ActualitésPolitique

DÉPARTEMENTALES À Redessan, la Droite et le Centre avec une longueur d’avance ?

Gérard Blanc et Muriel Dherbecourt (photo : droits réservés)
Gérard Blanc et Muriel Dherbecourt (photo : droits réservés)

L’abstention a profité aux sortants Dherbecourt-Blanc qui se placent devant leurs adversaires du Rassemblement national au premier tour des Départementales. Au second tour, le binôme de la Droite et du Centre pourrait profiter des voix de la Gauche qui a appelé à battre l’extrême-Droite.

Si en 2015, l’extrême-Droite a semé les candidats de la Droite et du Centre, la situation six ans plus tard n'est plus la même. Dimanche, le binôme Dherbecourt-Blanc est arrivé en tête du premier tour de scrutin avec 34,40% des voix, suivi par le RN avec 33,39%. Nul doute que le duo a bénéficié de cette « prime au sortant » qui, dans un contexte d’abstention, a renforcé leur score. « C’est aussi le fruit d’un mandat très actif. La mobilisation sera déterminante pour nous permettre de poursuivre les nombreux projets pour notre canton », commente Muriel Dherbecourt, élue l’an dernier maire de Castillon-du-Gard.

Un autre vent semble souffler dans le dos des sortants : les reports de voix, notamment de la Gauche. Le binôme incarné par Karine Voinchet et Benoît Garrec récolte 18,09% des suffrages. « Un score honorable» fait valoir Nicolas Pellegrini, leur remplaçant qui a fait campagne sur le terrain. Du coup, « nous appelons à ne donner aucune voix au Rassemblement national pour ce second tour ». Cela signifie-t-il que la Gauche appelle à voter Dherbecourt-Blanc ? Pour certains partisans, une telle consigne aussi explicite aurai été indigeste... De fait, leurs électeurs auront le choix : voter à Droite, voter blanc ou s'abstenir.

Pour le Rassemblement national incarné par le binôme Pascale Bordes et Jean-Marie Launay, « les consignes de vote ne fonctionnement plus ». Et d’ajouter : « Franchement, nous sommes satisfaits de notre résultat. On aurait pu faire mieux mais au regard du contexte, je suis trouve notre score très positif. » Les frontistes espèrent profiter du report des voix de Bachir Elkhalfi, adjoint à Remoulins, et de sa binôme Cécile Arroyas Piquet, adjointe à Bezouce. Sans étiquette, ils ont enregistré 11,15% des suffrages et n'ont donné aucune consigne de vote. Si ce n'est que Bachir Elkhalfi a annoncé qu'il ne voterait pas pour le ticket Dherbecourt-Blanc : « Nous avons besoin de changement ». 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité