A la uneFaits DiversGard

GARD Laure Beccuau, procureure de Paris, confirme que l’homme retrouvé au Grau-du-Roi est le « Grêlé »

Laure Beccuau, procureure de la République de Paris. Photo Tony Duret / Objectif Gard

C’est par voie de communiqué que la procureure de Paris, Laure Beccuau, a confirmé dans la nuit de ce jeudi à vendredi que l’ADN relevé sur l’homme retrouvé mort au Grau-du-Roi est similaire à celui retrouvé sur certaines scènes de crime entre 1986 et 1994.

« Dans le cadre d’une information judiciaire suivie des chefs de viols sur mineurs de 15 ans, assassinats, tentative d’homicide volontaire, vols avec arme, usages de fausse qualité et enlèvement et séquestration sur mineur de 15 ans portant sur cinq crimes commis entre 1986 et 1994, les éléments recueillis ont notamment permis d’orienter les investigations confiées à la brigade criminelle de la Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) vers un suspect non identifié qui aurait pu exercer la profession de gendarme au moment des faits et ont permis d’isoler un profil ADN susceptible d’appartenir à l’auteur des faits », rappelle la procureure de Paris, Laure Beccuau.
« Ces derniers mois, le magistrat instructeur a convoqué pour audition ou sur commission rogatoire environ 750 gendarmes en poste en région parisienne à l’époque des faits. Un homme de 59 ans, domicilié dans le Sud de la France, convoqué le 24 septembre pour une audition le 29 septembre a été déclaré disparu par son épouse le 27 septembre et retrouvé mort le 29 septembre au Grau-du-Roi. Il s’agit d’un ancien gendarme, devenu policier et désormais à la retraite. La comparaison ADN, immédiatement ordonnée par le magistrat instructeur, a établi ce jour une correspondance entre le profil génétique retrouvé sur plusieurs scènes de crime et celui de l’homme décédé », ajoute la patronne du parquet de Paris.
L’homme qui s’est suicidé au Grau-du-Roi, mercredi, est donc bien le « Grêlé », l’individu recherché depuis 35 ans pour une série de meurtre et viols à Paris et dans sa région. Il a préféré se suicider plutôt que de répondre aux questions des enquêteurs. Il emporte avec lui de nombreux mystères.
B.DLC

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité