ActualitésEconomieEnvironnementL'Agenda

BAGNOLS/CÈZE L’électrique au coeur de la 26e édition du salon de l’auto

La 26e édition du salon de l'auto et de la voiture d'occasion se déroulera les 16 et 17 octobre prochains aux Eyrieux. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Les samedi 16 et dimanche 17 octobre se tiendra la 26e édition du salon de l'auto et de la voiture d'occasion à l'extérieur du complexe des Eyrieux de Bagnols/Cèze. "Près de 150 modèles seront exposés", annonce Richard Pailhon, concessionnaire Peugeot avec son fils, Romain. De quoi aviver la curiosité des visiteurs ou remplir le carnet de rendez-vous des concessionnaires bagnolais. 

La transition écologique sera le fil rouge de cette édition. Pour la première fois, des vélos électriques d'Occitan'E-bike rejoindront les stands. Et une bonne partie des véhicules présentés seront électriques et hybrides. Une tendance qui se retrouve dans le marché automobile local. Malgré des ventes pas encore au niveau d'avant crise covid et des délais de livraison plus longs dus à la pénurie de semi-combustibles, les clients sont là et se tournent de plus en plus vers des voitures propres. Ces achats représentent entre 10% et 20% des ventes.

Cette grande manifestation est organisée par l'ARMA (Association des représentants de marques automobiles de Bagnols-sur-Cèze et sa région). Au fil des années, elle a acquis sa petite réputation et attire à chaque fois entre 1 500 et 2 000 visiteurs. Cette année, l'accueil sur le salon sera assuré par des élèves du lycée Sainte-Marie, qui compteront les entrées et distribueront un questionnaire de satisfaction.

Le maire, Jean-Yves Chapelet, est heureux de compter "sur l'intelligence collective des concessionnaires bagnolais" et met au défi quiconque de "trouver une ville de 18 000 habitants où il existe un tel salon de l'automobile." Il est aussi fier que les vélos électriques fassent partie de l'exposition. D'autant que la Ville investit 200 000 € sur cinq ans pour des pistes cyclables. "C'est plus que dans l'ère du temps, c'est une nécessité", assure le Premier magistrat.

Une nécessité qui passe aussi par l'arrivée de véhicules hybrides et électriques sur les routes. La municipalité s'est elle-même lancée le défi de décarboner à 80% son parc automobile d'ici la fin du mandat. Aujourd'hui, six bornes de recharge électrique sont implantées sur le territoire de Bagnols : deux place Pierre-Boulot, deux place Jean-Jaurès (toutes quatre nécessitent un abonnement auprès de la société REVEO) et deux autres en accès libre et gratuit sur le parking de la Cèze qui sont gérées par la mairie. Et ce parc est encore amené à augmenter dans les années à venir.

Si pour l'instant, certains clients hésitent encore à franchir le pas, d'autres ont envie d'un véhicule plus écologique, moins coûteux et adapté à leur mode de vie. Notamment les infirmières libérales qui concentrent leur déplacement dans un secteur géographique limité et qui cherche un confort, un silence pendant la conduite.

L'État vise aussi à lever les freins psychologiques sur le prix d'achat de véhicules électriques. Jusqu'à la fin de l'année, il est possible de toucher une aide allant jusqu'à 6 000 € pour l'achat d'un véhicule neuf électrique. Les concessionnaires sont également habilités à installer des bornes ou des prises de recharge chez les professionnels et les particuliers. Avec des avantages fiscaux ou des crédits d'impôt à la clé.

Pour Christian Baume, adjoint à la Sécurité et la Tranquilité publique, l'électrique c'est bien, mais cela implique d'autres problématiques "qu'il faudra intégrer". À commencer par l'absence de bruit des moteurs qui peut surprendre les piétons. Certains automobilistes font aussi le choix de convertir leur moteur à l'éthanol. Un carburant qui émet 70% de gaz à effet de serre en moins et fait chuter la facture de 50€ à 30€ par mois. Chacun devrait donc trouver son bonheur les 16 et 17 octobre.

Marie Meunier

Salon de l'auto et de la voiture d'occasion, au complexe des Eyrieux, les 16 et 17 octobre, de 9h à 19h. Entrée gratuite avec présentation du pass sanitaire. Structures gonflables pour les enfants et présence d'un food-truck sur place. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité