A la uneSports GardUSAM

USAM Décimé, Nîmes n’a pas démérité mais s’est incliné

Mohammad Sanad a été excellent ce soir mais cela n'a pas suffi (Photo USAM)
Avec huit pros absents, les jeunes ont été appelés à la rescousse à l’image de Baptiste Joblon (Photo USAM)

Pour son dernier match de l’année 2021, l’USAM s’est inclinée 30-23 contre Saint-Raphaël. Avec un effectif très affaibli, la marche était trop haute pour Nîmes qui pointe à la septième place du classement après 14 journées de championnat. 

Avec huit joueurs pros absents sur 17, dont le gardien Desbonnet, on peut parler d’hécatombe côté nîmois avant cette rencontre. Venir à bout d’un adversaire comme Saint-Raphaël, qui vise aussi le Top 5, avec un effectif décimé rend la tâche encore plus difficile. Mais l’USAM peut compter sur ses intrépides soldats, ceux qui peuvent jouer avec la douleur, pour mener à bien cette dernière bataille de l’année 2021 : Rebichon, Dupuy ou encore Gallego. Pour les aider à se surpasser, les Nîmois peuvent compter sur une salle bondée. Sollicités par le Green Kop, les supporters voisins du Nîmes Olympique des Gladiators et des Nemausus 2013 sont venus prêter main forte pour mettre l’ambiance au Parnasse.

Galvanisés par leur situation, les Usamistes débutent avec le couteau entre les dents et se jettent corps et âme dans ce duel. Pour faire tourner le compteur, ils peuvent compter sur un buteur retrouvé. Décevant à Nancy vendredi, Sanad est en grande forme ce soir et inscrit six des sept premiers buts des locaux. Dont le cinquième sur une passe délicieuse au milieu des défenseurs du métronome Guigou. Derrière, la défense est agressive voire un peu trop. La deuxième exclusion de Tobie vient couper la dynamique gardoise (6-9, 14e). Franck Maurice prend alors un temps mort.

Avec peu de monde sur le banc, la difficulté pour l’entraîneur est de gérer au mieux les turnover pour tenter de conserver de la fraîcheur en fin de partie. La rentrée de Salou n’est pas probante alors le coach usamiste lance le jeune Joblon dans le bain. Combatif, il récupère un précieux ballon en fin de première période. Et si l’écart commence dangereusement à se creuser, alors que Nîmes ne marque qu’une fois en dix minutes, les Verts se reprennent juste avant la pause. Sanad, impeccable au penalty et Paul, décisif, permettent aux locaux de réduire le score et de rentrer aux vestiaires avec seulement deux buts de retard (14-16).

Un coup de mou en deuxième période

L’entame de la deuxième période est équilibrée et animée. Les deux équipes se rendent coup pour coup (17-19, 37e). Sanad continue de marcher sur l’eau et se paye même le luxe de marquer de la main droite. Un mauvais tour qui ne plaît pas à Demaille, le dernier rempart varois, qui s’interpose du pied sur l’action suivante. Une occasion gâchée par l’Égyptien de revenir à -2. Les Usamistes entrent ensuite dans une période délicate, encaissant un 4-0 et en étant muet pendant près de sept minutes. L’écart se creuse et Saint-Raphaël prend jusqu’à six buts d’avance (17-23, 44e).

Au début du money time, l’USAM accuse sept unités de retard (19-26, 50e). Gallego et ses partenaires ne lâchent rien mais la messe est dite. Nîmes termine cette année 2021 par une défaite 23-30 et n’a remporté qu’une seule victoire sur les cinq derniers matchs de championnat. À une journée de la fin de la phase aller, la Green team pointe à la septième place à deux points du quatrième. Tout est encore jouable pour aller chercher une qualification européenne en fin de saison. Place désormais à des vacances bien méritées pour se reposer et surtout retrouver des forces vives. Rendez-vous en février 2022 !

Corentin Corger

14e journée de Starligue. Salle du Parnasse. Arbitres : MM. Heddid et Picot. USAM Nîmes Gard  – Saint-Raphaël 23-30. Mi-temps : 14-16. Deux minutes à Nîmes : Tobie (8e, 12e), Dupuy (27e). Deux minutes à Saint-Raphaël : Petit (27e), Dipanda (30e), Simicu (45e). 

USAM : Paul (10 arrêts sur 37 tirs dont dont 2/4 au pen), Gouaze (1 arrêt sur 2 tirs); Poyet (6/6), Vincent (1/2 dont 1/1 au pen), Gallego (0/1), Rebichon (1/2), Gibernon, Dupuy (0/2), Guigou, M.Salou (2/7), Tobie (3/6), Joblon (1/2), Tolleron, Sanad (9/12 dont 4/4 au pen). Entraîneur : Franck Maurice. 

Saint-Raphaël : Demaille (10 arrêts sur 31 tirs dont 0/3 au pen), Munoz (1 arrêt sur 3 tirs); Barachet (2/3), Simicu (3/3), Mapu, Cais, Sarmiento Melian (5/6 dont 2/2 au pen), Caucheteux (3/4 dont 0/1 au pen), Bigard (0/1), Vigneron (3/3), Dipanda (5/8), Marescot (3/4), Armani, Gayduchenko (4/9), Paschal (2/5), Petit. Entraîneur : Dan-Rares Fortuneanu. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité