ActualitésAlès-Cévennes

ALÈS Le retour de la Feria de l’Ascension s’organise

Encierro pendant la feria d'Alès. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Encierro pendant la feria d’Alès. Photo archives Tony Duret / Objectif Gard

Sauf contre-indications sanitaires d’ici là, la Feria d’Alès 2022 devrait avoir lieu comme à l’accoutumée lors du week-end de l’Ascension, soit du 25 au 29 mai. Si le choix des toros est acté, l’ouverture des bodegas s’organise. 

Bientôt trois ans que les Alésiens en sont privés. Annulée en 2020 en raison de la crise covid, la Feria de l’Ascension s’était muée en « Fiesta » du 15 août en 2021 (relire ici). Un moindre mal compte tenu des conditions sanitaires de l’époque, mais pas de quoi faire chavirer le cœur des festaïres. Alors, c’est avec délectation qu’ils guettent la fin du mois de mai et ce week-end de l’Ascension qui devrait marquer le retour de la vraie Feria d’Alès.

À ce titre, chaque année, certaines associations ou particuliers – professionnels ou bénévoles – organisent des bodegas dans des lieux privés (garages, salles de réunion, cours d’immeuble, etc.). Or la commission de sécurité de la ville a mis en place une réglementation qui vise à maîtriser l’ouverture de ce type d’établissements. Ainsi, les associations ou particuliers souhaitant ouvrir une bodega dans un lieu privé en 2022 devront adresser au service des animations culturelles et festives de la ville d’Alès une demande d’autorisation avant le 1er mars 2022.

« L’autorisation d’ouverture sera donnée en fonction de l’avis du service des préventionnistes du centre de secours d’Alès », précise le communiqué adressé à la presse par la municipalité ce mercredi. « L’autorisation municipale devra pouvoir être présentée au plus tard 24h avant le début de la Feria, soit le 24 mai 2022. En l’absence d’autorisation, les bodegas concernées seront interdites et fermées par décision administrative », poursuit la Ville, qui recommande aux associations et aux particuliers intéressés d’effectuer dès maintenant les démarches nécessaires auprès dudit service.

Des élevages français

Preuve – s’il en fallait – que les élus alésiens croient en un retour de la Feria de l’Ascension, le 26 janvier dernier, Didier Cabanis, délégataire des arènes du Tempéras, a présenté le programme de corridas qu’il a concocté. Si le cas des toreros n’est pas encore tranché, le dernier nommé a dévoilé aux membres de la commission taurine municipale les noms des élevages, exclusivement français, qui seront à l’affiche.

Le samedi 28 mai, un hommage à Philippe Cuillé, partenaire de Didier Cabanis à la délégation des arènes alésiennes entre 2013 et 2017, ouvrira le bal, puisque six toros de son élevage fouleront le sable des arènes alésiennes. Toujours dans l’optique de mettre à l’honneur les ganaderias tricolores, comme elle l’a fait à l’occasion de la « Fiesta » en août dernier, la commission taurine a statué pour une corrida matinale, le dimanche 29 mai, faisant la part belle aux toros de Jean-Luc Couturié.

 

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité