A la uneSports GardUSAM

USAM Nîmes croque Ivry et se qualifie pour l’Europe !

Dupuy et Nîmes vont retrouver l'Europe la saison prochaine ! (Photo The Agency)
Acquevillo et les Nîmois n'ont pas tremblé face à Ivry (Photo The Agency)

Grâce à ce large succès 35-27 face à Ivry, l'USAM est assurée de terminer cinquième de cette saison 2020/2021 de Lidl Starligue et par conséquent de disputer une troisième campagne européenne consécutive. De quoi terminer en beauté pour ce dernier match au Parnasse qui plus est avec le retour du public. 

Nîmes connaissait l'enjeu et n'a pas tremblé face à Ivry, 15e de Lidl Starligue et désormais en très mauvaise posture pour la relégation en Proligue. Une victoire facile acquise dès le début de la rencontre que l'USAM a démarré tambour battant galvanisé par le retour du public et notamment les supporters du Green Kop en grande forme après huit mois de purgatoire, privés de Parnasse infernal. C'est après une dizaine de minutes de jeu que les locaux prennent le large grâce à un but de Sanad sur une passe à l'opposé d'Acquevillo (7-4, 12e).

Pour fêter dignement ce dernier match de la saison à domicile et la qualification en Coupe d'Europe, la Green team a été efficace et spectaculaire. Guigou sert assis Tobie qui marque, Gallego lobe le portier adverse et Acquevillo nettoie avec vigueur la lucarne à neuf mètres. L'écart se creuse (16-11, 24e) face à une équipe qui a du répondant en attaque mais qui manque de concentration en défense. Il faut souligner que les Franciliens évoluent avec une équipe très affaiblie à cause des blessures et que seulement neuf joueurs de champ se sont déplacés dans le Gard.

Les débuts de Queiros

Néanmoins, Nîmes fait le job et Guigou, qui a prolongé d'un an cette semaine, montre qu'il a encore des jambes à bientôt 40 ans pour récupérer et transformer au fond des filets une passe lointaine de Desbonnet après un pastis. Après le temps mort des visiteurs, Franck Maurice en profite déjà pour offrir ses premières minutes de jeu au tout jeune Samuel Queiros, 19 ans, qui rentre au poste d'ailier droit à la place de Sanad. Il marque ses deux premiers buts en pro en fin de rencontre. Poyet aussi a droit à du temps de jeu et trouve la faille. Le pivot formé au club a droit à une ovation du Parnasse après la saison quasi blanche qu'il a connu à cause d'une rupture du tendon d'Achille, en début de saison.

Tom Poyet a marqué et a eu droit à une ovation dans une saison difficile pour lui (Photo The Agency)

L'USAM plie la rencontre juste avant la pause en rentrant avec huit buts d'avance à la mi-temps grâce à un double arrêt de Desbonnet sur le gong (19-11). Pour reprendre cette deuxième période, le coach usamiste décide de faire entrer du sang frais : Paul, Hesham, Nyateu, Rebichon et Nieto, finalement apte à jouer pour sa dernière à domicile, prennent place sur le terrain. L'intensité ne diminue pas et Nîmes continue de mener le plus souvent avec neuf buts d'avance.

Le capitaine et son compère égyptien se font plaisir avec un Sanachon, nom donné quand il réalise un kung-fu. Poli, Sanad rend la pareille à Rebich' quelques minutes plus tard (28-18, 46e). Des buts, du spectacle, le public est comblé et le fait savoir. Après trois ans sous le maillot vert, Nieto inscrit son dernier but au Parnasse avant de poursuivre sa carrière du côté de Limoges la saison prochaine. Comme Kavticnik qui arrête sa carrière en fin de saison, le pivot a eu droit à un hommage après le match.

Une rencontre que l'USAM a finalement remporté 35-27 et qui signifie surtout que Nîmes est au minimum assuré de finir cinquième synonyme de qualification pour la Coupe d'Europe, la troisième en trois ans !

Corentin Corger

Lidl Starligue. 28e journée. Le Parnasse. USAM Nîmes Gard - Ivry 35-27. (mi-temps : 19-11 ). Parnasse. Arbitres : M. Christmann et Iltis. Deux minutes à Nîmes : Poyet (28e), Queiros (48e) Deux minutes à Ivry : Yamdjeu (34e). 

USAM : Desbonnet (9 arrêts sur 19 tirs), Paul (6 arrêts sur 23 tirs); Poyet (2/2), Queiros (2/2), Gallego (3/3), Rebichon (3/3), Nyateu (1/1), Dupuy (2/2), Guigou (2/2), Kavticnik (1/3), Tobie (4/4), Acquevillo (5/5), Nieto (1/1), Minel (0/2), Hesham (2/3), Sanad (7/9). Entraîneur : Franck Maurice.

Ivry : Bernard (1 arrêt sur 11 tirs), Sunjic (2 arrêts sur 19 tirs), Kouassi (1 arrêt sur 9 tirs); Causse (3/4), Fehlmann (0/1), Begon (1/1), Kablouti (4/12), Delrive (3/4), Badi (10/17), Yamdjeu Sangoungou (4/5), Beaugars (0/1), Peigue (2/5). Entraîneur : Sébastien Quintallet. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité