A la uneActualitésGardNîmes

TÉLÉTHON L’objectif pour le Gard : atteindre ou dépasser les 600 000 € de dons

Le Parvis lors de la prise d'antenne (Photo Anthony Maurin).

Après une édition 2020 bouleversée par la crise sanitaire, le Téléthon a retrouvé des couleurs avec un compteur final de 73 622 019 euros après le week-end d’actions des 3 et 4 décembre. Mais la course aux promesses de dons se poursuit au 3637 et sur le site du Téléthon.

Après les 30 heures d’antenne proposées par France Télévision et les milliers de manifestations organisées partout en France, les promesses de dons ont dépassé les 73 M€. « Toutes les victoires que vous avez vues durant ce week-end, ce n’est pas un miracle, ce n’est pas de la magie, a déclaré Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’AFM-Téléthon. C’est le fruit de 35 ans de combat, d’une vision et d’une stratégie de notre association de malades et de parents. C’est grâce à la ténacité des familles, à la générosité des donateurs et grâce à l’excellence de nos chercheurs que nous avons obtenu ces succès. Avec ce compteur qui dépasse les 73 millions, notre combat peut continuer. »

« On a eu du monde. Il y aurait pu y en avoir plus… »

Dans le Gard, et à Nîmes particulièrement désignée « Ville initiale » pour cette 35e édition du Téléthon, le compteur est monté haut, plus haut qu’à l’accoutumée. Pascale Loison, coordinatrice de l’AFM Téléthon pour le sud du Gard, prévoit une enveloppe d’environ 50 000 €. En 2020, elle était de 7 000 €. Une belle performance que l’on doit à la mobilisation sur le terrain des bénévoles et des partenaires de l’association parmi lesquels les services de la Ville, les sapeurs pompiers, les policiers nationaux et municipaux, les gendarmes, Enedis, les Lions Clubs, les forains, les Compagnons du devoir, les étudiants de l’université de Nîmes…

Sans oublier l’association Gard aux Chefs qui, grâce à son repas étoilé organisé le 25 novembre à l’hôtel Vatel à Nîmes, a permis de collecter plus de 30 000 € de dons. « Tous ont fait un travail formidable. On a eu du monde. Il y aurait pu y en avoir plus, le temps n’a pas été avec nous et la crise sanitaire est encore présente. Pour une ville telle que Nîmes et avec le nombre d’animations ce week-end, le montant de la collecte aurait pu être plus important encore, mais nous pouvons nous réjouir de ce résultat« , souligne Pascale Loison.

Pascale Loison, coordinatrice de l’AFM-Téléthon Sud Gard. (Photo Anthony Maurin).

Qu’en est-il sur le reste de son secteur ? Sur les 100 contrats signés, 24 ont officialisé leur résultat soit un montant provisoire de 88 736 €. « On devrait atteindre les 200 000 € en ce qui concerne la collecte sur le terrain pour le secteur Sud Gard, estime la coordinatrice AFM-Téléthon. L’objectif que nous nous étions fixés sera donc atteint. En 2020, nous avions collecté 73 370 €. »

Le but cette année était d’atteindre ou de dépasser le résultat de 2019, soit 213 516 €. « Sur notre secteur, très peu de manifestations ont été annulées, même les dîners ont été maintenus avec la mise en place de drive. Suite à l’expérience de l’an dernier, les organisateurs d’événements ont anticipé et appris à s’adapter. » À titre d’exemple, les animations à Codognan ont permis de collecter 3 000 €, à Beaucaire 8 000 €. D’ailleurs il se pourrait que la 4e ville du Gard ait une carte à jouer pour l’édition 2022 du Téléthon.

« Il faut commencer plus tôt et faire des événements avant décembre »

Selon Pascale Loison, c’est sur le chemin de l’anticipation qu’il faudra avancer pour les éditions à venir. « Il faut commencer plus tôt et faire des événements avant décembre. On le fait déjà avec le Téléthon Camping. L’association Quissac tel est ton coeur organise, elle, un loto en été. Tous ceux qui le souhaitent peuvent contacter la coordination pour mettre en oeuvre une action dans l’année. »

En ce qui concerne les dons via le 3637 et le site du Téléthon, le Gard (les coordinations Sud et Nord Gard) atteint pour le moment 226 817 €. Pour le moment, car la collecte se poursuit sur ces deux dispositifs. Le montant définitif sera communiqué au mois de mars 2022. Pascale Loison espère une enveloppe de 600 000 €. En 2020, elle était d’environ 500 000 €.

Stéphanie Marin

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité