A la uneActualitésPolitique

ÉDITORIAL Des élections départementales à la Koh-Lanta pour la Droite

Éliminée dans trois cantons dès le premier tour des élections départementales, la Droite a fait une croix sur le conseil départemental. Elle espère toutefois sauver l’honneur dans quelques-uns de ses bastions.

Les électeurs ont voté. Leur sentence est irrévocable. Dans le Gard, le premier tour des élections départementales a été pour certains candidats de Droite comparable à une aventure de Koh-Lanta. Il ne manquait plus que Denis Brogniart dans le rôle du président du bureau de vote ! À un cheveu de faire tomber le conseil départemental en 2015, la Droite se trouve en mauvaise posture aujourd’hui. Ce dimanche pour le premier tour des élections, elle perd d’office trois cantons sur les 10 qu’elle détient depuis six ans. Sur Nîmes 3, c’est la claque pour Le Républicain Laurent Burgoa. Aucun collier d’immunité n’a été assez puissant pour permettre au sénateur de sauver son siège. La partie se jouera dimanche prochain, entre le "rouge" Vincent Bouget et le "bleu marine" Rassemblement national. Déception aussi sur le canton de Marguerittes. Comme pour l’épreuve des poteaux, la Droite et le Centre ont tenté de résister à la force du maire de Marguerittes, Rémi Nicolas. Raté ! Enfin à Aigues-Mortes, la sortante Caroline Breschit a abdiqué dans ce qui s’avérait être un parcours du combattant, laissant au second tour l’extrême-Droite en tête-à-tête avec le maire du Grau-du-Roi. Aujourd'hui, la Droite le sait : il est quasiment impossible pour elle de remporter le conseil départemental. En même temps, l’a-t-elle vraiment voulu ? Difficile de renverser l’équipe rouge quand, dès le départ, la Droite est absente sur quatre des 23 cantons. Toutefois, il lui reste encore quelques bastions. À Villeneuve-lès-Avignon, l’élue sortante, Pascale Bories, réalise le meilleur score de la Droite avec 52% des suffrages. À Saint-Gilles, Eddy Valadier se place en tête devant le RN avec 41,6%. Sur Alès 3, Frédéric Gras devance largement la Gauche qui pourtant serre les rangs. Enfin sur Nîmes 4, Richard Tibérino donné perdant s'accroche pour conserver son siège. L’aventure départementale 2021 touche à sa fin pour la Droite qui devra tirer les enseignements du scrutin. Rendez-vous pour la prochaine saison, dans six ans.

Coralie Mollaret 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité