A la uneActualitésGard

SAINT-GILLES La préfète fait le tour de la ville et parle de l’été dans le Gard

La Préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, était ce jeudi matin à Saint-Gilles au côté du maire Eddy Valadier pour parler de la ville et de son avenir urbanistique (Photo Anthony Maurin).
À gauche, Marie-Françoise Lecaillon et Eddy Valadier au centre (Photo Anthony Maurin).

Eddy Valadier, maire de la commune de Saint-Gilles, recevait la préfère du Gard, Marie-Françoise Lecaillon.

Marie-Françoise Lecaillon continue son tour du département, se familiarise avec les Gardois et assure la présence de l'État aux quatre coins du territoire. Preuve en est sa venue à Saint-Gilles pour une réunion de travail. "Le maire m'a invitée et j'ai répondu à son invitation. Il est important que je puisse découvrir le département au travers des projets des élus. Nous avons fait une séance de travail, elle nous a permis de balayer les projets déjà faits et ceux qui restent à faire. Nous avons aussi pu faire un tour de la ville pour que je me rende compte, de manière plus précise, de la situation de cette commune que je ne connaissais pas", explique la préfète.

La préfète du Gard, Marie-Françoise Lecaillon, était ce jeudi matin à Saint-Gilles au côté du maire Eddy Valadier pour parler de la ville et de son avenir urbanistique (Photo Anthony Maurin).

À Saint-Gilles, la vie n'est pas toujours rose mais les choses vont mieux. Sur le dernier mandat, le maire a assuré quelques chantiers aussi importants qu'esthétiques. Mais la plus-value de la cité, c'est peut-être son architecture médiévale et sa valeur patrimoniale. Il faut donc veiller à ne pas transgresser cela. "Ici, je vois une mise en valeur de la ville, on a évoqué les problématiques d'habitat dans les quartiers en politique de la ville ou en centre-ville car Saint-Gilles connaît des difficultés, mais a des projets porteurs. Il est important pour moi, représentant de l'État, de voir les projets des élus pour les accompagner au mieux", poursuit Marie-Françoise Lecaillon.

Un employé municipal discute un instant avec le maire et la préfète (Photo Anthony Maurin).

Une réunion efficace, quelques mots échangés, une visite à pied de la ville.... Cette matinée devrait servir à aller plus loin et dans une meilleure direction si besoin. "On échange nos idées comme nous avons pu le faire ce matin en marchant. On a aussi vécu une vie durant laquelle on a connu des choses ailleurs, donc ça nous permet aussi d'apporter nos expériences. L'architecte des bâtiments de France accompagne lui aussi fortement la ville et son secteur sauvegardé." Forcément, avec un tel patrimoine, difficile de passer à côté. Au contraire, faire toujours plus pour le valoriser est une volonté communale soutenue par l'État.

L'école Jules Ferry sera rénovée (Photo Anthony Maurin).

Comment se portent les relations entre la préfète et les maires gardois ? "Elles sont très fluides avec toutes les communes. On doit travailler ensemble, nous avons chacun nos responsabilités, mais heureusement que nous avons les maires ! Ils sont au plus proches et sont très attentifs au sujet sanitaire", répond la préfète.

Éviter les dents creuses en centre-ville, développer le musée local et lui faire une jolie place sur le côté droit de l'abbatiale (Photo Anthony Maurin).

Quant à Eddy Valadier, il se dit heureux de recevoir la préfète : "La période électorale a retardé ce rendez-vous, mais c'est un plaisir d'accueillir madame la préfète sur notre territoire. C'est aussi une belle occasion de faire mieux connaissance, d'échanger sur le projet urbain que nous portons et sur les investissements à venir. Nous attendons de l'État certaines choses et l'État aussi attend des choses de notre part. On a eu une bonne réunion de plus d'une heure puis madame la préfète nous a fait l'honneur de faire une petit tour en ville pour concrétiser physiquement les sujets vus durant la réunion."

Le tourisme et l'abbatiale ont été évoqués (Photo Anthony Maurin).

Un petit tour et puis s'en va. La préfète sera restée tout de même quelques heures à Saint-Gilles, mais comme la ministre déléguée chargée des sports, Roxana Maracineanu, était elle aussi gardoise ce jeudi, la première représentante de l'État dans le Gard se devait d'aller au rendez-vous étatique...

Regardant la plaine qui s'étale au pied de Saint-Gilles, maire et préfète discutent sereinement (Photo Anthony Maurin).

Avant de partir, la préfète évoque l'été et les festivités d'un point de vue sanitaire : "On va attendre que la loi soit votée comme le président de la République l'a annoncé. Après, tout dépendra de la situation du moment, mais je ne suis pas dans une perspective d'interdire des choses. Il faudra être raisonnable, on voit le taux d'incidence dans le Gard qui est passé de 6 à 30 cas pour 100 000 habitants en quinze jours. Nous avons des discussions avec les maires qui sont les premiers responsables de la sécurité sur leur commune. Si on venait à durcir certaines règles comme le port du masque, on le ferait en collaboration ave eux pour essayer de s'adapter au mieux afin d'organiser ces fêtes."

Le port de plaisance (Photo Anthony Maurin).

Une carte blanche ? "Continuez à aller vous faire vacciner, c'est comme ça qu'on pourra tenir toutes les fêtes !", martèle Marie-Françoise Lecaillon. De son côté, Eddy Valadier donne lui aussi ses consignes : "On rentre dans une période estivale, bon été à tous ! La situation sanitaire est précaire, mais nous organisons des festivités à la fin du mois d'août. Si nous sommes raisonnables d'ici là, ça ira ! On a la volonté de faire, mais il faudra maîtriser la situation."

La préfète au pied de l'abbatiale. Elle connaissait bien celle de Cluny, la voilà enchantée par celle de Saint-Gilles (Photo Anthony Maurin).

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité