A la uneActualitésSports GardUSAM

USAM Dans un match âpre, Nîmes arrache le nul sur le fil

Acquevillo et les Nîmois ont souffert ce soir en Bretagne (Photo Lisa Castres/USAM)
Sanad a eu une réussite mitigée avec 7/12 au tir (Photo Lisa Castres/USAM)

Pour ce premier match de 2022, l’USAM a arraché le match nul dans les derniers instants face à Cesson (24-24). Privé de six joueurs, Nîmes ramène un point de Bretagne au terme d’une rencontre âpre. 

Faute de pouvoir compter sur ces demi-centre de métiers, Nyateu et Hesham, qui font partie des six absents côté nîmois avec R.Salou, Gallego, Jakobsen et Tesio, c’est le tout frais quarantenaire Guigou qui débute à ce poste. Pour ce premier match de 2022, l’entame est délicate pour les visiteurs. Ces derniers butent sur une solide défense bretonne illustrée notamment par le pivot Kamtchop-Baril qui rejoindra le Gard la saison prochaine. Un joueur qui se distingue aussi en attaque tout comme le gaucher Delecroix.

Nîmes se casse les dents dans ce début de partie et ne marque que deux buts sur les dix premières minutes (5-2, 10e). Formation surprise de la première partie de saison, à hauteur au classement avec l’USAM, Cesson confirme son statut. D’abord en dedans comme tous ses partenaires, c’est Desbonnet qui va être le détonateur du réveil nîmois. Ses arrêts vont galvaniser ses coéquipiers. Et Nîmes parvient à capitaliser sur la montée en puissance de son dernier rempart qui enchaîne les arrêts.

Première apparition pour Yasuhira

Les Gardpis retrouvent des couleurs, recollent au score et parviennent même à égaliser (9-9, 20e). Intraitable sur penalty, Sanad trompe Baznik. Le Slovène quittera aussi Cesson cet été pour retrouver le Parnasse la saison prochaine après un passage de six mois lors de la saison 2019/2020. Après le temps mort et les encouragements de Rebichon, « c’est bien comment on défend depuis cinq minutes« , la recrue japonaise Kosuke Yasuhira fait son entrée pour sa première apparition sous le maillot vert. Dans une fin de première période animée, les deux équipes rentrent aux vestiaires dos à dos (12-12).

Le match est serré et cela se confirme dès la reprise. On assiste à une rencontre muselée où les espaces sont rares. Les absents nîmois se font ressentir au fil des minutes pour assurer les rotations mais collectivement la Green team affiche du caractère. Quelques individualités ressortent à l’image de Desbonnet qui dépasse rapidement la barre des 10 arrêts. Sur le champ, Minel est en mode patron et déstabilise à lui seul l’arrière garde bretonne.

Minel, au bout de l’effort

L’ancien chambérien signe notamment un magnifique but en lobant Baznik après un Schwenker, geste qui consiste à tromper la défense en feintant un tir en suspension. À la 43e, Nîmes passe en tête (17-18) mais Cesson reste au contact. Dans ce match peu prolifique, la décision se jouera à un fil. Les deux formations se rendent coup pour coup dans les dernières minutes (22-23, 55e). Desbonnet est infranchissable et devant Minel continue de faire le show.

Dans cette lutte finale acharnée, Baznik repousse les dernières banderilles nîmoises et dégoûtent ces futurs coéquipiers. À quelques secondes du terme, Tobie croit égaliser mais un passage en force est sifflé. Idem, dans la foulée pour Cesson. Minel joue la dernière action et se fait stopper net en l’air à trois secondes du coup de sifflet. Une faute qui entraîne une disqualification logique pour Briffe et un jet de sept mètres. Guigou ne tremble pas et permet à Nîmes d’éviter une défaite dans une rencontre où le partage des points semble mérité.

Corentin Corger

15e journée de Starligue. Glaz Arena. Arbitres : MM. Picard et Vauchez. Cesson – USAM Nîmes Gard  . Mi-temps : . Deux minutes à Cesson : Briffe (12e), Kamtchop Baril (39e), Guillo (44e). Deux minutes à Nîmes : Poyet (6e), Tobie (13e), Dupuy (41e), Minel (45e). Disqualification à Cesson : Briffe (60e). 

Cesson : Baznik (7 arrêts sur 20 tirs dont 1/6 au pen), Espinha (5 arrêts sur 17 tirs dont 0/2 au pen); Delecroix (9/16), Faluvegi, Caussé, Hochet (0/1), Briffe (4/5), Kamtchop Baril (4/5), Molinie (2/7 dont 0/1 au pen), Despreaux, Tuzolana (2/4), Cardinal (1/2 dont 1/2 au pen), Guillo, Briffe (2/6), Poirot. Entraîneur : Sébastien Leriche. 

USAM : Desbonnet (16 arrêts sur 40 tirs dont 1/2 au pen), Paul; Poyet (1/2), Vincent, Rebichon (2/2), Gibernon (0/1), Dupuy (0/2), Guigou (4/5 dont 3/3 au pen), M.Salou (0/1), Tobie (4/7), Acquevillo (0/2), Yasuhira, Joblon, Minel (6/8), Pugliese, Sanad (7/12 dont 4/5 au pen). Entraîneur : Franck Maurice. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité