ActualitésCultureNîmes

NÎMES Le Périscope lance sa saison

Image d'illustration (Photo Anthony Maurin).
Le Périscope est un théâtre conventionné grâce aux marionnettes (Photo Archives Anthony Maurin).

Véritable théâtre au coeur du quartier Gambetta, Le Périscope a pris un nouveau tournant depuis 2019 en devenant une scène conventionnée d’intérêt national (art et création) pour les arts de la marionnette, le théâtre d’objets et les formes animées tout en gardant l’esprit qui lui est propre. Sa saison débute bientôt.

Ses quatre domaines d’activités restent tout de même la programmation de spectacles pluridisciplinaires, le soutien à la création contemporaine et émergente, les actions culturelles en direction de tous les publics et les ateliers de pratiques artistiques. Le début de saison 2021-2022 du Périscope s’annonce donc prometteur... Voilà quelques dates importantes pour le mois d'octobre.

Les 5 et 6, "Le Gang". Lorsqu’un individu n’a pas accès à la parole, tôt ou tard, quelqu’un la prendra pour lui et écrira l’histoire à sa place. L’histoire des "postiches", gang de braqueurs rendus célèbres dans les années 80, sera un prétexte à une exploration sensible du genre humain. Ils ont été tantôt considérés comme des hors-la-loi, des robins des bois des temps modernes, des guérilleros urbains, des gauchistes révolutionnaires… Le Gang est une fresque théâtrale de ces "postiches", narrée par un groupe qui tente de trouver comment être considéré collectivement, au delà de leur propre existence individuelle.

Le 9, "Nébuleuse". Dans ce spectacle immersif, le spectateur doit tendre l’oreille et choisir ce qu’il voudra entendre ou renoncer à entendre. Au cœur de la fête, le public est invité à écouter de la musique, boire un verre, se déplacer, danser. Parmi le brouhaha de cette soirée, Jonah et Betty se croisent. Ils n’auraient jamais dû faire connaissance mais le hasard les poussera à se voir parmi la foule.

Le 16, "J'ai tellement de choses à te dire" (jeune public). Après avoir rodé dans la médiathèque de leur village à la recherche de tout petits trésors, les marionnettistes Rosa et Dominique Latouche tombent sur les ouvrages de l’auteur Germano Zullo. Le souffle coupé, avec un feu d’artifice dans la tête. C’était là sous leurs yeux : Mon tout petit et Les oiseaux. Deux textes qui se suivent, se complètent et prennent vie avec les marionnettes de la compagnie Les voisins du dessus. Deux points de vue différents sur un même sujet : l’intime, l’apprentissage de la vie.

Le 26, "Il pleut des mains sur mon corps" (jeune public). Ce spectacle évoque avec justesse et finesse l’isolement, la différence et le handicap. Pour permettre aux esprits de s’ouvrir, pour mieux comprendre l’autre. C’est l’histoire d’un accident dans une ligne droite (l’homme-fils à 20 ans) qui donne suite à une succession de virages (l’homme solitaire à 30 ans) jusqu’à l’épingle nourricière (l’homme père à 40 ans).

 

Le Périscope propose une formule simple pour découvrir les spectacles de votre choix en bénéficiant d’un tarif avantageux. C’est aussi l’occasion de faire un cadeau à un proche. Le pass découverte est nominatif, pour 30 euros, vous pourrez assister à trois spectacles au choix parmi tous les spectacles de la saison. Sur présentation du pass et uniquement pour le détenteur du pass, toutes les places supplémentaires sont à 10 euros.

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 37 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité