A la uneActualitésGardNîmes

NÎMES Concours photo et chevaux pour un été en liberté

(Photo Thierry Vezon)
Denys Colomb de Daunant, icône camarguaise, avec un cheval en 1967, il avait 45 ans  (Photo Archives fonds municipal Hervé Collignon).

Fotoloft lance un concours photo sur le thème du cheval, en partenariat avec l'hippodrome de Nîmes. Philippe Ibars montre la voie. Date limite du rendu des photo, le 30 septembre 2021.

Qui n'aime pas faire de la photo ou être avec des chevaux ? À l'heure du selfie roi et du bien-être animal, peu d'entre nous c'est certain. Mais de là à en faire une passion, c'est pas toujours gagné. Pour mettre le pied à l'étrier à l'une comme à l'autre de ces deux sensibilités, pourquoi ne pas allier ces domaines et en faire un concours ?

Ainsi, un jury sélectionnera les 25 plus belles images qui seront publiées dans Fotoloft Magazine et les trois premiers gagnants verront leur photo publiée dans le numéro 20 de Fotoloft. Dans un second temps, des expositions rassembleront les images sélectionnées dans plusieurs lieux gardois. Les tirages en 40×60 seront ensuite offerts aux auteurs des photos exposées. D’autres lots sont aussi à prévoir, certains à découvrir dans le règlement du concours.

Alors, comme le cavalier bouchonne sa monture, le photographe amateur est invité à bichonner son appareil photo ou son smartphone, capturer dans son viseur un fougeux étalon, un robuste cheval de trait, un âne, un poney, bref tout digne représentant de la gent équine…

Philippe Ibars a publié un livre chez Alcide (Photo Archives Anthony Maurin)

"J’ai accepté de diriger la rédaction de Fotoloft et j’ai voulu, pour compléter les publications de Negpos dont elle est la vitrine, ouvrir vers l’image au quotidien dans notre région, réaliser des entretiens avec des artistes, donner la parole à toutes celles et tous ceux qui sont d’une manière ou d’une autre des maillons de la chaîne graphique, artistes, galeries, éditeurs, imprimeurs, vendeurs de matériel... Donner à voir aussi où en est la pratique de la photo amateur. D’où l’idée du concours photo sur le thème du cheval", explique Philippe Ibars.

Le cheval est très présent dans notre région. Chevaucher un Camargue docile lors d’une promenade ou une monture plus fougueuse dans d’autres occasions n’est pas chose rare ici, comme initier les bambins à l’équitation en les juchant sur les poneys des jardins de la Fontaine… Nîmes a même son hippodrome, parmi la dizaine que compte l’Occitanie, dans un magnifique cadre de verdure, et tout près, le haras national d’Uzès qui propose plus de 60 journées de manifestations équines par an (élevage, saut d’obstacles, complet, attelage, horse-ball, endurance, spectacle…).

Denys Colomb de Daunant à l'âge de 45 ans au Mas Cacharel (Photo Archives fonds municipal Hervé Collignon).

Le développement culturel et l’accueil des publics sont au cœur du projet artistique de Negpos qui joue un rôle de "passeur" entre les artistes et les publics en proposant diverses choses comme des actions de médiation à la carte (visite dialoguées, conférences, workshops, rencontres), des ateliers de pratiques amateurs (argentique et numérique) et en développant à l’année des projets de résidences d’artistes. La revue Fotoloft éditée au rythme de deux numéros par an depuis 2011, est le média "papier" principal de la structure. Lien avec la population, avec les adhérents et sympathisants, la revue présente aussi l'intégralité de la programmation d'expositions et des actions dans les quartiers.

Pour le directeur de la rédaction de Fotoloft, Philippe Ibars : "Je suis aussi à la recherche de lots pour les gagnants. Photo Nîmes de la rue Régale nous offre un appareil photo d’une valeur d’une centaine d’euros, Negpos va offrir les tirages en 40/60 aux 25 lauréats, après les expositions. Une expo sera ouverte au public dans l’hippodrome de Nîmes avec une journée VIP pour le gagnant. La Villa Parry du Grau du Roi accueillera aussi l’expo des lauréats, mon éditeur Alcide offrira des livres de Thierry Vezon, la manade Albert Chapelle recevra un gagnant pour une visite complète, la Botte Camargaise offre des bons d’achat, la Région des goodies… Et je poursuis ma quête !"

(Photo Thierry Vezon)

Le cheval est très présent lors des fêtes, dans des arènes grandes ou petites, dans les rues, et de nombreux spectacles équestres animent ces périodes, l’écurie Hasta Luego,  la compagnie Andalucia, la famille Gruss... Enfin, ne pas oublier Crin-Blanc, un des meilleurs films pour enfants de tout temps, qui raconte, dans les années cinquante, l’histoire d’un cheval de Camargue et d’un enfant qui vont fuir le monde cruel des adultes. C’est ce film, Palme d’or du court métrage à Cannes, avec son inspirateur nîmois Denys Colomb de Daunant, qui a littéralement inventé le mythe du cheval de Camargue.

Anthony Maurin

De nombreux prix sont à prévoir, des expositions, informations à découvrir avec le règlement et le bulletin de participation dans le site de Fotoloft Magazine : https://fotoloftmagazine.fr/concours-hippo/

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité