A la uneAlès-CévennesPolitique

L’ANNÉE VUE PAR… Olivier Martin (Cèze Cévennes) : « Faire sauter les verrous bureaucratiques qui entravent notre développement »

Olivier Martin, maire de Gagnières et président de la communauté de communes de Cèze Cévennes. (Photo Corentin Migoule)
Olivier Martin, maire de Gagnières et président de la communauté de communes de Cèze Cévennes. (Photo Corentin Migoule)

En ce début d'année, Objectif Gard propose aux personnalités politiques gardoises de livrer leur regard sur l'année écoulée et de se projeter sur celle à venir. Aujourd’hui, c'est le maire de Gagnières, Olivier Martin, par ailleurs président de la communauté de communes de Cèze Cévennes qui se prête au jeu.

Objectif Gard : Quel a été votre meilleur souvenir de 2021 ?

Olivier Martin : L'arrivée d'un nouveau médecin à Gagnières le 1er février prochain, trois ans après le départ à la retraite du dernier. C'est de loin la meilleure nouvelle. Ça représente beaucoup de travail et près de huit mois de marquage à la culotte pour le convaincre de s'installer chez nous.

Et le pire ? 

C'est la solitude des gens par rapport à la crise sanitaire. J'ai connu Gagnières avec des bancs publics bondés et des gens qui discutaient à n'importe quelle heure. Aujourd'hui ils sont tous vides. Les personnes âgées ont peur et ne sortent plus. Cette rupture du lien social et cette désaffection du mouvement associatif me peinent profondément.

Qui a été, selon vous, la personnalité de l’année ? 

Pierre Rabhi pour sa sobriété heureuse !

Et qui sera celle de l'année 2022 ?

C'est celle qui sera élue président de la République. Le président, quel qu'il soit, aura une responsabilité énorme. Il faudra qu'il soit rassembleur et donne un cap en redonnant confiance au peuple. On est à la croisée des chemins, à la fin ou au début de quelque chose.

Quel est donc votre pronostic pour cette élection présidentielle ?

En l'état actuel des choses, le président sortant l'emportera par défaut. Je pense qu'il sera réélu parce qu'il y a trop de division par ailleurs. Seule l'union à Droite et à Gauche aurait permis un vrai débat de société et aurait nourri la réflexion. Or là il n'y aura pas de débat. Le président est censé porter un vrai projet collectif. C'est quoi le projet collectif aujourd'hui ? Je n'en vois pas. C'est la crise sanitaire qui va bercer cette élection, ce qui est très dommage.

Et pour les législatives sur votre circonscription ?

Le candidat qui saura faire remonter à Paris les attentes des élus ruraux et la spécificité du monde rural. Celui qui saura faire sauter les verrous bureaucratiques qui empoisonnent nos territoires et entravent notre développement. Il y a des règles stupides qui doivent cesser.

Propos recueillis par Corentin Migoule

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité