A la uneActualitésGard

FAIT DU JOUR Un 7e festival pour le 7e art !

Projection en 35mm sur écran géant en plein air, le must de l'été au cinéma ! (Photo Asso JPB)
La guinguette avant la projection (Photo Asso JPB)

L'association Jean-Paul Boyer annonce que son septième festival de cinéma argentique en plein air se tiendra du 5 au 8 août 2021 à Redessan. Sur pellicule argentique 35mm s'il vous plaît !

"C'est la 7e édition pour le 7e art !", annonce Aurélien Colson, co-organisateur du festival avec Benoît Paillet. Tous les deux ont créé l'association Jean-Paul Boyer et le festival qui va avec. "Ça parle aux gens. Nous rendons hommage à un monsieur qui aurait fêté ses 100 ans, qui est mort en 1974 et qui était natif de Redessan. C'est ici qu'il a créé un laboratoire de restauration cinématographique. Les bobines des plus grands films ont été restaurées ici ! C'est fascinant pour un si petit village... "

C'est tout à fait logiquement que l'association organise un festival, en plein air et sur un écran de 72m² dans la cour des écoles, rue du 19-Mars 1962. L'association a eu le soutien immédiat de la famille de l'illustre personnage, de la cinémathèque, du CNC puis, depuis cette année celui de la Gaumont, la plus ancienne société de cinéma du monde. "C'est une belle histoire. J'ai contacté Nicolas Seydoux, le président de la Gaumont car j'avais une lettre de lui. Il y a plus de quarante ans et déjà président de la Gaumont, il écrivait pour remercier Jean-Paul Boyer sur la qualité des restaurations."

Anthony, le projectionniste (Photo Asso JPB)

Forcément touchant, ce souvenir a permis à la Gaumont d'intégrer le festival 2022 ! Un spécialiste viendra projeter un film restauré et en expliquera le procédé dans les moindres détails. On en connaît qui salivent déjà... "Les gens viennent et reviennent !"

Avec 400 adhérents, l'association se porte bien. Un tiers de Redessanais, un tiers de Gardois et un tiers de Français. Le festival a accueilli, l'an passé, 1 500 spectateurs, une vraie réussite. Pourtant tellement logique. "Sous les étoiles, avec un vrai projeteur des années 1970 actionné par un passionné, des films magnifiques sur un écran énorme, les passionnés ne représentent que peu de monde mais ce genre de choses, tout le monde aime !" Et tout le monde y est le bienvenu. Oui, tout le monde, car il y en a pour tous les goûts. "C'est un festival convivial et très ouvert. Il y a des films en noir et blanc et en version sous-titrée mais il y a également des comédies familiales, des films exceptionnels..."

Évidemment ! (Photo Asso JPB)

En plein air, tout devient différent par rapport aux sensations éprouvées en salle. Tous les sens sont sollicités. En plus de la séance cinéma, le "spectacteur" peut se restaurer avec des plats en circuit court, des vins locaux, aller flâner du côté du stand de la librairie Teissier et, dès 20h, concert. Un concert programmé par Paloma, la Smac de Nîmes. "Depuis que nous organisons un concert, notre public a rajeuni ! Et il reste aussi pour les films."

Projection en 35mm sur écran géant en plein air, le must de l'été au cinéma ! (Photo Asso JPB)

Comment sont choisis les films ? L'association est démocratique, chacun a son mot à dire et participe. "Durant l'hiver, nous sélectionnons nos thématiques. Cette année, nous célébrons Kirk Douglas qui est décédé. Nous avions listé trois films qui existent en 35mm et les adhérents ont choisi Van Gogh." Anecdote d'exception, le film a été en partie tourné du côté de Fourques. Le maire, Gilles Dumas, alors enfant, faisait partie des figurants. Il viendra évoquer ses souvenirs de tournage !

Le concert avant la soirée (Photo Asso JPB)

À savoir qu'il faut entre trois et cinq kilomètres de bobines pour un film qui dure 1h30, imaginez le nombre de kilomètres qui vont défiler sous les cieux étoilés... "Nous voulions aussi une comédie et La Chèvre est vite apparue comme la plus intéressante. Même vu et revu, ce film, en plein air, c'est autre chose ! Le troisième soir, nous voulions des grands espaces après des confinements et déconfinements. C'est Le grand bleu qui a été choisi. Avec lui on voyage sous l'eau mais aussi en Sicile et en Grèce. On en prend plein la vue ! Enfin et par tradition, le dernier soir est consacré à un film en noir et blanc, en version originale et est destiné à un public plus averti. Cette année c'est Casablanca, un monument du cinéma américain qui sera le film de clôture."

Anthony Maurin

Le programme :

Le jeudi 5 août, c'est La Chèvre de Francis Veber, de 1981 avec Pierre Richard et Gérard Depardieu, qui sera projeté. L’attelage improbable d’un détective privé et d’un grand maladroit. Le succès fut tel que le duo fut reformé pour Les Compères puis Les Fugitifs. Lors du tournage, Depardieu fut piqué par un scorpion – qui en mourut.

Le vendredi 6, place à La Vie passionnée de Vincent Van Gogh de Vincente Minnelli et George Cukor, de 1957. Avec Kirk Douglas, Anthony Quinn, le film sera diffusé en version originale sous-titrée. Le film retrace la biographie du peintre hollandais, des Flandres à Auvers-sur-Oise en passant par Arles. Oscar du Meilleur second rôle pour Quinn, dans le rôle de Gauguin, c'était le film préféré de Minnelli.

Le samedi 7 août, Le Grand Bleu de Luc Besson, de 1988, tiendra les spectateurs en haleine. Avec Jean-Marc Barr, Jean Reno et Rosanna Arquette, cet hommage à l’océan et au plongeur en apnée Jacques Mayol est d'une beauté rare. Deux César, dont celui de la meilleure musique, signée Éric Serra. Pour l'exercice, c'est la version longue (director’s cut) qui sera projeté !

Enfin, le dimanche 8 août verra le Casablanca de Michael Curtiz, de 1942, satisfaire le public de passionnés. Avec Humphrey Bogart, Ingrid Bergman et Paul Henreid, le film en noir et blanc sera aussi en version originale sous-titrée. Pendant la seconde Guerre mondiale, un night-club sert de refuge aux résistants qui voudraient quitter le pays. Oscar du Meilleur film et du Meilleur réalisateur, c'est un monument du cinéma américain.

Chaque film sera précédé d’actualités et de publicités de l’époque. L'entrée est fixée à 6 euros, à 3 euros pour les moins de 12 ans et gratuit pour les adhérents de l'association. Une petite librairie du cinéma (avec la Librairie Teissier) et une vente de vinyles (avec Trou Noir) seront de la partie.

Horaires : 19h, ouverture des portes, guinguette et restauration, vers 20h, concert avec groupe de musique live et à 21h30 place à la projection en plein air. Programmation choisie par les 421 adhérents de l’association ! Parking gratuit aux écoles et avenue de Provence. Pass sanitaire demandé.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité