, marqué son sixième but de la saison. L’attaquant Sénégalais a fait trembler les filets adverses à quatre reprises lors des six dernières journées, après Nantes, Montpellier, Lille et donc Brest. Le Crocodile avait déjà "scoré" face au Stade Brestois en ouverture du championnat et contre Angers SCO au stade des Costières. L’avant-centre nîmois revient à deux unités de Renaud Ripart, qui reste le meilleur buteur du NO avec huit réalisations.

Sprint final. En rapportant le point du nul de Brest (1-1), les Nîmois ont profité des défaites de Nantes à Rennes (1-0) et de Lorient à Saint-Etienne (4-1) pour grignoter un point sur ses deux rivaux au maintien. C'est déjà ça... La lutte reprendra dimanche avec la réception du Racing Club de Strasbourg. Un match d'une opportunité primordiale car, pendant que les Alsaciens seront au stade des Costières, les Merlus iront à Marseille et les Canaris accueilleront l'Olympique Lyonnais. Sur le papier, les Crocodiles ont, semble-t-il, l'adversaire le plus jouable. Il ne faudra d'ailleurs pas gaspiller de points en route puisqu'il ne reste que six journées à jouer et lors des trois dernières, la tâche va singulièrement se compliquer avec une déplacement à Metz, la réception de Lyon et un voyage à Rennes pour terminer la saison. Pour vous faire une idée plus précise voici (ci-dessus) les calendriers de Lorient, Nîmes et Nantes.

Un extrait du journal officiel du 21 avril 1937 avec une erreur de date. Le 12 avril a été remplacé par le 10 (archives NJ)

Bon anniversaire. Nîmes Olympique fête aujourd'hui ses 84 ans. C'est en effet le 12 avril 1937 que les statuts du club ont été déposés en préfecture du Gard. C'est un acte officiel de naissance du NO qui était admis le 4 juin 1937 à disputer le championnat de D2. En juillet, arrivait le premier match, puis en août le premier match en compétition. Depuis plus de huit décennies, les Crocodiles écrivent une histoire qui passionne les Nîmois et bien plus. L'octogénaire ne se porte pas si mal et une victoire dimanche face à Strasbourg serait certainement le plus beau des cadeaux d'anniversaire.

USAM

Desbonnet est incertain pour le match contre Nantes (photo USAM)

Desbonnet incertain contre Nantes. L’USAM (6e) accueille le HBC Nantes (3e) mardi soir au Parnasse pour le compte de la 14e journée de Lidl-Starligue. Un match qui s’annonce compliqué, mais qui reste une occasion de dépasser Limoges au classement et d’incorporer le top 5 avec seulement un point de retard sur le quatrième Aix-en-Provence. Pour cette rencontre Franck Maurice a choisi de reconduire le groupe qui a joué vendredi dernier contre Aix-en-Provence (défaite 25-26) avec tout de même une incertitude en ce qui concerne Rémi Desbonnet. Ce dernier s’est blessé au pied face aux Provençaux et une décision sera prise demain à son sujet. Si le gardien international français de l’USAM déclare finalement forfait, il sera remplacé par Louis Gouazé. Le groupe nîmois sera donc le suivant : Paul, Desbonnet (ou Gouazé), Gallego, Rebichon, Salou, Nyateu, Joblon, Gibernon, Dupuy, Guigou, Kavticnik, Acquevillo, Minel, Hesham et Sanad.

Football Amateur 

Les clubs amateurs demande plus de soutiens (photo Norman Jardin / Objectif Gard)

 « Pas assez soutenu ». Il y a quelques semaines, la Fédération française de football a acté la fin des championnats amateurs. Des clubs amateurs qui, en l’absence de pouvoir organiser des lotos ou des tournois, terminent l’année avec les caisses vides sachant qu’ils ont fait payer des licences à des joueurs pour seulement quelques semaines de compétition. C’est le cas de Frédéric Vera, président de Nîmes Gazélec depuis 25 ans : « On n’a plus rien qui rentre. Financièrement on ne peut même pas prévoir les défraiements pour les éducateurs pour la saison prochaine. Heureusement que nos sponsors nous suivent, mais on aimerait savoir de quelles aides on peut bénéficier. » Un cas vécu par de nombreux clubs et un président qui souhaite davantage de communication de la part des instances et notamment du district Gard-Lozère, le représentant de la FFF sur le territoire. « Je veux tirer un peu la sonnette d’alarme parce que ni la Fédé, ni la Ligue ne communiquent. On n’est pas assez soutenu », poursuit Frédéric Vera. Le club, qui compte 210 licenciés âgés de 6 à 17 ans, avait reçu 10 € par licenciés la saison dernière, mais attend des indemnités pour cette saison. Frédéric continue d’accueillir les enfants avec des stages pendant les vacances, mais il espère surtout que le grand tournoi annuel de juin pourra se tenir.

Norman Jardin et Corentin Corger.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité