A la uneActualitésGardSports Gard

ÉTOILE DE BESSÈGES Bryan Coquard (Cofidis) fait le mur et regagne du crédit

En coastaud, Bryan Coquard à réussi à prendre le meilleur sur Mads Pedersen dans les derniers mètres (Photo : Yannick Pons/Objectif Gard)
En costaud, Bryan Coquard a réussi à prendre le meilleur sur Mads Pedersen dans les derniers mètres (Photo : Yannick Pons/Objectif Gard)

En s’imposant 551 jours après sa dernière victoire, le puncheur français de l’équipe Cofidis Bryan Coquart a regagné du crédit et redoré son… Étoile. Vainqueur au forceps de son duel avec le leader danois Mads Pedersen dans les derniers mètres de l’ascension du plateau du Castellas, Coquard a réalisé un joli numéro dans un véritable mur (une pente à 12%).

Pour cette seconde étape de l’Étoile de Bessèges entre Saint-Christol-lès-Alès et Rousson (156 km), après une étape particulièrement éprouvante hier dans le Mistral, le peloton avait décrété la paix des braves. Un consensus dont s’affranchissaient rapidement quatre gaillards bien décidés à tenter leur chance sans attendre un probable emballage collectif final.

À 120 bornes du but, les Français Gougeard et Denis, le Belge Reynders et l’Espagnol Marques jouaient la fille de l’air et, profitant de l’apathie du peloton, s’offraient un confortable vade-mecum. À 45 kilomètres de l’arrivée, ils possédaient encore 2’34 d’avance mais celle-ci fondait comme neige au soleil, plusieurs équipes ayant enfin décider de rouler.

Du suspense dans l’emballage

À 34 bornes du ruban, le pécule des fuyards ne comptait plus qu’une minute dans son escarcelle. Les échappés attaquaient en tête la côte de Pradel, juge de paix de l’étape du jour avec ses 6 km d’ascension, dont les deux derniers avec une pente à 6%. Collés à leurs basques, le peloton revenait inexorablement sous l’impulsion des Inéos-Grenadiers. Cette fois les hommes de tête sentaient l’haleine de la meute dans leurs cous. Denis, incapable de suivre le rythme, baissait pavillon et se laissait distancer avant d’être absorbé par le gros de la troupe. Sentant le danger, Marquez tentait le tout pour le tout et larguait Gougeard et un Reynders à la peine. Une tentative rapidement vouée à l’échec.

Thibaut Pinot est resté très discret encore aujourd’hui (Photo Yannick Pons/Objectif Gard)

C’en était fini de l’escapade des animateurs du jour et, après quelques escarmouches isolées et vite matées, c’est un peloton groupé qui roulait vers l’arrivée. Un peloton dans lequel Pinot, redevenu simple flic, apparaissait dans les derniers rangs. À 6 bornes de l’arrivée, ça frottait fort aux avant-postes pour rester bien placé et emmener les leaders.

À 20 mètres de la ligne la bagarre s’entamait entre Pedersen, Boasson-Hagen, Swift, Burgaudeau, Bettiol, Coquard et Johannesen. « Aujourd’hui Coquard était trop fort pour moi« , concédait Pedersen, battu sur le fil à l’énergie par le Français après être parti un peu tôt. Demain, la troisième étape emmènera les coureurs de Bessèges à… Bessèges après une boucle bucolique dans la campagne gardoise.

Philippe GAVILLET de PENEY

Classement de cette 2e étape : 1. Bryan Coquard (Cofidis) 2. Mads Pedersen (Trek-Segafredo) 3. Tobias Halland Johannessen (Uno-X Pro Cycling Team) 4. Mathieu Burgaudeau (Total Energies) 5. Bettiol (EF Education-Easy Post) à 4 »… 

Classement général : 1. Mads Pedersen (7h14’17 ») 2. Mathieu Burgaudeau (à 0’17 ») 3. Alberto Bettiol (à 0’21 ») 4. Benjamin Thomas (à 0,29 ») 5. Connor Swift (à 0,35 »)… 

Philippe Gavillet de Peney

Après avoir traîné ma plume et ma carcasse un peu partout dans les rédactions des quotidiens régionaux de l'Hexagone, j'ai posé mes valises à Objectif Gard en mars 2016. Couteau suisse de la rédaction, j'interviens dans plusieurs rubriques avec une inclination plus marquée pour le sport, les portraits et les sujets de société... Au sein du journal, j'assure par ailleurs le Secrétariat de rédaction.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité