A la uneActualitésNîmesSports GardUSAM

FAIT DU JOUR L’USAM veut faire tomber les Grecs au Parnasse

Jakobsen et les Nîmois veulent s'imposer face à Athènes (photo USAM)

L'USAM accueille les Grecs de l'AEK d'Athènes ce soir (18h45) au Parnasse pour le compte de la deuxième journée de la phase des poules de la ligue européenne. Face à un adversaire peu connu, les Nîmois partiront favoris. Mais au-delà de l'adversaire du jour, la Green team pensera à la suite de la compétition et tentera de repartir sur une dynamique positive après trois défaites consécutives en championnat.

Pour la première fois de son histoire, l’USAM va rencontrer un équipe grecque en coupe d’Europe. C’est donc un peu dans l’inconnu que les Nîmois vont se lancer ce soir. Ce serait un doux euphémisme de dire que la Grèce ne fait pas partie des nations majeures du handball européen. Ce pays a connu son âge d’or aux débuts du siècle avec une participation aux Jeux Olympiques à Athènes et une autre au championnat du monde en 2005 en Tunisie. Lors de cette dernière compétition, les hellènes avaient même battu la France 20-19 en match de poule.

Sanad, un des hommes en forme de ce début de saison (photo USAM)

Cela constitue à ce jour, la plus grande performance de cette sélection. En ce qui concerne ses clubs, c’est bien l’AEK Athènes qui est le grand leader du pays avec quatre titres de champion et quatre coupes nationales. La saison 2020-21 a été la plus belle pour l’équipe de la capitale grecque qui a décroché le doublé (coupe + championnat) mais aussi sur le plan continental en remportant l’EHF Cup. Un résultat intéressant mais qu’il convient de relativiser car aucun club allemand, espagnol ou français ne participent à cette compétition.

Trois Espagnols, deux Algériens, un Macédonien et un Brésilien

Cette équipe est en bonne partie formée de joueurs étrangers. Trois Espagnols, deux Algériens, un Macédonien et un Brésilien constituent les éléments à suivre de l'AEK. Il y a, par exemple, les Espagnols Christian Ulgade (131 sélections) passé par Veszprèm (Hongrie) et le FC Barcelone (Espagne) ainsi qu'Ignacio Plaza Jiménez qui a joué à Magdebourg (Allemagne). Pas de quoi non plus terroriser les Nîmois : "Si on fait le taf, avec la même concentration et la même intensité qu’à Pelister, c’est une équipe que l’on doit maîtriser. Mais je reste toujours méfiant car si on lui donne une ouverture elle va s’engouffrer dans la brèche", souligne Franck Maurice, l'entraîneur de l'USAM.

Quentin Pugliese remplace Ahmed Hesham dans le groupe nîmois (photo Anthony Maurin)

L'objectif de la Green team est de gagner tous ses matchs de poule à domicile et de réussir des coups à l'extérieur comme elle l'a fait à Pelister. La qualification est largement à la portée de l'USAM et le vrai enjeu sera le classement dans cette poule. Sachant que les quatre premiers sont qualifiés, la position finale est déterminante pour la suite de la compétition : "On aimerait bien faire un final four mais cela demande d’être très bien classé dans cette poule car après nous allons croiser avec un groupe costaud", explique le coach nîmois. En résumé, mieux l'équipe française sera classée en poule, moins son adversaire sera huppé en huitième de finale. Du moins en théorie. Après avoir éliminé le CSKA Moscou (Russie) 36-29 et 29-29 au deuxième tour préliminaire et s'être imposés à Pelister (Macédoine) 26-21, les Usamistes sont très bien partis dans cette ligue européenne.

Hesham gravement blessé laisse sa place à Pugliese

Trois jours après la défaite à domicile face à Toulouse (26-25), la troisième consécutive en championnat après Paris Saint-Germain et Aix-en-Provence, l'USAM va tenter de se relancer en engrangeant de la confiance : "C’est bien de passer rapidement à une compétition différente. Toulouse est un match qui nous a marqués. Il y a beaucoup de déception par rapport à la défaite mais aussi dans le contenu", regrette le technicien de l'USAM. Le revers de samedi a aussi laissé Ahmed Hesham sur le carreau. Le demi-centre s'est fait une rupture des ligaments croisés qui devrait le tenir écarter des terrains jusqu'à la fin de la saison. Pour le remplacer, Franck Maurice a appelé le demi-centre Quentin Pugliese qui rejoint donc un groupe où figurent déjà Desbonnet, Paul ; Poyet, Derisbourg, Gallego, Rebichon, Jakobsen, Gibernon, Dupuy, Guigou, Salou, Tobie, Acquevillo, Minel, Sanad. Un groupe qui pourra compter sur le public du Parnasse pour faire tomber les Grecs.

Norman Jardin

USAM - AEK Athènes ce soir à 18h45 au Parnasse.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité