A la uneCamargueCulture

LE 7H50 Vincent Ribera : « La programmation des arènes du Grau-du-Roi n’a jamais été aussi dense »

Vincent Ribera repart pour cinq ans. (Photo Boris Boutet)
Vincent Ribera se prépare pour la saison des arènes du Grau-du-Roi (Photo Boris Boutet)

Alors que les arènes du Grau-du-Roi ont rouvert leurs portes pour le début de la saison taurine, Vincent Ribera présente son programme de l'été à Objectif Gard. Celui qui devrait conserver cinq ans de plus sa délégation de service public s'attend à une nouvelle saison particulière mais annonce des affiches plus alléchantes que jamais. 

Objectif Gard : Comment se présente l'été à venir pour les arènes du Grau-du-Roi ?

Vincent Ribera : Notre programme n'a jamais été aussi dense en termes de variété étant donné que toutes les grosses tournées prévues l'an dernier ont été reportées à 2021. On attend notamment Inès Reg, Les Chevaliers du Fiel, Jean-Baptiste Guégan, Anne Roumanoff, Chico et the Gipsy et Trois cafés gourmands. Je pense que ce sera un bon été pour les spectacles. Les gens n'ont pas vu de concert et ont été privés de sortie pendant longtemps. Le pouvoir d'achat est peut-être un peu supérieur à d'habitude. On s'attend à voir du monde dans les arènes. On retrouve en tout cas de l'optimisme.

D'autant que vous ne serez plus tenus de respecter des jauges pour le remplissage... 

Oui, le gros des animation débute le 1er juillet et on pourra accueillir 3 500 personnes dans les arènes, contrairement à l'an passé où nous étions limités aux deux-tiers. Il n'y aura plus de couvre-feu. La principale incertitude réside dans l'application du pass sanitaire qui sera obligatoire pour les spectacles avec plus de 1 000 personnes. Est-ce que ce va être un frein pour certains clients ? Ou au contraire est-ce que cela va rassurer tout le monde ? Nous verrons bien. Nous ne connaissons pas encore toutes les modalités de sa mise en place.

Quid des animations taurines ? 

De ce côté là, rien ne bouge. On garde nos trois taureaux-piscine par semaine, les rodéos camarguais et bien-sûr les courses du Trophée des As du 14 juillet et du 15 août. Nous continuerons aussi à mettre à l'honneur les jeunes raseteurs et les taureaux prometteurs.

Avez-vous pu réembaucher pour cet été après une année 2020 en effectif réduit ? 

Oui, nous avons retrouvé nos effectifs de 2019. L'an dernier, notre chiffre d'affaires avait baissé mais comme nous nous étions serrés la ceinture, nous sommes parvenus à conserver un bilan positif.

2021 est aussi l'année du renouvellement de la délégation de service public (DSP) des arènes du Grau-du-Roi. Vous êtes le seul candidat à votre succession et devriez donc, en toute logique, rempiler pour cinq ans. Doit-on s'attendre à des changements ? 

Non, le cahier des charges est identique et nous allons garder le même canevas de travail. En 2019, nous avions été élus meilleures arènes pour la course camarguaise. L'objectif est de continuer à faire du mieux possible. Après deux DSP de trois ans la mairie a pris en compte notre suggestion de basculer sur un contrat de cinq ans. Cela nous permet de travailler plus sereinement et tout le monde y gagne. Je suis un enfant du Grau-du-Roi alors forcément, ces arènes, j'y tiens.

Propos recueillis par Boris Boutet

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité