A la uneAlès-Cévennes

ALÈS La future résidence de luxe pour seniors « L’Ostal » se dévoile

150 ouvriers sont mobilisés sur ce chantier colossal. (Photo Corentin Migoule)

Avenue Marcel-Cachin, les travaux de la résidence L’Ostal, qui proposera 124 logements adaptés aux seniors, ont débuté depuis quelques mois. Si la livraison du chantier initialement prévue fin 2021 est repoussée, la commercialisation des appartements a débuté et nombreux sont ceux qui ont exprimé leur intérêt pour ce projet d'envergure situé à deux pas du centre-ville d’Alès.

"On veut offrir une palette différenciée aux seniors", justifiait Max Roustan, maire d'Alès, lorsqu'il a signé à la société Domitys, pour près d'un million d'euros, la promesse de vente pour un terrain municipal de 9 614m² situé au n°39 de l'avenue Marcel Cachin, en 2018. Souhaitant se démarquer des Ehpad ou autres résidences médicalisées dont le bassin alésien est déjà doté, la municipalité cévenole avait vu dans ce concept multi-services de résidence seniors de luxe, le moyen de se démarquer.

Ainsi naissait le projet baptisé “L’Ostal” qui abritera 124 logements allant du studio au trois pièces, actuellement en construction. En effet, depuis le premier trimestre de l'année 2021, le quartier des Prés-Rasclaux vit au son des engins de chantier. Chaque jour, les pelleteuses sont à l'œuvre sur ce site où sont mobilisés 150 ouvriers et deux grues d'une hauteur laissant présager l'envergure du projet. Initialement prévue à la fin de l'année 2021, la livraison du chantier est finalement attendue pour le premier trimestre de l'année 2023.

Loyer moyen : 1 500 euros

Adaptée aux seniors donc, avec des accès de plain-pied, la résidence sera sécurisée par la présence permanente d'un gardien d’astreinte. Aussi, les résidents pourront profiter d’un restaurant accessibles à tous, aux visiteurs comme aux familles, mais également d’un bar, d’une salle de gym et d’une piscine. Le groupe Domitys, qui a investi environ 12 millions d'euros dans l'affaire, peut se targuer d'occuper la position de leader du secteur avec la gestion revendiquée de 120 résidences semblables en France.

S'il vient compléter la gamme de logements que nos aînés, favorables à un maintien à domicile, peuvent trouver dans la capitale cévenole, le projet "L'Ostal" est le troisième du genre à Alès. Il vient s'ajouter aux deux structures gérées par le CCAS, à savoir Les Santolines et la résidence Silhol qui ne comptent respectivement que 10 et 25 logements. Sans en percevoir les désagréments, en vivant à deux pas du Gardon, les résidents jouiront d'une proximité avec le cœur de ville qui leur sera accessible à pied, ou grâce à la mise à disposition de navettes électriques.

Enfin, réservée à des résidents âgés de plus de 70 ans, "L'Ostal" justifie aisément son titre de résidence de luxe si l'on en croit le tarif moyen des loyers qui s'établit aux alentours de 1 500 euros. Sélect donc, l'établissement créera une vingtaine d’emplois pérennes dès son ouverture, et mobilise bon nombre d'entreprises gardoises dont l'Alésienne Giraud TP pour le terrassement, et la Bagardoise Blachère et fils pour les menuiseries.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité