A la uneFaits DiversGard

GARD « Descente » de 100 policiers ce mardi matin : une dizaine d’arrestations pour proxénétisme et traite des êtres humains

Des interpellations et perquisitions se sont déroulées ce mardi matin à Nîmes et dans une commune des environs. Mais aussi dans une commune de la périphérie alésienne.

Les forces de l’ordre ont procédé à ces arrestations suite à l’ouverture d’un dossier criminel de « traite des êtres humains en bande organisée », de proxénétisme et de séjour irrégulier sur le territoire national.

C’est dans le monde de la prostitution et du proxénétisme que se déroulent ces investigations, avec de nombreuses prostituées venues par l’intermédiaire d’une filière organisée, sans titre de séjour valable, vendre leurs corps près de Nîmes. Elles viennent toutes de Guinée Équatoriale. Cette prostitution se déroule sur les routes du département autour de Nîmes, à la sortie de la ville notamment aux abords de routes nationales très passantes. Les relations tarifées ont également lieu dans des appartements située dans la capitale gardoise.

Ce matin, l’importante opération d’interpellations a été menée dans plusieurs points de la ville de Nîmes notamment dans les quartiers Richelieu et Gambetta. Elle visait à arrêter les têtes de ce réseau. Actuellement, une dizaine de personnes sont en garde à vue et interrogées par les enquêteurs…

B.DLC

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

2 commentaires

  1. C’est incroyable comme les articles sur l’esclavagisme sexuel sont écrits de manière à bana ses actes ignoble.
    Il ne s’agit pas de relation tarifée, mais de viols tarifées…

  2. Moi ce qui me choque et m’attriste, c’est que ce sont souvent des congénères qui mettent en place ce genre de « commerce »…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité