A la uneAlès-CévennesOAC AlèsSports Gard

FOOTBALL Discipliné, l’OAC gifle sa victime préférée

Laley Fofana auteur d'un but Basile Boliesque face à l'AS Fabrègues. (Photo CP / OAC)
Laley Fofana auteur d'un but Basile Boliesque face à l'AS Fabrègues. (Photo CP / OAC)

Défaits pour leur rentrée à domicile il y a quinze jours face à Rodez, les Alésiens ont parfaitement rebondi en gagnant à Muret samedi dernier. Mais, pour rester en cohérence avec son opération montée, l'OAC devait à nouveau l'emporter ce soir face à l'AS Fabrègues. C'est chose faite et de fort belle manière (3-1) devant un public de Pibarot enchanté.

En perdant à domicile face à Rodez II (1-2) il y a quinze jours, l'Olympique d'Alès en Cévennes a lancé son opération "montée" de la pire des manières. Si le succès à Muret (0-1) samedi dernier lui a remis la tête à l'endroit, l'OAC se devait de s'imposer pour la deuxième rencontre chez lui, ce samedi soir. Ainsi, la réception de l'AS Fabrègues, battu lors de ses deux premières sorties cette saison sans avoir marqué le moindre but, apparaissait comme une aubaine. D'autant que l'adversaire héraultais réussit plutôt bien aux hommes de Stéphane Saurat qui, en deux oppositions la saison dernière (une championnat, une en Coupe de France), l'ont emporté à chaque fois.

Pour autant, tout restait à faire sur le rectangle vert mais pas franchement irréprochable du stade Pibarot. Dominé dans les duels dès l'entame du match, l'OAC ouvre finalement le score. Après qu'El Hamri ait changé d'aile pour trouver Joakim Balmy, ce dernier ajuste un joli centre qui lobe El Bakkal, mais atterrit finalement sur le tibia du pauvre Enzo Rabot qui trompe son gardien et inscrit un but contre son camp (1-0, 5e). L'avantage laissé par l'arbitre alors qu'El Hamri avait reçu une douloureuse semelle profite donc aux Oaciens. Sur l'action, Yacine Belhadj, meneur de jeu héraultais, reçoit un carton jaune logique.

La suite s'avère plus moribonde. Seul le gaucher El Hamri procure quelques frissons aux spectateurs cévenols en se lançant, depuis son couloir droit, dans plusieurs chevauchées balle au pied. Bien souvent, il faut une intervention rugueuse d'un Fabréguois pour les stopper. Mais durant ces 20 minutes soporifiques, les hommes de Stéphane Saurat ont le mérite de remettre le pied sur le ballon, s'installant la majeure partie du temps dans le camp adverse.

Fofana en mode Basile Boli

Idéalement placé à l'entrée de la surface, El Hamri - encore lui - ne peut armer sa frappe. Mais le ballon revient dans les pieds d'El Bakkal qui, d'un tir en pivot, oblige le gardien héraultais à repousser des poings (25e). Dans la minute qui suit, sur un contre, l'intenable El Hamri échange à deux reprises avec Lucas Franco. Seul face au gardien mais au terme d'une éprouvante course longue, le meneur de jeu alésien déclenche une frappe mollassonne qui n'inquiète pas Printant.

Peyrard gratte un ballon précieux dans son camp et transmet au défenseur central Laley Fofana qui se lance alors dans un rush dont Laurent Blanc, un autre cévenol, avait le secret. Fofana, combine dans le rond central avec Jérémy Balmy, puis décale intelligemment pour Franco dont le centre appliqué trouve la tête d'un Fofana déterminé qui avait poursuivi son effort. Imparable, son coup de boule décroisé trouve le poteau - rentrant - de Printant (2-0, 44e).

Une demi-volée de Belhadj à l'issue d'un centre venu du côté droit sollicite le déploiement d'Éric Moreau qui effectue son premier arrêt de la soirée (48e). Impeccable sur sa première intervention, le portier alésien repousse un nouveau centre fabréguois mais relâche le ballon dans les pieds du nouvel entrant, Mongory, qui ne se fait pas prier pour pousser le ballon dans les filets (2-1, 54e). Une réduction du score plutôt logique au vu du rééquilibrage du match en raison du nouveau visage conquérant affiché par les Héraultais depuis le retour des vestiaires.

El Bakkal, le but libérateur

Les hommes de Stéphane Saurat auraient alors pu avoir les jambes qui tremblent. Il n'en a rien été. Maniant le jeu direct avec habileté, le onze alésien reprend sa marche en avant en se montrant tranchant à chaque attaque. C'est le cas sur ce débordement de Lenny Houelche. Le latéral droit adresse un centre subtil au second poteau et trouve la tête de son avant-centre. En sautant plus haut que son vis-à-vis, El Bakkal parvient à placer le cuir sous la barre de Printant, battu (3-1, 64e).

Auteur d'une première mi-temps virevoltante, El Hamri se fait plus discret au fil du match. Mais son remplaçant, Ibrahima Mboup, ne manque pas de gaz. Très vite, l'un des chouchous du public cévenol se met en évidence par des débordements dévastateurs qui amènent le danger sur le but fabréguois. Par deux fois, Abelinti est trop court pour reprendre un centre puissant.

Au cours des dix dernières minutes, les deux équipes se rendent coup pour coup. Solides, les Cévenols ne vacillent pas. Plus agressifs, plus dangereux, plus réalistes, plus talentueux sans doute, les hommes de Stéphane Saurat s'imposent logiquement et lancent définitivement leur saison.

Corentin Migoule

3ème journée de National 3. Stade Pibarot. Spectateurs : Environ 300. OAC - AS Fabrègues 3-1. (mi-temps : 2-0). Buts pour l'OAC : Rabot (CSC), Fofana, El Bakkal. But pour Fabrègues : Mongory. Arbitre : M. Hingrand. Avertissement à l'OAC : Peyrard (33e) . Avertissements à Fabrègues : Belhadj (5e), Besse (65e).

OAC : Moreau - Djabou (cap), Fontanelli, Fofana, Houelche (Toiron, 90e) - Peyrard, Jérémy Balmy - Joakim Balmy, Franco, El Hamri (Mboup, 72e) - El Bakkal (Abelinti, 68e). Remplaçants non utilisés : Diatta, Chabassut.

Fabrègues : Printant - Zaghar (cap), Rabot, Rouquet (Oller, 61e), Besse - Derrar, Yagoussetti (Mongory, 45e), Hamzaoui, Belhadj, Pellegrin (Bakadir, 75e) - Ouabi. Remplaçants non utilisés : Le Moigne, Ferret.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité