A la uneActualitésAlès-Cévennes

L’IMAGE DU JOUR À Alès, le sapin géant domine le cœur de ville depuis ce matin

Les 133 sapins qui composaient ce sapin géant vont avoir une seconde vie. (Photo Corentin Migoule)
Le sapin de 12 mètres sera décoré ce mercredi soir. (Photo Corentin Migoule)

Après deux nuits de dur labeur, les agents de la ville d’Alès ont érigé un impressionnant sapin de Noël sur le giratoire de la place Henri-Barbusse. Ce soir, ils le décoreront généreusement, tandis que la place des Martyrs-de-la-Résistance fait elle aussi l’objet d’un embellissement. 

Qu’elle en a des idées cette manageuse du cœur de ville ! Nommée à ce poste à l’automne 2019, Charlotte Eloy a tôt fait d’imprimer sa patte en matière de nouveautés. C’est une nouvelle fois chose faite avec l’érection d’un sapin de Noël géant au niveau du giratoire de la place Henri-Barbusse, en face du Cratère. « L’an dernier on avait érigé trois sapins de neuf mètres, cette année je voulais quelque chose de plus impressionnant. Donc on a opté pour un seul sapin de 12 mètres », justifie-t-elle.

Au cours de deux soirées de dur labeur en ce début de semaine, six agents municipaux du pôle environnement urbain ont bravé le froid jusqu’à trois heures du matin pour réaliser le montage de la structure métallique, suivi de la disposition à l’aide d’une nacelle des 133 petits sapins, tous issus de l’agroforesterie. « Ce soir, ils procéderont à la décoration du sapin géant pour que ce dernier soit illuminé tous les jours à la nuit tombée, de 17 heures 30 à minuit », précise Charlotte Eloy, qui assistera à cette phase finale.

Les Alésiens sont invités à traverser le futur parc lumineux en cours de montage. (Photo Corentin Migoule)

Mais la jeune femme ne s’est pas arrêtée là. L’élaboration d’un parc lumineux sur la place des Martyrs-de-la-Résistance est aussi le fruit de son imagination. Long d’une trentaine de mètres, il comprend deux entrées matérialisées par des arches colorées, et est traversé par un tapis rouge déroulé pour des Alésiens invités à l’emprunter. 19 motifs de Noël y ont été soigneusement « dispatchés » par la manageuse du cœur de ville qui ambitionne à travers eux de « raconter une histoire ».

Si le lancement officiel des illuminations de Noël 2021 n’interviendra que ce vendredi à 18 heures à l’occasion d’une déambulation musicale au départ de la place de l’hôtel de ville – à laquelle la population alésienne est conviée -, les agents du service festivités étaient à pied d’œuvre ce mercredi matin pour y installer la traditionnelle patinoire synthétique qui plaît tant aux bambins.

Mais aussi…

Comme l’an dernier, l’association Alès commerces en ville (Acev), présidée par Frédéric Brunel, relance son grand jeu « Passeport de Noël ». Le gérant de la boutique Caractère n’est pas peu fier d’avoir réussi à réunir 150 commerçants, contre 92 l’an dernier, pour cette animation qui débute ce mercredi 1er décembre et prendra fin le soir de la Saint-Sylvestre. Créé dans l’optique d’accroître la consommation en cœur de ville, ce jeu consiste à remettre un « passeport » aux clients qui, après avoir acheté un bien dans au moins trois commerces partenaires, pourront participer à l’un des quatre tirages au sort échelonnés tout au long du mois de décembre.

Si chaque tirage consacrera six gagnants qui remporteront « au minimum 680 euros de lots », un ultime tirage sera effectué mi-janvier. Le « grand gagnant » se verra remettre un chéquier d’une valeur de 3 000 euros à dépenser à l’envi durant l’année 2022 dans les 150 commerces membres de l’Acev. Avec une dotation de 10 000 euros, la ville d’Alès s’est une nouvelle fois montrée généreuse envers l’association qui a choisi de contribuer à « la dynamique autour des décorations de Noël » pour en affecter la majeure partie (7 500 euros) à l’achat de 270 sapins disséminés dans les rues du centre-ville. Alors que les agents de la Spie s’activent depuis mi-octobre pour poser les 270 motifs lumineux et plus de 20 kilomètres de guirlandes, la municipalité a choisi de combattre la morosité ambiante relative à un nouveau rebond épidémique engendré par l’émergence de nouveaux variants en mettant le paquet !

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité