A la uneFaits DiversGardVidéo

FAIT DU SOIR (AUDIO) Un juge nîmois a piloté le dossier des attentats de Paris et mis en examen Salah Abdeslam

Paris. le 13 novembre 2015. Apres plusieurs attaques simultanées sur la capitale. Photo via MaxPPP

C’est un procès pour l’Histoire, un procès hors normes qui débute à partir de mercredi devant la cour d’assises spéciale de Paris. Pendant au moins neuf mois, vont être jugés les hommes qui ont pris part aux terribles attentats du 13 novembre 2015.

Vingt accusés seront jugés, quatorze comparaîtront physiquement, les six autres n’ont pas été retrouvés. Parmi les accusés figure Salah Abdeslam, le seul membre du commando du 13 novembre encore en vie. Face à la barbarie, se dresseront 1 800 parties civiles.

Mais, le saviez-vous, ce dossier criminel exceptionnel a été piloté par un juge qui est aujourd’hui président de la chambre de l’instruction de Nîmes… Christophe Teissier, c’est son nom, était effectivement magistrat au pôle antiterroriste lors de la survenue de cette soirée tragique qui a fait 130 morts et plus de 400 blessés.

Il a été le premier juge d’instruction désigné dans cette affaire tentaculaire qui a nécessité une coopération judiciaire internationale. Le juge Teissier, aidé par cinq autres magistrats – dont David De Pas, un autre juge passé par Nîmes et qui est aujourd’hui le doyen des juges antiterroristes -, a donc été celui qui a regroupé les 1 800 parties civiles, mais aussi celui qui a mis en examen le terroriste Salah Abdeslam.

Sans montrer son visage, Christophe Teissier raconte cette enquête, son enquête. Des premiers coups de feu survenus dans la capitale au face à face avec Salah Abdeslam, un mis en examen « calme« , alors que le magistrat égrène les noms des 130 morts. Un juge qui restera marqué éternellement par sa première visite à la salle de concert du Bataclan avec cette odeur de mort imprégnée dans les lieux. Ecoutez son témoignage ci-dessous.

Boris de la Cruz

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité