A la uneNîmes Olympique

NÎMES OLYMPIQUE Le match vu de Metz : fini le relâchement, objectif top 10 !

Fomba, en difficulté à l'aller, devrait à nouveau débuter contre Metz. (Photo Anthony Maurin)
Oukidja et les Messins veulent tourner le dos à leur mauvaise passe du printemps. (Photo Anthony Maurin).

Ce dimanche à 15 heures, le FC Metz (9e, 46 points) reçoit Nîmes (19e, 32 points) au Stade Saint-Symphorien pour le compte de la 36e journée de Ligue 1. À la veille de ce match de la dernière chance pour les Crocos, Objectif Gard présente les forces en présence au sein du club mosellan. 

À la sortie du mois de février et d'une victoire à Bordeaux (1-2), le FC Metz trônait à la 5e place du championnat. Dans le même tempo que Lens à ce moment-là, les Grenats pouvaient rêver de se mêler à la lutte pour les places européennes. Des espoirs rapidement envolés à la suite d'une série de sept matches sans victoire.

"Il y avait pas mal de gros - Paris, Monaco, Lille, Rennes, Lens - au programme, nuance Jean-Sébastien Gallois, journaliste au Républicain Lorrain. Il n'empêche qu'il y a eu du relâchement ces derniers temps. Frédéric Antonetti a dû remettre les pendules à l'heure avant le match à Dijon." Une mise au point visiblement payante puisque les Messins se sont relancés de la plus belle des manières dimanche dernier en étrillant les Bourguignons sur leur pelouse (1-5).

Défense solide et attaque retrouvée

Pour le technicien corse des Grenats, hors de question de finir en roue libre. "Il veut absolument passer la barre des 50 points et obtenir un classement à un chiffre, indique Jean-Sébastien Gallois. Metz n'a plus terminé une saison dans le top 10 depuis 1999. Il y a donc un beau challenge à relever." Marquer l'histoire récente du club, tel sera l'objectif d'une équipe qui doit jouer les arbitres dans la lutte pour le maintien, en affrontant Nîmes puis Lorient, puis de la course à l'Europe, en défiant Marseille en clôture du championnat.

Réorganisés depuis décembre dans une défense à 5 autour de Kouyaté, tour de contrôle et stabilisateur de la 5e meilleure défense de l'élite, les Grenats ne veulent pas gâcher la belle saison qu'ils sont en train de réaliser. D'autant que leur attaque, décimée une bonne partie de la saison par les blessures longue durée de Niane et Nguette, a retrouvé de l'allant le week-end dernier. "Et surtout de l'efficacité, insiste le journaliste. Cinq buts ont été inscrits sur six tirs cadrés." De quoi donner des armes à Metz pour bien finir la saison.

Boris Boutet

Le joueur à suivre : Niane

Issu du vivier de Génération foot, l'académie messine implantée à Dakar, Ibrahima Niane avait en début de saison la confiance de ses dirigeants qui souhaitaient le propulser comme l'avant-centre numéro 1 du club. Une confiance rapidement justifiée par son excellent début de saison. "Il a vraiment eu un déclic cet été, estime Jean-Sébastien Gallois. Il a inscrit six buts en six matches avant de se blesser gravement aux ligaments croisés. Il sortait d'un impressionnant triplé contre Lorient où il avait fait l'étalage de sa palette technique en marquant un but de la tête, un autre en percusion et un dernier en renard des surfaces."

Après une longue convalescence, Niane a fait son retour dans le 11 de départ à Dijon dimanche dernier. "Il n'a pas fait son meilleur match mais c'est logique après une telle absence", analyse le journaliste. Toujours en quête de rythme, l'attaquant de 22 ans devrait à nouveau débuter contre Nîmes.

Le 11 probable : Oukidja - Centonze, Bronn, Kouyaté, Boye, Delaine - Maïga, Sarr, Boulaya - Niane, Vagner.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité