A la uneBagnols-UzèsGardNîmes OlympiqueSports Gard

COUPE DE FRANCE Nîmes Olympique met fin au rêve de Chusclan-Laudun

L'équipe du FCCLA face au Nîmes Olympique (Photo : Rémi Fagnon)
Ce samedi, lors du match entre le FCCLA et le NO en Coupe de France à Pont-Saint-Esprit (Photo : Rémi Fagnon)

La logique a été respectée : au terme de ce match du septième tour de la Coupe de France, le Nîmes Olympique s’impose face à Chusclan-Laudun-l’Ardoise, mais les amateurs n’ont pas à rougir de leur prestation cet après-midi au stade du clos Bon-Aure de Pont-Saint-Esprit.

Une belle ambiance, un match à guichets fermés et un grand soleil : tous les ingrédients étaient réunis pour une belle fête du football comme seule la Coupe de France les permet ce samedi. Sur le terrain, les Nîmois démarrent en jouant haut, et mettent la pression aux Chusclano-laudunois, qui évoluent certes devant leur public, mais six divisions sous leurs visiteurs. Vaillants, les amateurs répliquent et ne laissent que très peu d’espaces aux pros. Ainsi, Koné est hors-jeu pour la première véritable incursion nîmoise. Les hommes de Philippe Morel sortent de leur tanière une première fois vers la dixième minute de jeu, mais s’exposent. 

Ainsi, la première grosse occasion part d’un des nombreux bons ballons longs de Ueda, qui alerte Koné dans le dos de la défense du FCCLA. Le Sénégalais bute sur Scotti (15e). Vaillants, à l’image de Morel derrière, les locaux n’hésitent pas à mettre le pied, et le capitaine Delaplace hérite ainsi du premier carton jaune de la rencontre, certes un peu sévère, à la 23e. Le match est accroché, mais le FCCLA ne se renie pas et persiste à repartir proprement de l’arrière. Ça passe près de payer lorsque Diaby, intéressant sur son côté droit, manque le cadre sur un ballon des vingt mètres (28e).

Les Nîmois insistent, à l’image de Valerio auteur d’une belle percée et d’une frappe contrée à la demi-heure de jeu, mais que ce soit là-dessus ou sur les nombreux centres d’Eliasson, ça tient. Plus pour longtemps : sur un ballon perdu aux trente mètres, Koné, pas attaqué, envoie une frappe des 25 mètres qui trompe Scotti (0-1, 36e), récompensant à la fois les attaques des Bleus d’un jour et punissant plutôt sévèrement la défense des rouges. 

Mais Chusclan-Laudun ne se démonte pas : les amateurs obtiennent le premier corner du match à la 38e, bien sorti par Bråtveit, et sont tout près d’égaliser trois minutes plus tard sur un amour de passe de Delaplace. Lancé, Ruat prend le meilleur sur la défense nîmoise mais sa frappe vient mourir passe à quelques centimètres du cadre. Dans la foulée, les hommes de Pascal Plancque manquent de peu le break une nouvelle fois par Koné, qui bute sur Scotti de près après un bon centre d’Eliasson. Un but d’écart entre les deux équipes à la mi-temps, et le sentiment que même si les Crocos sont supérieurs, rien n’est vraiment joué. 

Un rouge et deux buts

La seconde période commence comme la première, avec des Nîmois qui appuient et tentent, par Valerio au-dessus (48e) puis Koné largement à côté, il est vrai pas aidé par le terrain (50e). Le FCCLA tente lui aussi sa chance, avec une frappe cadrée d’El Oualkadi après une bonne combinaison avec Deloye (50e). 

Le tournant du match intervient dans les minutes qui suivent : après un bon une-deux avec Benrahou à l’entrée de la surface, Ómarsson trompe Scotti d’une frappe croisée à ras de terre (0-2, 55e). Deux minutes plus tard, Delaplace prend un deuxième jaune synonyme de rouge et laisse ses coéquipiers à dix alors que les esprits s’échauffent brièvement. 

Philippe Morel fera ensuite tourner pour renouveler son attaque, et côté FCCLA, seul Diaby se signalera par une belle frappe sans grand danger pour Bråtveit cependant (63e). Le rythme du match va alors ralentir, et il faudra attendre la dernière minute du temps réglementaire pour voir les Nîmois creuser l’écart suite à une faute de Morel sur Ómarsson dans la surface. Benrahou transformera la sentence et scellera le sort du match (0 -3, 90e).

Les Nîmois ont fait une haie d’honneur à leurs adversaires à la fin du match (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le rêve du FCCLA prend fin, mais avec les honneurs, les amateurs ayant perdu les armes à la main face à plus forts qu’eux. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

7e tour de Coupe de France. Stade du clos Bon-Aure. Spectateurs : 1 800 environ. FC Chusclan-Laudun-l’Ardoise – Nîmes Olympique. 0-3. (mi-temps : 0-1). Arbitre : M. Taleb. But pour Nîmes : Koné (36e), Ómarsson (55e), Benrahou (90e, s.p.). Avertissements à Chusclan-Laudun : Delaplace (23e, 57e), Querite (67e), Lavios (74e). Avertissements à Nîmes : Ueda (64e), Delpech (64e). Expulsion à Chusclan-Laudun : Delaplace (57e).

Chusclan-Laudun : Scotti – Dufour, Fournier, Morel, Dubos – Querite, Delaplace (Cap.) – Diaby, Ruat, Deloye, El Oualkadi. Remplaçants non utilisés : Lavios, Balafkih, Giachetto, Bonzi, Isnard, Zapata, Ababou. Entraîneur : Philippe Morel. 

Nîmes : Bråtveit – Burner, Ueda, Philibert, Sainte-Luce – Valerio, Eliasson, Delpech, Benrahou (Cap.) – Ómarsson, Koné. Remplaçants non utilisés : Fomba, Zaidan, Doucouré, Paquiez, Dias, Ponceau, El Ftouhi. Entraîneur : Pascal Plancque.

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité