A la uneActualitésGardPolitique

NÎMES Un nouveau Dash Milan 78 débarque à la base de sécurité civile avant la visite d’Emmanuel Macron ?

Photo DR Direction générale de la Sécurité civile
Photo DR Direction générale de la Sécurité civile

Selon nos informations, la base de Sécurité civile de Nîmes vient de faire l’acquisition d’un nouvel appareil. Un nouveau Dash arrivé tout droit du Canada lundi en fin de journée. Il s’appelle Milan 78. C’est le sixième avion de ce type qui vient équiper la Sécurité civile nîmoise.

Ce nouvel appareil était attendu depuis longtemps sur la base. Il est le premier des trois appareils qui débarqueront d’ici 2023. D’une envergure de 28 mètres, il est capable d’intervenir sur différentes missions, aussi bien pour faire du transport de personnes ou de fret que dans le cadre de la lutte contre les incendies.

C’est d’ailleurs dans cette configuration qu’il est le plus impressionnant. En version bombardier d’eau, il a une capacité de 10 000 litres. Cela ne l’empêche pas d’aller très vite. Sa vitesse maximale est de 685 km/h. Il peut par exemple rejoindre Bordeaux au départ de Nîmes en une heure seulement.

Du côté de la Métropole, cette nouvelle dotation est une excellente nouvelle. Elle vient conforter Nîmes « comme une plaque incontournable de l’Europe du Sud, indique Franck Proust, le président de Nîmes métropole. Les capacités exceptionnelles de l’appareil de dimension européenne vont permettre d’intervenir en urgence en Espagne, en Italie et dans tous les pays de l’Union avec une rapidité incroyable. »

Photo DR Direction générale de la Sécurité civile

Une arrivée qui coïncide aussi avec la visite vendredi à Nîmes de la ministre des Armées, Florence Parly, qui pourra potentiellement le visiter en avant-première. En préfiguration du déplacement du président de la République, Emmanuel Macron dans le cadre de la présidence européenne prochainement ? Lui qui souhaite, avec le concours de Franck Proust, président de Nîmes métropole, faire de Nîmes, la future base d’excellence européenne en charge des risques naturels.

En attendant d’avancer concrètement sur le sujet, ce nouvel appareil et les prochains attendus en 2023 sont indéniablement un atout pour le potentiel de développement de l’aéroport nîmois tant pour la Sécurité civile que pour l’industrie aéronautique. Grégory Merelo, le directeur de l’aéroport de Nîmes en est convaincu : « Avoir un nouvel avion est toujours une bonne nouvelle pour un aéroport comme Nîmes. En accueillant ce nouveau Dash, cela conforte la légitimité de l’infrastructure nîmoise comme étant LA base de la Sécurité civile. Pour notre part, Edeis se réjouit de fournir nos services, comme l’avitaillement, à ce nouvel appareil. » Les prochains jours, le Milan 78 va poursuivre les tests de réception. Pour être fin prêt pour une visite présidentielle, fin février ?

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité