A la uneActualitésGardNîmesSociété

NÎMES Deuxième partie pour Mystères et sortilèges

Des sorciers de retour à l'école comme quoi le jeu est ouvert même aux redoublants ! (Photo Anthony Maurin).

Un escape game grandeur nature reprenant les codes de l'école des sorciers la plus célèbre

À l'écoute, les joueurs de tous les âges sont prêts à faire gagner leur maison (Photo Anthony Maurin).

Vous connaissez le monde d'Harry Potter, et bien on vous souhaite la bienvenue dans le d'Henry Potier ! Non, nous n'en sommes pas là mais qu'importe l'habit car il ne fait que rarement le moine. La preuve avec ce nouvel escape game. Mystères et sortilèges saison 2, la prophétie de l'émeraude auquel les amateurs ont pu participer ce samedi. Rendez-vous à l'automne pour la prochaine version.

C'est 221b animations est qui est à la manœuvre. Pour l'occasion, c'est un escape game que vont apprécier les amateurs de sorcellerie au cours d'une grande quête de trois heures. L’histoire de Dragastel est peu commune et reste un secret d’État. Construite sur un éperon rocheux, aujourd’hui encore, elle soulève beaucoup de questions. Tout a commencé il y a des siècles… Simple légende ou vérité ?

Des sorciers de retour à l'école comme quoi le jeu est ouvert même aux redoublants ! (Photo Anthony Maurin).

Quoiqu'il en soit et de nos jours, les maisons Trigredor, Becdaigle, Oursouffle et Selezard, de cette école de sorciers, se rencontrent aux quatre coins de la ville pour ensuite jouer. Les Becdaigle seront Place de la Madeleine (devant l’église), les Oursouffle au Square Antonin le Pieux, les  Sélézard, Avenue Jean Jaurès (avant place Guesde) et les Tigredor aux Jardins de la Fontaine. Quelques mots clés de cette quête : grande salle, infirmerie, tour de l'horloge, dortoir des elfes, terrain de Quidditch, salle du Nord, saule frappeur, loge du concierge, bureau du directeur, salle des pas perdus, cabane hurlante, salle des archives, volière et clairière. Attention aux sorciers d'exception et au mages noirs ! Des cours de botanique, de soins aux créatures magiques, d'astronomie, de sortilèges, d'alchimie, de runes, de métamorphoses et d'objets magiques. Il y a même avec vous une carte du baroudeur !

Place de la Madeleine, un autre stand et les énigmes qui vont avec (Photo Anthony Maurin).

"À Nîmes, nous étions venus l'année dernière et nous sommes de retour pour la saison 2. C'est le même univers mais il y a de nouvelles enquêtes et des énigmes différentes. Pas besoin d'avoir participé à la premier saison pour venir ! note Valentin, l'organisateur. On donne un code pour une connexion Internet et les joueurs sont libres due faire le parcours dans le sens qu'ils préfèrent. C'est plus simple si on arrive à trouver les indices mais certains parviennent à finir sans en trouver beaucoup." L'année dernière, 500 participants sont venus se tester à l'épreuve. Cette année, à cause des restrictions sanitaires ils sont une centaine. Mais pourquoi ? Ce jeu n'est pas un simple jeu. Il s'inspire d'une excellente saga, fait travailler les jambes et le ciboulot, exige un esprit clair et une solidarité intéressante... "Il y a aussi des ateliers, des cours, je leur demande de trouver une mandragore... toutes les bonnes réponses font gagner des points aux joueurs mais aussi à leur maison !" ajoute Valentin.

Pas facile de s'y retrouver mais l'aide est de mise (Photo Anthony Maurin).

Le scénario de cette session : "Alors que vous vous préparez pour la traditionnelle cérémonie de remise des points qui donnera la maison victorieuse, de terribles évènements surviennent à l’école. En effet, depuis quelques jours, des élèves semblent subir une malédiction qui les transforme en statues d’émeraude sans que personne ne puisse arrêter ce phénomène. Le mystère reste entier jusqu’à ce que le directeur évoque l’existence d’une obscure prophétie…"

Une des nombreuses énigmes dans les rues de Nîmes (Photo Anthony Maurin).

Le départ des premiers sorciers devaient se faire vers 13h30 et le jeu se terminer à 17h30 avec un questionnaire et le dénouement de l’enquête. Une enquête mêlée d'une quête, pardi ! Le monde des sorciers déboulait en bas de chez vous... Alors qu’une terrible malédiction s’abat sur l’école, son directeur révèle l’existence d’une obscure prophétie. Après le choix de leur maison, il est grand temps pour les joueurs de parcourir les rues de la ville pour tenter de déjouer cette fameuse prophétie et de sauver leurs camarades tout en faisant triompher leur maison. Défis à relever, enquête, jeux et quêtes annexes, seuls les meilleurs sorciers peuvent tout accomplir !

Une autre énigme (Photo Anthony Maurin).

Les enfants de 0 à 9 ans peuvent accompagner gratuitement et sans problème les joueurs mais la plupart des énigmes ne sont pas conçues pour eux. Ils peuvent néanmoins aider dans la recherche d’indices, dans la résolution de certaines énigmes et dans la réalisation des quêtes annexes. Les enfants de moins de 14 ans doivent obligatoirement être accompagnés d’un adulte qui participe au jeu. Pour Valentin, "Nous revenons à l'automne et nous dévoilerons les dates de la saison 3 au mois d'août!" Alors n'attendez pas et mettez une alerte sur le téléphone!

Valentin (Photo Anthony Maurin).

Un jeu géant urbain et en extérieur mêlant une enquête à résoudre grâce aux indices disséminés dans la ville et des défis et quêtes annexes à réussir pour faire gagner des points à sa maison. Des activités variées et vivantes, ludiques et dynamiques. Nouveau scénario, nouveaux défis et nouvelles quêtes annexes, seuls les meilleurs sorciers pourront tout accomplir !

La fin ? (Photo Anthony Maurin).

16,5 euros pour les plus de 16 ans, 12,5 pour les 10-16 ans. Pour suivre l'actualité des organisateurs, c'est par ici. Et aussi par là.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité