A la uneBeaucaireSociété

FAIT DU SOIR Samy The Cat mène une vie de (pas) chat !

Samy The Cat compte près de 1 400 abonnés sur sa page Facebook. (Photo : S.Ma)

Samy The Cat est de tous les voyages que peuvent faire ses maîtres, Pascale et Grégory Clairon. Il les accompagne au restaurant ou visite des musées... Depuis 3 ans, le félin coule des jours heureux même si sa vie n'a pas toujours été un long fleuve tranquille. 

Lové dans une vasque en bois fossilisé, Samy The Cat profite d'un moment de quiétude, le regard tourné vers la fenêtre d'où il peut voir les créations de ses maîtres. Ceux-là mêmes nous accueillent dans leur entreprise 50 Nuances de bois, installée à Meynes, à une poignée de kilomètres de leur domicile situé à Comps. La présence du félin dans les ateliers n'a rien d'étonnant, il est toujours dans les pattes de Pascale et Grégory et vice-versa. Et c'est ainsi depuis trois ans, depuis leur première rencontre, Samy avait alors trois mois. "Il semblait tout triste, timide. On a su que c'était lui", se souvient Pascale, 46 ans.

"Nous avons pris l'habitude de l'emmener avec nous de partout"

Dès lors, se crée une réelle complicité entre ces parents de quatre enfants devenus grands et le chat. "Immédiatement, nous avons pris l'habitude de l'emmener avec nous de partout. Il a vu l'Espagne, la Belgique, la Hollande, l'Allemagne, etc. L'Italie, bientôt, c'est prévu", s'amuse Grégory, 50 ans. Plus près de chez nous, Samy a entre autres découvert l'Abbaye de Saint-Roman à Beaucaire et a même posé avec Marion Ratié, Miss Languedoc-Roussillon 2021. "C'était un chouette moment, une belle rencontre. Ça m'a aussi rappelé des souvenirs car plus jeune, dans les années 80, j'ai participé aux fouilles de l'Abbaye. Elle était alors à l'abandon", commente le quinquagénaire.

Marion Ratié, Miss Languedoc-Roussillon et Samy The Cat à l'Abbaye de Saint-Roman. (Photo : DR/)

Reste à savoir qui de la Miss Languedoc-Roussillon ou de Samy, a attiré le plus l'attention lors de ce dernier Apéro Panorama organisé par Beaucaire Terre d’Argence Tourisme ? Un trait d'humour, Marion Ratié ne s'en offusquera pas, mais il est vrai que l'animal tenu en laisse dans les espaces publics ne passe pas inaperçu. "Nous l'emmenons au restaurant avec nous. Du coup, on empêche les gens de travailler, les serveurs viennent tout le temps le voir. Ça étonne toujours. Et il goûte aux plats. En Alsace, il a découvert la choucroute", lance Pascale, rieuse. Toutes les photos des aventures de Samy The Cat sont postées sur les réseaux sociaux depuis plus de deux ans.

Et sa communauté grandit de jour en jour, ce chat compsois est aujourd'hui suivi par près de 1 400 abonnés. "Samy fait les choses avec nous, mais jamais sous la contrainte. D'ailleurs quand il n'est pas content, il nous le fait savoir. Il a confiance en nous et si nous pouvons faire toutes ces activités avec lui, c'est parce qu'il a le caractère pour et qu'il a été habitué tout petit", souligne Grégory. Si le couple a emprunté la voie des réseaux sociaux, c'est pour montrer qu'un chat peut faire autre chose que dormir sur un canapé, enfermé dans une pièce.

En début d'année, Samy The Cat a été victime d'un coup de fusil. Sept plombs sont toujours présents dans son crâne. (Photo DR/)

Alors il y a les publications heureuses, celles qui font sourire comme celle où on voit Samy sur le bateau de ses maîtres affublé d'un costume marin. Mais il y a les plus tristes aussi, celles qui suscitent des émotions, la colère en premier lieu. Car Samy The Cat a été victime de deux agressions. "Il a souffert de multiples fractures par torsion à l'une de ses pattes. Il peut l'avoir accrochée à une branche et s'être fait cela en voulant la dégager. Mais depuis cet incident, Samy a peur des enfants et notamment des petites filles blondes. Alors on se dit que peut-être...", suppose  Pascale.

Plus tard, en début de cette année, le chat a été la cible d'un coup de fusil à Comps. Il a sept plombs dans la tête dans un dans l'oeil gauche. L'opération n'est pas recommandée, Samy peut vivre avec ses plombs en lui, mais son oeil est définitivement perdu. Le couple n'a pas porté plainte : "nous n'étions pas convaincus que l'enquête aboutisse". C'est donc sur les réseaux sociaux que Pascale et Grégory comme d'autres à Comps diffusent leur message de prévention, d'autant qu'ils l'assurent les attaques contre les chats ne sont pas rares dans ce village. D'aventures en mésaventures, Samy poursuit sa vie de (pas) chat, protégés par ses maîtres ou ses parents, ils préféreraient certainement qu'on les nomme ainsi. Pour suivre Samy The Cat sur les réseaux sociaux, cliquez ici.

Stéphanie Marin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité